AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Don't tell me you are that monster's... mother?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lylianne Manuelle
Eleve confirmé
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 70
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 19
Localisation : De retour en Enfers
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Démone
Age: 25 ans
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Don't tell me you are that monster's... mother?   Lun 20 Oct 2014 - 20:56

J'étais libre.

C'est la seule pensée qui me venait en tête lorsque je survolais cette ville insignifiante aux couleurs un peu trop joyeuses. J'étais libre. Et je n'avais plus à me soucier de ma couverture de fille parfaite, je pouvais faire ce que je voulais quand je voulais. Je n'avais plus à me préoccuper de ce que mes sœurs pensaient. Quelqu'un me déplaisait? Je n'avais qu'à le tuer.

C'est justement ce que j'avais fait avec le petit prétendant insignifiant de la femme de ma vie. Peu importe son nom, il m'avait été facile de le retrouver. On n'avait qu'à suivre les plaintes déchirantes de son amante qui jouissait de bonheur sous son corps un peu trop maigre, un peu trop pâle et un peu trop faible. J'en riait, elle était beaucoup plus costaude que lui, et ce spectacle n'était pas si reluisant. Lorsque j'étais débarquée dans leur chambre à coucher, un sentiment de puissance enivrant m'était monté à la tête, et je repasse cet instant de bonheur comme un film exaltant dans ma tête. J'avais commencer par leur brûler les ailes et fait fondre la serrure de la porte derrière moi. Ils étaient morts de douleur, me suppliant de leur venir en aide, mais je les avais regarder se tortiller à mes pieds, m'imaginant toute la population de cette ville faire pareil. J'étais partie au petit matin, lorsqu'il ne restait plus que des cendres de leur misérable passage dans cette vie. Et je n'avais aucun regret.

J'avais pris des forces, tout en surveillant de très près le manoir qui gardait mes sœurs de cœur. J'avais vu Ukia s'adonner à ses petites affaires du matin au soir, en me disant que sa vie était loin d'être passionnante. J'avais observer Amélia prendre ma place dans la maison, sans vraiment en faire d'histoire car je n'en voulais pas. Mais j'avais rêver de Tatiana, je venais la voir la nuit, je caressais ses longs cheveux blonds et l'aimait de tout mon cœur chaque jour, chaque heure, chaque instant. Elle était mienne et j'allais l'aimer encore longtemps, il ne me faudrait que le bon moment pour lui avouer, la retrouver, et bâtir une nouvelle vie au creux de ses bras.

Et finalement, bien sûr, je surveillais Elfée. Je la voyais tomber malade dans sa petite chaumière sombre, et je prenais pitié pour elle, me disant qu'un jour, elle comprendrait que cet abrutis la rendait faible de plus en plus, et l'exterminerait peut-être à son tour, comme il l'avait fait avec moi.
Je devais avoir baisser ma garde une journée. Pas loin de douze heure, sinon un peu plus. Et lorsque j'étais revenue, Elfée n'était plus faible du tout, je la sentais même plus forte et plus confiante dans son rôle de femme de maison.
Je sentis une nouvelle présence. Une petite fille, d'à peine une journée. Et je compris ce qui s'était passé. Elfée avait mis au monde un enfant. Elle était mère du bébé du monstre qui m'avait tuer.

Je ne pouvais laisser ça être. Je devais m'emparer de ce bébé. Je me postai près ce jour là, attendant le moment propice pour faire irruption dans la maison. Mais peut-être avais-je oublier un détail. Peut-être que je n'avais pas remarquer qu'il manquait une personne dans la maison ce jour-là. Peut-être que je n'entendis pas les pas qui se rapprochaient de moi.

~~~~~~~~~~~~

I'm back, now...


Un rêve avec toi...:
 


Dernière édition par Lylianne Manuelle le Mar 21 Oct 2014 - 2:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagnir D'al Senir
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 247
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 21
Localisation : Errant à travers Moonlight ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Race: Elfe
Age: 150 ans elfiques, 19 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Don't tell me you are that monster's... mother?   Lun 20 Oct 2014 - 23:18

Un nouveau départ, une nouvelle vie, une nouvelle famille.

Dagnir était le plus heureux des hommes, et il aurait eu envie de le dire à la ville entière. Il avait d'ailleurs décider de prévenir sa chère Elwyn dès qu'il le pourrait. Parce que maintenant, il avait une fille, une petite elfe prénommée Meril. Il avait donné son nom à sa mère, et il avait maintenant une descendante, dont il était le plus fier.

La première nuit à la chaumière s'était très bien passée. La petite n'avait réclamé à manger que quelques fois, puis elle s'était endormie tranquillement. Ils avaient placé son berceau dans leur chambre, en attendant qu'elle ait sa propre chambre, et aussi pour garder un oeil sur elle au cas où. Le bel elfe aux longs cheveux noirs était ensuite allé se coucher avec sa belle, la gardant tout contre lui durant toute la nuit. Il n'avait pas aussi bien dormi depuis bien longtemps.

Au lever du soleil, la petite famille s'était réveillée dans la bonne humeur. Dagnir était allée prendre sa petite pour la poser dans leur lit, entre les deux parents. Le tableau était magnifique, sans aucune ombre pour venir l'entâcher. Après quelques minutes, il décida de laisser la maman avec sa fille pour aller chercher quelque chose à manger dans le village. Il les avait embrassées toutes les deux puis était sorti. Après avoir fait ses emplettes, il rentra, mais s'arrêta net en voyant une silhouette juste devant la porte d'entrée. C'était une femme, mais ce n'était pas une elfe. Il s'approcha en silence et dégaina son épée lorsqu'il comprit de qui il s'agissait. En un éclair, il attrapa la jeune femme par les cheveux et la mis à terre, son épée sous la gorge.


- Dis donc, je t'avais pas déjà tuée toi ?

Il n'éleva pas la voix, il ne voulait pas ameuter sa belle à l'intérieur, alors il recula, trainant sa proie sur le sol. Il laissa couler un peu de sang de sa gorge, puis la relâcha et la propulsa contre un arbre à quelques mètres grâce à une onde de choc. Les protéger, voilà tout ce qui comptait à présent.

- Dégage de chez moi sale vipère, ordonna-t-il d'un ton sec, son regard brillant d'une lueur nouvelle.

