AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ca, c'était pas prévu....[PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edwin Skirata
Enchanteur renommé
avatar

Masculin Bélier Cheval
Messages : 98
Date d'inscription : 30/10/2015
Age : 26
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Elfe
Age: 69 ans, 20 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Ca, c'était pas prévu....[PV]   Dim 25 Déc 2016 - 16:39

Edwin se trouva actuellement en plein cœur de la forêt de Moonlight. Et il contait bien y être TRANQUILLE pour le reste de la journée ! Car franchement, ces derniers temps, les choses étaient devenu vraiment…….Tordues ?
A force de changer de corps, il avait dédoubler (créer ?) sa/une conscience avec qui il partageait son corps. Enfin pas tout à fait. Il donnait plutôt son corps à Myryaluna afin de pouvoir rester lui même. Enfin, bref, qu’elle qu’en soit le cas, c’était là un premier soucis. Mais en plus, il avait fallu que lors d’une de ses sorties défouloir il tombe sur Mello, cette Vampire qui lui avait jouer plus d’un tour.

Edwin émit un long soupir. Lui qui avait toujours été prudent avait bien manqué à ses règles avec elles….Et les soucis avec les mages et l’enquête qu’ils lui avait demandé ne sachant pas qu’il était le coupable n’avait pas aidé…..

Bon, au moins tout cela était maintenant réglé. Edwin vérifia alors qu’il grimpait dans un des grand pins qu’il aimait tant que personne ne se trouvait dans les parages et s’assoupie. Il s’agissait de ne pas retomber sur cette excitée de Lexie. Rien de personnelle mais elle avait elle aussi tendance à être anormale à un point où elle attirait presque physiquement les ennuis à elle même….Enfin bon, il ne sentit personne dans les trente mètres et s’estima satisfait.

Alors qu’il se mettait à relâcher doucement de manière imperceptible son énergie, il s’assoupit sur sa haute branche. En ce jour d’automne, point de verdure dans cette mer de pourpre de brun et d’or qu’était maintenant la forêt, il contait bien rêvasser alors que le soleil annonçait à peine onze heure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatiana Manuelle
Eleve confirmé
avatar

Féminin Gémeaux Dragon
Messages : 63
Date d'inscription : 19/05/2010
Age : 28
Localisation : Tu ne me chercheras pas de toute façon
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Ange
Age: 25 ans
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Ca, c'était pas prévu....[PV]   Lun 9 Jan 2017 - 21:29

[Hors RP: Désolée d'avoir été longue à répondre, y'a eu Noël ^^']

Un cri strident s'échappa de mes lèvres, me réveillant en sursaut. Cela me prit bien quelques minutes à me rappeler ou j'étais mais aussi ou je n'étais pas, et le malheur qui me suivait depuis des jours se rabattit sur moi lorsque cette prise de conscience fut faite. Je me massai les tempes fortement tandis que des grosses gouttes de sueur perlaient encore sur ma peau d'ivoire. La douleur à ma tête était si vive, si violente, que je dû mettre encore plusieurs moment pour que mon regard s'éclaircisse complètement. Celui-ci se posa alors sur mon lit qui était dans un piteux état. De la belle couleur crème qu'était mon couvre-lit habituellement, il n'y avait que du gris ou du jaune sale. De plus, il y avait bien des trous un peu partout dans ce-dit couvre lit, ce qui expliquait sans doute les plumes qui voletaient ça et là dans l'air de la pièce, mêlées à la poussière ambiante, laquelle était plus abondante que d'habitude aussi, il fallait dire.

Oh, ma chambre n'était pas vraiment mieux; pas plus que moi. Des papiers de poésie à peine entamés, tentative désespérée de crier mon état au monde, jonchaient le sol à côté de mouchoirs imbibés de larmes et de verres de vitre qui avaient contenu de bien étranges mixtures en forte teneur en alcool. Et moi... et bien... mes cheveux pendaient mollement autour de mon visage creux. Eux qui avaient été d'un blond presque doré quelques semaines au par avant, les voilà qu'ils étaient croûtés en mèches puantes, retombant sur mon corps bien trop maigre maintenant. Cependant, il y avait bien longtemps que j'avais arrêté de m'en préoccuper, puisque de toute façon, rien ne semblait capable de me sortir de cette léthargie infatigable.