~~~~~~~~~~~~
¤ RPs en cours : Quand le passé rattrappe le présent ... ~ Don't tell me you are ... Mother ?

~ Elfe de la lune ¤

Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me, like the moon in the sky ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lylianne Manuelle
Eleve confirmé
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 70
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 19
Localisation : De retour en Enfers
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Démone
Age: 25 ans
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Don't tell me you are that monster's... mother?   Mar 21 Oct 2014 - 3:54

Je sentis qu'on m'empoignait les cheveux, et la seconde d'après, j'étais au sol. Je n'avais rien vu venir, mais je ne pu qu'éprouver cette joie sanguinaire d'une femme qui se retrouve devant son pire ennemi. C'était une autre chose que je trouvais exaltante. Quelle belle façon de débuter une journée que de faire couler le sang! Bon, d'après mes sens, en ce moment, c'était le mien qui coulait, mais cette situation allait bien vite changer.

Lorsque ne me sentis plaquée contre un arbre par une espèce d'onde, je ne lâchais pas ce sourire narquois qui flottait sur mon visage. Le pauvre elfe pensait me dominer avec une simple petite secousse, mais il ne savait pas à présent que lorsque je me mettais quelque chose en tête, je ne le lâchais pas, et pour rien au monde? Et ce que je voulais, depuis la seconde où j'étais retournée en enfers, c'était de lui faire payer en le faisant souffrir. Et pour ce faire, aujourd'hui, j'allais prendre son bébé.

Elfée allait en souffrir aussi, mais c'était un moindre mal. Je m'imaginais déjà le scénario idéal dans ma tête. Moi qui m'emparait du petit et disparaissait. Ensuite, Elfée en voudrait à Dagnir de ne pas avoir sut protéger son enfant et le plaquerait. Ce faisant, elle se retrouverait seule à la rue, et serait contrainte de retourner à la maison. Les filles la verrait rentrer, seraient folles de joie et m'acclameraient en vainqueur. Cela prenait soins de plusieurs problèmes à la fois. Dagnir souffrirait le martyr, ce qui était le principal. Elfée quitterait cet être ignoble, ce qui serait un point de plus, et même qu'au bout d'un temps elle pourrait ravoir son bébé, puisque j'en aurai rien a faire. Ensuite, ça la ramènerait chez les Manuelle. Et ça rendrait Tatiana heureuse. C'était parfait comme plan.

Je me défit bien vite de l'emprise de l'onde de l'elfe. En aussi peu de temps qu'il m'en fut en fait pour invoquer ma télékinésie et coincer Dagnir sur un autre arbre entre plusieurs branche, laissant tout de même l'accès à sa gorge découverte pour que je puisse y accéder. Et je bondis sur lui, ma dague sortie, dans un éclair de rapidité empreinte d'une certaine sensualité. Que dire, j'aimais mettre un peu de dramatique dans mes confrontations.


-Me tuer n'a fait que t'atirer de sssssales problèmes... dis-je, en mettant l'accent sur le "s" comme l'animal dont il venait de me traiter aurait fait, mais toujours avec cette même sensualité.

~~~~~~~~~~~~

I'm back, now...


Un rêve avec toi...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagnir D'al Senir
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 247
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 21
Localisation : Errant à travers Moonlight ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Race: Elfe
Age: 150 ans elfiques, 19 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Don't tell me you are that monster's... mother?   Lun 27 Oct 2014 - 23:23

Une rage nouvelle.

Lorsque l'onde de choc se dissipa, Dagnir se retrouva à son tour propulsé en arrière pour atterir contre un arbre. Il serra les dents en sentant une vive douleur dans son dos, mais il se releva bien vite en voyant son adversaire se rapprocher de lui à toute vitesse. Des branches l'empêchaient de bouger à sa guise, mais il parvint tout de même à esquiver le coup que la démone lui adressa en direction de la gorge. Le regard du bel elfe était glacial.


- Tu ne me fais absolument pas peur vermine.

Il abatit un premier coup d'épée sur la jeune fille, puis un deuxième et d'autresx qui suivirent. Il voulait la chasser comme un vulgaire animal sauvage, il voulait l'éloigner à tout prix de son foyer, parce qu'il savait qu'elle avait un coup tordu en tête. Et il refusait de mettre sa famille en danger. Jamais il ne se montrerait faible, il les protégerait toujours, même au péril de sa vie. Il s'énerva soudainement, et son regard semblait briller d'une certaine rage.

- Je t'ai dis que quitter cet endroit, tu n'as rien à faire ici !

Dagnir n'avait pas peur, cette fille n'était rien du tout face à d'autres créatures qu'il avait déjà eu à affronter. Il était simplement énervé que sa tranquilité soit perturbée par une fauteuse de trouble à qui il avait déjà affaire et qu'il avait, en plus, déjà éliminée.

~~~~~~~~~~~~
¤ RPs en cours : Quand le passé rattrappe le présent ... ~ Don't tell me you are ... Mother ?

~ Elfe de la lune ¤

Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me, like the moon in the sky ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lylianne Manuelle
Eleve confirmé
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 70
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 19
Localisation : De retour en Enfers
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Démone
Age: 25 ans
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Don't tell me you are that monster's... mother?   Mar 28 Oct 2014 - 0:46

Lorsque le jeune homme se déprit des branches que j'avais invoqué afin de le paralyser, je ne quittai toujours pas mon sourire moqueur. Il essayait de faire pleuvoir sur moi des coups d'épée, mais les esquiver était plus facile que de déjouer un enfant. Il semblait fâcher, qui plus est, mais ça ne faisait que m'amuser d'avantage. Je n'avais définitivement plus peur de lui.

Je voulais son enfant. Elle devait m'appartenir. Je me sentais déjà liée à cette créature que je n'avais même jamais vu, et je savais que je ferais tout ce que je pourrais pour l'avoir pour moi. Je ne voulais pas perdre de temp;s, je voulais y aller au plus vite. Cependant, le fait d'affronter Elfée me fichait la trouille. J'avais beau avoir retrouver ma véritable nature, mes sœurs de cœur n'étaient pas disparues de ma mémoire, et j'avais une certaine affection pour Elfée, malgré le fait que je devais la faire souffrir à la fin de cette histoire. C'était Tatiana que je voulais rendre heureuse, et je savais pertinemment que ramener Elfée à la maison la remplirait de joie.

Bref, les histoires sentimentales, on avait le temps d'y revenir. Ma concentration n'avait toujours pas quitter l'elfe aux cheveux noirs devant moi, et c'est ainsi qu'avec ma télékinésie, je le repoussai de côté.


-Hors de mon chemin, je n'ai pas de temps à perdre avec toi.

Je pris mon élan et sautai par la fenêtre de la maison. Je ne tardai pas à me relever, arborant ce même sourire qui ne me quitterai plus jamais. Je gagnai la chambre rapidement, puisque cet espace était étroit, évitant les jouets de bébés qui recouvraient déjà le plancher de la minuscule chaumière. Elfée se retourna tranquillement vers moi. Elle devait avoir senti mon arrivée, ou à tout de moins l'avoir prévu grâce à ses visions. Elle tenait fermement son bébé contre elle.


-Je savais que ce n'était qu'une question de temps.

Nous nous regardâmes quelques instants. Tout ce qui se déroulait entre nous ne nécessitait même pas l'usage de mots. Elle se demandait pourquoi j'étais venue, mais d'un autre côté, elle le savait. Elle voulait savoir ce que je vouais de son bébé, mais ça, je ne le savais pas moi-même. Je devais, c'était tout.