Je me levai de mon lit en titubant, tout mes sens ankylosés par le manque d'activité depuis ces plusieurs jours. Je me dirigeai vers la salle de bain et dû essuyer le miroir avec la manche de mon pyjama avant de pouvoir contempler mon reflet. De grosses cernes marquaient le dessous de mes yeux verts en ceux-ci avaient perdu leur éclat, leur reflet. mon teint était cireux, presque vert et mes cheveux... c'était un désastre. Après m'être aspergé le visage d'eau froide, je sortis de la salle de bain, puis de ma chambre et descendis vers la cuisine, vers l'armoire où était stocké l'alcool de cette damnée maison. La noirceur était encore présente, mais cela ne voulait rien dire pour moi puisque je ne me souvenais même plus l'heure à laquelle je m'étais couchée la veille.. ou l'avant-veille... ou la dernière fois, finalement.

Les bruits de mes pas gauchement exécutés devaient bien réveiller la moitié de la ville mais personne ne sembla remuer dans cette maison éteinte. Je crus entendre un bruissement d'ailes, signe caractéristique d'Haku qui revenait voir sa petite sœur, alors je n'y portai pas vraiment attention. Après avoir renverser l'à peu près totalité de ce qu'il y avait sur mon chemin, j'arrivai à la cuisine. Je me sorti un nouveau vers à scotch, l'un des derniers qui restait dans l'armoire et le posai sur le comptoir. De grosses larmes coulaient tranquillement sur mon visage tandis que je sortais les premières bouteilles que je pu attraper derrière le bar. A peine avais-je entamer la préparation de mon infâme mixture que j'entendis des bruits de pas dans le couloir. Je soupirai intérieurement tandis que la présence marchait en direction de la cuisine, me disant qu'un peu de compagnie ne me ferait pas de tord à cet instant.

J'entendis la porte de la cuisine, puis une douce voix pousser un cri de surprise. Je fini ma préparation bizarroïde et levai les yeux sur une Ukia complètement déboussolée par mon apparence. Je lui souris timidement avant de prendre une longue lampée de mon breuvage qui m'étourdit aussitôt. La caractéristique bouffée de chaleur de l'ivresse vint me donner un peu de moral en me faisant oublier déjà un peu mon mal. Je voyais de nouveau embrouiller, mais c'était plutôt agréable. Je titubai alors de nouveau vers le lavabo et rendis ce que je venais d'avaler, en plus du peu que j'avais dans l'estomac. Le tout barbouilla mes cheveux et mon visage dans un spectacle complètement désolant.

Tel une mère, Ukia accourra à mes côtés en essayant de remonter mes cheveux, mais c'était peine perdu. Déjà, je voyais des étoiles brouiller encore plus mon champ de vision tandis que je tombais dans l'inconscient. Quelques minutes à peine donnèrent à ma sœur le temps de m'installer sur une chaise, me préparer quelque chose à manger et me le servir. Elle se démenait pour moi, mais je trouvais bien cela inutile puisque ça faisait des jours que j'étais coincée dans un cercle vicieux; alcool, larmes, cauchemar et je ne voyais pas le jour ou j'allais m'en sortir. Je fini par avaler le repas un peu trop copieux qu'elle m'avait préparer pendant qu'elle me regardait avec ce regard de désolation qui me faisait me sentir coupable.


-Tatiana...

Elle savait à quel point je souffrais intérieurement. Elle savait comment j'étais blessée et comment j'avais de la misère à me sortir de mon état. Elle me connaissait si bien. Mais alors pourquoi me demandait-elle encore de me battre et ne me laissait-elle pas tout simplement là, à achever ma destruction par moi-même?

Tout avait commencer plusieurs mois au par avant, mais cette histoire, tout le monde la savait déjà. Cette démone, Lylianne... j'avais été ridicule de penser que j'allais pouvoir faire ma vie avec elle. Je l'avais négligée, j'avais oublier de prendre soin de notre amour et un jour, tout s'était écroulé. Ses pulsions que j'avais tenter de garder loin de nous étaient revenues et s'étaient réveillées. Elles avaient pris ma protégée et l'avais amener à vouloir nous tuer, et alors un homme bestial était apparu et nous avions pu nous échapper, puisque sans ménagement, il l'avait tuer. Et le comble du comble, c'était que quelques semaines après tout cela, Elfée s'était sauvée avec lui, et depuis, elle menait une vie calme et paisible. Les rumeurs voulaient même qu'elle ait un enfant de cette créature.