-Lylianne, je t'en pris...

~~~~~~~~~~~~

I'm back, now...


Un rêve avec toi...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagnir D'al Senir
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 247
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 21
Localisation : Errant à travers Moonlight ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Race: Elfe
Age: 150 ans elfiques, 19 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Don't tell me you are that monster's... mother?   Sam 8 Nov 2014 - 22:45

Une fureur jamais ressentie.

Alors que l'elfe sombre s'efforçait de vouloir éloigner la démone de sa maison, cette dernière changea soudainement de direction et, plus rapidement qu'il ne l'aurait pensé, elle se dirigea vers la chaumière où se trouvaient Elfée et sa fille. Dagnir la poursuivit du plus vite qu'il le put et il la vit entrer par la fenêtre. Il se dépêcha d'entrer par la porte, mais déjà, la démone était dans la chambre. Il se précipita dans la pièce et vit sa belle dans le fond, tenant la petite dans ses bras. La voix du jeune homme fusa :


- Elfée, va te mettre à l'abri avec Meril !

Dagnir se jeta alors sur la démone pour la plaquer au sol, mais elle se débattit et le repoussa. Il décida d'utiliser ses ondes de choc en grand nombre pour la mettre hors d'état de nuire, quitte à endommager sa maison. Il préférait des dégats matériels plutôt que risquer la vie de sa famille. Il utilisa à nouveau son épée et usait de son agilité et de sa rapidité d'elfe à la perfection.

- Toi, si tu tiens à ta pauvre et misérable vie, tu n'a pas intérêt à t'approcher d'elles.

Le bel elfe était déchaîné, hors de lui. Il était autant énervé que lorsqu'il avait enfin pu quitter les enfers et qu'il était déterminé à éliminer ses tortionnaires démoniaques. Là, tout de suite, il aurait voulu tout détruire, et il espéraiut que sa belle ait pu se mettre en sécurité. En même temps, avec le bruit qu'il y avait, il songea à ce que des elfes aux alentours viennent voir ce qu'il se passait.

~~~~~~~~~~~~
¤ RPs en cours : Quand le passé rattrappe le présent ... ~ Don't tell me you are ... Mother ?

~ Elfe de la lune ¤

Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me, like the moon in the sky ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lylianne Manuelle
Eleve confirmé
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 70
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 19
Localisation : De retour en Enfers
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Démone
Age: 25 ans
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Don't tell me you are that monster's... mother?   Mar 11 Nov 2014 - 22:48

Mais c'est qu'il était fâché, le petit papa!

Je cracherais bien sur lui jusqu'à ma mort, oui! Elfée s'était bien sauvée, par instinct maternel sûrement car elle aurait été un peu plus résistante à l'ordre sans ça, d'après moi. Tout ça pour dire que je m'étais une nouvelle fois retrouvée secouée par des ondes de chocs. Projetée contre le mur et laissant de belles marques dans le bois, je me dis que cette chaumière mériterait bien la casse. Tout détruire, cela faisait parti de mon métier désormais, et oh, grand dieu! que c'était glorifiant.

Je sentis une chaleur bien agréable se répandre dans mes muscles et dans mon sang; mon pouvoir se réveillait enfin. Après plusieurs mois de dormance, voilà qu'en moi se réveillait mon élément, signe d'une puissance dont j'avais besoin pour gouverner ici-bas. Mes mains se gorgeaient de cette chaleur nouvelle, et lorsqu'une balle de feu se matérialisa dans ma main, je la projetai violemment vers mon assaillant.

Le mur derrière lui pris feu. De ce que je pu voir, les elfes spectateurs de la scène s'en retrouvèrent bousculés, par la chaleur surtout. Certains décampèrent, d'autres étaient trip intrigués ou se sentaient trop concernés par le combat. Qu'importe, je ne les laisserais pas venir en aide de quelque façon que ce soit à Dagnir.

Ma dague, à la source de ma chaleur, se matérialisa sans ma main et fut elle aussi projetée vers le jeune elfe. Je ne devais plus m'approcher de lui maintenant car son épée était brandie et je savais qu'il était capable de me faire bien des dégâts avec ce stupide bout de métal.
Se battre, finalement, c'était comme partager un ébat. On entrait dans une transe avec son "adversaire", chacun portaient des coups vers l'autre et chacun veut en retirer du plaisir. La seule différence, c'était que les coups faisaient jaillir du sang, et le plaisir venait de voir souffrir l'autre.

Mes coups à moi étaient gracieux et pleins d'envie; l'envie de le voir par terre, son bébé dans mes bras. Mon feu jouait avec ma télékinésie dans une symbiose parfaite: boule de feu, dague, récupération de la dague, puis re-boule de feu. Après quelques fois de cette routine de combat, la maison était littéralement en feu et maintenant, il fallait esquiver les flammes en plus d'esquiver les coups de l'autre.

Lorsque j'eu assez chaud, je ramenai les flammes en moi, et regardai autour de moi la maison saccagée. Cela faisait bien au dessus d'une heure qu'on esquivait les coups de l'autres et que ça ne menait à rien, alors je décidai d'arrêter tout ça et passer aux choses sérieuses.


-Je ne viens ici que pour une chose. Je dois ramener Elfée à la maison.

~~~~~~~~~~~~

I'm back, now...


Un rêve avec toi...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagnir D'al Senir
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 247
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 21
Localisation : Errant à travers Moonlight ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Race: Elfe
Age: 150 ans elfiques, 19 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Don't tell me you are that monster's... mother?   Mar 11 Nov 2014 - 23:44

Il ne comprendra jamais les démons.

Fort heureusement, Elfée avait réussi à partir, Dagnir avait sentit sa présence s'éloigner suffisament pour être hors de portée de la démone. Cette dernière commença d'ailleurs à utiliser une magie de feu. Elle envoyait des boules enflammées en direction du jeune elfe qui esquivait sans mal, mais la chaumière reçu tous les dégats, et au bout de seulement quelques minutes, tout était en feu. Les elfes aux alentours venaient pour essayer de stopper l'incendie avec leur magie de l'eau, mais les flammes étaient tellement puissante que c'était difficile de les arrêter, même à plusieurs. Dagnir commença à avoir du mal aussi à esquiver sans trop se brûler, si bien que ses vêtements noircirent par endroits.

Finalement, après de longues minutes qui semblèrent interminables, la démone se calma et éteignit ses flammes. Dagnir haletait, tant à cause de la chaleur que de ses mouvements rapides répétés. Elle affirma alors être venue seulement pour ramener Elfée à la maison. Le bel elfe haussa un sourcil.


- Sa maison c'est ici. Elle a décidé elle-même de vivre avec moi, tu ne la forceras pas à changer d'avis.

L'elfe aux longs cheveux sombres avait envie de rire. Cette fille ne comprenait rien. Obtenir les choses par la force, c'était complètement idiot, surtout lorsqu'il s'agit de forcer des personnes que l'on aime. C'est justement parce qu'on les aime qu'il est inutile de les forcer, et que si cette personne refuse, on respecte son choix, par amour. Seulement, une vile démone comme elle ne pourrait jamais comprendre un tel concept.

- Ses visites ne vous suffisent pas ? Si ses soeurs ont aussi un problèmes, elles n'ont qu'à venir m'en parler.

Dagnir craignait qu'il ne s'agisse encore d'une histoire de famille, et il en avait franchement marre. Il n'avait finalement rien contre les soeurs de sa belle -sauf cette démone- mais si elles venaient à se mettyre en travers de sa route, il pourrait très vite devenir méchant.

~~~~~~~~~~~~
¤ RPs en cours : Quand le passé rattrappe le présent ... ~ Don't tell me you are ... Mother ?

~ Elfe de la lune ¤

Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me, like the moon in the sky ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lylianne Manuelle
Eleve confirmé
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 70
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 19
Localisation : De retour en Enfers
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Démone
Age: 25 ans
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Don't tell me you are that monster's... mother?   Lun 1 Déc 2014 - 20:10

Soudain, presqu'aussi subitement que les flammes étaient revenues à moi, une vague de fatigue s'empara de mon corps, comme si j'avais épuisée toute l'énergie en moi. Ce n'était pas normal et je ne savais pas d'où cela pouvait bien venir, mais ça me pesait sur le corps et je n'avais même plus l'énergie de me battre. J'appelais à moi tout ce que j'étais capable, mais pas assez. Mon feu ne revenait définitivement plus.

Il y avait Dagnir, là, qui parlait, mais je n'étais même plus en mesure de l'entendre. C'était comme si tout était devenu vague puisque toute mon attention était destinée à ma fatigue. J'aurais biensûr pu détecter toute forme de violence si jamais il avait oser m'attaquer de nouveau, mais ses paroles ne m'atteignaient même plus. Je devais partir de là maintenant, et au plus vite.

L'enfant…comment pouvais-je la récupérer maintenant? Je n'avais plus assez de force, mais je reviendrais, pour sûr. Elle ne pouvait pas rester dans cette famille. J'allais attendre qu'ils baissent leur garde, qu'ils la laissent quelques instants sans surveillance, et j'allais frapper. Elle allait bien vite me rejoindre. Je ne savais pas ce que je pourrais bien faire d'elle, mais elle ne connaitrait jamais sa mère, je m'en faisais la promesse solennelle. Ou plutôt, sa mère ne la connaitrait jamais. Elle allait devoir réaliser que cette vie là ne rimait à rien, et ce n'était pas avec un enfant que ça allait arriver.

Mais pour l'heure, m'éclipser était le principale. Je ne devais pas me blesser là dedans, et je ne le ferais sans doute pas. Je n'avais pas peur de Dagnir puisque j'étais incapable de ressentir la peur, mais je n'avais pas envie de ne tout simplement pas être capable de revenir. Alors je sautai par la fenêtre, tout en lâchant:


-Profitez-bien. Je vais revenir.

~~~~~~~~~~~~

I'm back, now...


Un rêve avec toi...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfée Manuelle
Victime du paranormal
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 260
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 19
Localisation : Proche des arbres...
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Elfe
Age: 200 ans elfiques, 23 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Don't tell me you are that monster's... mother?   Lun 1 Déc 2014 - 20:30

En d'autres situations, je serais restée et je me serais battue aussi. J'étais solide et j'étais capable de me défendre aux côtés de mon amour sans avoir besoin qu'il me protège à tout bout de champs. Mais maintenant, il y avait Meril.
Ma petite dormait paisiblement lorsque son père était parti, ce matin là. Elle sommeillait dans mes bras, ses toutes petites mains revenues sur elle comme si elle agrippait quelque chose qu'on ne pouvait pas voir. Elle était tellement mignonne! Ses quelques cheveux blonds dressés sur sa tête et ses yeux gris, elle ressemblait beaucoup à son père. Et elle bénéficiait d'un amour qui dépassait l'entendement maintenant.

J'avais entendu le craquement des branches suspect, puis Dagnir se chamailler. Il y avait eu un peu de tapage alors j'avais pris Meril dans mes bras et l'avait serrée fort dans mes bras. Je savais que c'était Lylianne. Elle arrivait à la charge. Mes visions l'avait prévu, celles que j'avais eu avant d'accoucher. J'avais prévu me battre, mais je ne pouvais plus à présent.

Elle était entrée dans ma maison, était venue me voir. Pourquoi voulait-elle mon enfant? Je ne pouvais le savoir et je soupçonnait même la démone de ne pas vraiment le savoir elle non plus. Avant qu'elle n'ait pu m'approcher cependant, Dagnir l'avait agripper et l'avait tirée loin de moi, et m'avait ordonner de me sauver, ce que je m'empressais de faire, Meril dans mes bras. Je m'étais rendue dans la chaumière d'une amie à moi qui habitait non loin, et j'avais attendu, espérant très intensément que ma petite aurait encore un père lorsque tout cela serait fini.

***

La chaumière s'éteignit comme une bougie, et on vit une ombre partir au loin. Après être sûre qu'elle ne reviendrait plus, je repris Meril dans mes bras et retournai à la maison. Dagnir était toujours au centre de la pièce. Bien… Ce qui restait de la pièce, en fait. Tout était saccagé et brûlé, comme notre vie dans cette maison d'ailleurs. Il nous fallait reconstruire, rebâtir.

Je me dirigeai vers mon amour et le pris dans mes bras. Il y avait maintenant une chaleur plus vraie et plus réconfortante dans la maison, celle d'une famille. Je ne m'y éternisai pas cependant. L'homme de ma vie avait besoin de repos, et nous avions besoin d'un moment pour nous ressourcer, j'en étais sûre.


-Dis-moi de quoi tu as besoin et il en sera ainsi.

Est la seule chose que je réussi à dire, au bout d'un moment, après avoir mieux compris l'étendu des dégât.

~~~~~~~~~~~~

Une nouvelle pouce de vie ~



Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me like stars in the sky...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagnir D'al Senir
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 247
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 21
Localisation : Errant à travers Moonlight ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Race: Elfe
Age: 150 ans elfiques, 19 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Don't tell me you are that monster's... mother?   Ven 23 Jan 2015 - 0:00

Une nouvelle vie.

Dagnir était prêt à en découdre malgré la fatigue de son combat, mais la démone qui était venue les attaquer et qui avait voulu s'en prendre à son enfant décida de s'en aller et annonça qu'elle reviendrait. Le jeune elfe ne comprit absolument rien à ce comportement, mais préféra s'en réjouir. Très bien, elle prenait la fuite, c'était une lâche en plus de tout le reste. Cette fille n'aurait jamais l'estime de Dagnir, elle resterait une pauvre fille en mal d'amour, sans famille et sans attache, juste bonne à faire régner la violence autour d'elle. Elle finirait seule de toutes façons, il en était persuadé.

Sortant de ses pensées, il regarda tout autour de lui. Il n'y avait plus personne, Elfée l'avait écoutée et était partie se cacher. Et alors qu'il allait quitter la pièce pour aller la chercher, la porte s'ouvrit et il vit sa belle. Un fin sourire se posa sur ses lèvres et il l'accueillit dans ses bras en la serrant avec douceur tout contre lui. Elle avait leur petite dans ses bras et il était heureux qu'elles soient toutes les deux saines et sauves. Elle lui demanda alors de quoi il avait besoin et le jeune elfe secoua doucement la tête.


- Tout ce dont j'ai besoin, c'est des deux femmes de ma vie, et elle sont déjà tout contre moi, alors ne t'inquiète de rien.

Il déposa alors un doux baiser sur ses lèvres, puis embrassa sa fille sur le front, avant de regarder tout autour de lui. C'était un véritable carnage, mais heureusement, les dégats n'étaient que matériels. Il soupira légèrement et refroidit un peu l'air pour éteindre les quelques petites flammes résiduels qui étaient encore posées sur des morceaux de bois éparpillés.

- Nous devrions trouver une nouvelle maison. De toutes manières, celle-ci devenait trop petite, tu ne crois pas ?