Et bien... Lylianne était revenue. Par une magie que je n'avais pas vraiment compris, elle était réapparu à nous. Cependant, les Manuelle avaient déjà repris leur vie; j'avais rencontrer un garçon que j'avais commencer à fréquenter, nous avions une nouvelle sœur, Amélia et en plus, notre maison avait accueillit une ange, notre voisine, et sa sœur. Il n'y avait plus vraiment de place pour elle qui revenait souvent vérifier si nous allions bien.
Cette garce avait compris bien rapidement des choses. Un matin, lorsque j'avais voulu me rendre chez ma fréquentation, je n'avais trouver que deux corps inamovibles et brûlés. C'est là que j'avais commencer à sombrer. Lylianne ne voulait apparemment pas que je refasse ma vie et en plus, le garçon que j'aimais alors m'avait tromper. Le poignard avait fait sa première course.

Mais le pire, c'est quand un jour, je remarquai que Lylianne ne revenait plus. Que le soir en m'endormant, elle ne veillait plus sur moi de loin, elle était partie. J'avais essayer de jouer avec mes propres émotions et sentiments afin d'oublier qu'elle était revenue puis repartie, mais la douleur n'avait que décupler et décupler encore, et maintenant j'en était devenue complètement folle, léthargique et négligente.


-Tatiana, tu es la seule qu'il me reste...
-Hm?
-Sans Elfée, sans Lylianne... tu es la seule famille qu'il me reste..


Ukia souffrait elle aussi, il n'y avait pas à dire. Perdre la moitié de sa famille ainsi était un vrai appel à la réalitée et je ne voulais pas le négliger non plus et être là pour elle aussi. Seulement, en ce moment, je n'en étais plus du tout capable. Ma jeune sœur se leva de sa chaise et me regarda encore avec pitié, puis dans un élan de tendresse fraternelle, elle vint me prendre dans ses bras malgré la crase présente sur mon corps. Elle me prit par la main et me dit:

-Aujourd'hui ça va changer. Je vais te laver et arranger ta chambre, et on va te sortir de là ma chérie.

Et elle m'entraina à ma chambre. Lorsqu'on ouvrit la porte, une grosse vague nous aspergea elle et moi, puis s'évapora aussi vite qu'elle était apparu, laissant ma chambre propre comme je ne l'avais rarement vu au par avant. Ukia avait le don de m'impressionner avec sa magie, et elle n'avait certainement pas fini aujourd'hui. Elle m'entraina à ma salle de bain qui avait elle aussi subit le même traitement et entreprit de me laver les cheveux et m'arranger afin de me faire retrouver un temps soit peu d'allure. Et ça marcha. Tandis qu'elle me chantait de douces chansons de notre ancienne vie, mon visage reprenait ses couleurs et mon mal de tête s'évaporait tranquillement.

Lorsque sa tâche fut accomplie, elle me réveilla, moi qui m'était endormie sur ses genoux. Elle me prit par la main et m'entraina dehors dans notre immense jardin. Comme la petite fille qu'elle était il y a bien longtemps, elle me regarda avec un sourire étendu sur deux joues et me dit:


-Ouvre tes ailes mon ange.

Et réalisant ce qu'elle tentait de faire pour moi, je déployai mes grandes ailes blanches. Elles m'arrachèrent un cri étouffé au début, puisque cela faisait bien longtemps que je les avais ouvertes, mais je réussi à m'envoler à grand battement, rejoignant le ciel qui se teignait déjà d'une lueur orangée. Bien vite, je perdis le grand lotissement de vu mais j'étais au ciel, bien trop heureuse pour redescendre. Pour le moment, je lâchai mon fou en faisant des vols planés dans le ciel et fini par redescendre sur terre lorsque j'arrivai proche de la forêt. Je voulais me poser pour bien voir le lever du soleil qui s'offrait à moi. Et c'est ce que je fis. Après un moment de folie, je repérai un arbre plutôt massif et en approcha d'un piqué. Je m'assis sur la plus haute branche et laissai les rayons naissant ma caresser le visage.

Le temps était calme, et je me perdais dans des songes enfin un peu plus agréables qu'Ukia m'avait mit en tête; des songes de notre ancienne vie où nous étions toutes les quatre ensembles, heureuse. Il se passa un temps pendant lequel j'étais heureuse et j'aurais étiré ce temps pour en profiter toute ma vie, m'imaginant entourée de mes quatre sœur, mais surtout et à regret je dus l'admettre, je m'imaginais bien dans les bras de Lylianne.