Il conserva son sourire comme pour essayer de voir le bon côté des choses. En plus, s'ils changeaient de maison, Lyliane ne pourrait pas les retrouver tout de suite, et ils pourraient se protéger plus efficacement en sachant qu'elle voulait vraiment revenir les attaquer. Dagnir demanderait de l'aide pour un charme de protection autour de leur foyer, ainsi il serait réellement rassuré.

~~~~~~~~~~~~
¤ RPs en cours : Quand le passé rattrappe le présent ... ~ Don't tell me you are ... Mother ?

~ Elfe de la lune ¤

Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me, like the moon in the sky ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfée Manuelle
Victime du paranormal
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 260
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 19
Localisation : Proche des arbres...
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Elfe
Age: 200 ans elfiques, 23 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Don't tell me you are that monster's... mother?   Mar 27 Jan 2015 - 21:16

Meril gazouillait tout doucement contre moi, comme si rien n'était arrivé. Pour elle, les couleurs ne voulaient rien dire encore, elle ne pouvait qu'exister. Elle avait à peine un jour qu'on lui aurait donner quelque mois, continuant à puiser dans notre énergie pour grandir. Mais ça ne nous affectait plus maintenant car nous avion l'habitude et notre corps était habitué. Sa chaleur contre ma peau de maman était la plus belle chose au monde, et Dagnir affirma qu'il se sentait comme moi lorsqu'il me dit qu'il n'avait besoin que de moi et de notre petite.

C'est alors qu'il affirma que nous devions trouver une nouvelle maison puisque celle-ci devenait trop petite et j'étais d'accord, seulement, je ne me permettrais pas de laisser la chaumière dans un état aussi pitoyable. Les murs étaient complètement calcinés, les meubles défaits et il n'y avait presque plus de séparation entre les pièces, que des bouts de bois calciné.
Voyant tout cela, ma magie se réveilla en moi et je me rendis compte qu'il y avait bien longtemps que je ne l'avais pas utiliser. Je déposai notre petite dans les bras de son père et me concentrai sur la terre alors qu'une fine aura verte et brillante m'entourai.

Les murs, comme par magie, se mirent à pousser par eux-même tel les branches d'arbres qu'ils étaient. Ce qui avait été brûlé se recouvra de boue épaisse qui durcit puis s'effaça pour laisser ce qui avait été détruit réparé. Lylianne avait de cette complexes pouvoir pour détruire; moi j'étais capable de réparer, comme le printemps qui domine sur l'hiver, comme l'ordre qui revient après le chaos.

Lorsque le tout fut presque comme neuf, je me dirigeai vers ma chambre et ouvrit cette vieille valise que j'avais utiliser afin de déménager de chez les Manuelle pour venir ici. Debout devant elle, je soupirai. Je n'y retournerai plus maintenant. Le déménagement que nous n'avions prévu que temporaire était maintenant devenu permanent; à preuve, je déménageais encore maintenant car j'avais commencer à bâtir ma propre famille. Cette constatation me faisait tout de même drôle, mais j'étais bien sûr que je ne voulais pas retourner au manoir, surtout maintenant que j'avais ma fille.

Soudain, je perdis connaissance, m'affalant sur le lit tout d'un coups. Une vision me prenait d'assaut. Il y avait encore du feu, du noir, du sang. Le visage de mon amour apparut aussi. Froid, noir et cruel, tenant son épée fermement devant notre fille, prêt à frapper sur elle afin de l'achever. Elle était en sang.
Un cri strident s'échappa de mes lèvres tandis que je repris connaissance. Je ne croyais pas ce que je venais de voir.


-Dagnir. Dépose Meril immédiatement.

~~~~~~~~~~~~

Une nouvelle pouce de vie ~



Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me like stars in the sky...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagnir D'al Senir
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 247
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 21
Localisation : Errant à travers Moonlight ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Race: Elfe
Age: 150 ans elfiques, 19 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Don't tell me you are that monster's... mother?   Dim 1 Fév 2015 - 21:57

Un mauvais pressentiment.

Avant de quitter leur maison, la jeune elfe usa de sa magie de la terre pour reconstruire la chaumière en ruines. Elle avait confié pendant ce temps la petite Meril à son père qui la berçait doucement entre ses bras. La maison fut rapidement remise en état, comme neuve. Dagnir était subjugué par la magie de sa bien aimée qu'il trouvait très douée. Elle avait réparé le mal qui avait été causé, c'était une très belle magie qui représentait exactement ce qu'elle était : une jeune femme protectrice et aimante.

Une fois ceci fait, elle alla dans sa chambre et Dagnir la suivit en regardant ce qu'elle faisait. Ainsi, elle rassembla ses affaires dans une vieille valise posée sur son lit. Un léger sourire s'était posé sur les lèvres du bel elfe. La petite dans ses bras gazouillait doucement et il déposa un baiser sur son front, tandis qu'elle tendait ses petits bras vers son visage. Elle attrapa ensuite une mèche de ses longs cheveux noirs dans son petit poing. Elle était absolument adorable. Mais Dagnir se raidit lorsqu'il vit du coin de l’œil sa fiancée s'écrouler sur son lit, prise d'un soudain malaise. Il accourut, mais elle retrouva rapidement ses esprit, et d'un ton autoritaire et froid, demanda au jeune homme de poser sa fille. Dagnir ne comprit pas et alla s'agenouiller près d'elle.


- Qu'est ce que tu racontes ? Quelque chose ne va pas ?

L'elfe sombre garda Meril contre lui en la tenant d'un bras et vint déposer sa main libre sur la joue de sa dulcinée, la caressant doucement pour essayer de la calmer. A l'évidence, elle avait dû voir ou ressentir quelque chose qui l'inquiétait.

- Tout va bien maintenant, personne ne viendra nous faire du mal. Repose toi un peu si tu veux avant de partir.

Dagnir alla déposer un baiser sur son front comme il l'avait fait avec Meril un peu plus tôt et continua de caresser sa joue avec douceur. La jeune fille l'inquiétait beaucoup par moment, il se posait pas mal de question, mais la seule chose dont il était sûr, c'était qu'il l'aimait, et qu'il était incapable de lutter contre ce sentiment fort qui l'avait envahi.

~~~~~~~~~~~~
¤ RPs en cours : Quand le passé rattrappe le présent ... ~ Don't tell me you are ... Mother ?

~ Elfe de la lune ¤

Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me, like the moon in the sky ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfée Manuelle
Victime du paranormal
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 260
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 19
Localisation : Proche des arbres...
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Elfe
Age: 200 ans elfiques, 23 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Don't tell me you are that monster's... mother?   Mer 18 Fév 2015 - 17:48

Le jeune homme se dirigea vers moi sans lâcher ma fille et se pencha tout en caressant ma joue, me demandant ce que je racontais. Je ne pouvais pas croire ce que j'avais vu. La petite qui berçait tranquillement dans les bras de son père, qui n'avait même pas pleuré lorsque ma sœur était arrivée, semblait parfaitement en sécurité et avait l’air serein, dans les bras de son père qui, d’après ma vision, était aussi son meurtrier. J’avais l’impression de devenir folle, ce que j’avais vu ne pouvait pas être vrai. J’étais en train d’accuser l’amour de ma vie du meurtre de ma fille, qui n’était même pas arrivé encore. Il y avait le temps de tout réparer.

Je devais cependant réagir vite. J’étais encore sonnée par ma vision lorsqu’il vint déposer un baiser sur mon front, me rassurant que rien ne pourrait arriver puisque personne ne venait nous faire du mal. Je me redressais sur le lit et lui prit Meril des bras, un peu plus brusquement que ce que je n’aurais souhaité. Un nouvel éclat brillait dans mes yeux, celui de la méfiance. En un instant, celui qui était l’amour de ma vie devenait un ennemi, et il me fallait partir au plus vite. Je ne pouvais plus faire confiance à personne. Je tendis la main brusquement dans sa direction, le regard meurtrier, et le sol se mit à bouger de façon à l’éloigner le plus possible de moi, de nous.


-Jamais, au grand jamais, je n’aurais dû te faire confiance.

Je me levai du lit, prit la valise d’une main et Meril de l’autre, me dirigeai vers la sortie et claquai la porte fermement. L’impact fit trembler la maison d’une secousse, et j’espérai que cela allait masquer le bruit et la direction de mes pas. Je partis vers la forêt le plus vite possible et lorsque je fus à une distance raisonnable, j’invoquai ma magie et creusai un trou dans le sol, une espèce de bulle, et je masquai l'entrée afin de ne pas être trouvable. Le tout était très modeste mais il me le fallait bien, j’étais épuisée. J’ouvris ma valise, déversant son contenu sur le sol et déposant mon bébé à l’intérieur, la couvrant avec mes vêtement pour ne pas qu’elle ait froid.

Je tombai de nouveau au sol, cette fois de fatigue. Je sombrai dans un sommeil de fer, le bras entouré sur la valise où reposait ma fille.
J'avais été folle de partir de là, sans même prendre le temps d'analyser ma vision. Désormais, il n'y avait plus rien pour nous protéger. Combien de temps avais-je dormis? Je n'aurais pu le dire. Cependant, lorsque je repris conscience, le soleil était haut dans le ciel, celui-ci pénétrant à l'intérieur du trou par de petites fissures qui ne paraissaient pas d'en haut. Ma fille était à genoux dans la valise, me scrutant. Elle avait encore grandi, beaucoup plus que ce que je n'avais imaginer et ainsi, quelques jours de sommeil avaient dû passer, le temps pour elle de puiser mon énergie vitale.


-Maman?

Dehors, j'entendis le craquement d'une branche. Et un homme tomber à genoux. Malgré ma surprise et ma fierté de maman d'avoir entendu ma fille parler, quelqu'un avait dû l'entendre aussi et avoir repérer notre cachette.

~~~~~~~~~~~~

Une nouvelle pouce de vie ~



Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me like stars in the sky...:
 


Dernière édition par Elfée Manuelle le Dim 22 Fév 2015 - 16:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagnir D'al Senir
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 247
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 21
Localisation : Errant à travers Moonlight ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Race: Elfe
Age: 150 ans elfiques, 