Après un bon moment, alors que le soleil s'était bien positionné dans le ciel, je me décidai à rouvrir mes yeux et revenir vers la maison. J'ouvris mes ailes toujours enquilosée et m'apprêtai à m'envoler mais soudain, je sentis une présence. Je n'étais pas habituée à ce genre de sentiments à cause des dernières semaine que j'avais passé seule et c'est ainsi que je perdis l'équilibre et tombai de quelques branches. Lorsque je me raccrochai enfin à une, je me rendis que c'était celle-là qui était occupée. Mais je ne m'attendais pas à voir cela. C'était Dagnir et il me regardait. Aussi vite que je le pus je me mis en position defensive, prête à tout.


-Toi...

~~~~~~~~~~~~

Your love is my drug:
 

RPs with: Edwin ¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://afteryourlive.forums-actifs.com
Edwin Skirata
Enchanteur renommé
avatar

Masculin Bélier Cheval
Messages : 98
Date d'inscription : 30/10/2015
Age : 26
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Elfe
Age: 69 ans, 20 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Ca, c'était pas prévu....[PV]   Jeu 19 Jan 2017 - 11:58

* Sérieux ??? Honnêtement, vous savez quoi ? Je commence à me demander si Murphy ne me détestait pas....Nan mais vraiment. La loi de l’emmerdement maximal, vous connaissez ? Mais si, vous savez, ce principe qui dit que plus vous vous dîtes que ça pourrait pas être pire et plus la situation ce complique. Cette loi là ! Bon, et bien, voyez vous, je suis en train de me dire qu’il n’y a pas meilleur moyen pour décrire ma situation.

Mais récapitulons donc ma situation : j’ai survécu à une Elfe tueuse de mâles en tout genre, j’ai sauvée une Fée inconsciente d’un conjureur inconnue, j’ai créer par inadvertance une deuxième âme (féminine) qui partage plus ou moins mon corps, que j’ai été ravi par une Vampire qui a bien failli me tuer “pour le plaisir du sport” et j’ai sauvé deux autres Elfes entre deux, l’une étant toujours plus ou moins lié à moi maintenant du fait que j’ai tué son ancienne maîtresse.y tout y tout. Alors après tout ça on pourrait ce dire que piquer une sieste tranquillement dans un arbre serait anodin non ?

ET BIEN NON ! Même là, quand je demande rien et que j’ai rien fait, tout me tombe dessus ! Et littéralement en plus ! Je veux dire, là, on peut difficilement faire plus dur : un ange qui vous tombe dessus du ciel, c’est TOUT sauf commun. Et encore une fois il fallait que cela tombe sur moi….Au moins avait elle le mérite d’être d’une bauté digne de sa race…
Mais encore fois, mon ami Murphy n’allait pas me laisser de côté….
Pour une raison qui m’échappait totalement, il semblait qu’elle me connaissait et pas en bien. Pourtant, si j’avais croisé une ange telle qu’elle, je m’en serais souvenu… Alors pourquoi avait elle l’air aussi...surprise ? Aucune idée et tout cela n’augurait rien de bon…..Bon, voyons si je sais encore m’en sortir en étant courtois. J’espère juste qu’elle ne soit pas comme Lexie….*


Edwin soupira un instant puis tendit sa main pour l’aider  tout en manipulant légèrement l’abre afin que celui-ci forme deux siège avec ses branches pour qu’ils puissent discuter. Et au moment où il finit son geste il fit une prière intérieurement pour qu’elle ne lui pose pas plus de problème. Sa situation était amplement suffisante. Quand il la vit se reprendre, il s’écarta à une distance raisonnable afin de se présenter d’une petite courbette :

“ Edwin Skirata, ravi de vous rencontrer. Mais il semblerait que vous me connaissiez déjà. Malheureusement, je n’ai aucun souvenir d’avoir croisé l’agréable dame que vous semblez être. Pourriez vous rafraîchir la mémoire de votre humble interlocuteur.”

demanda t’il d’un sourire enclin à une discussion civilisé plutôt qu’un combat dénué de sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ca, c'était pas prévu....[PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ca, c'était pas prévu....[PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était une fois... Carrefour!
» je croyais que c'était terminer...
» Ce n'était pas le moment de me déranger ! || PV Ginny Weasley
» Le moment était mal choisi [PV Robin-Edward]
» Il était une fois Sophie la girafe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ~ In Moonlight City ~ :: Les abords de la ville :: La forêt-
Sauter vers: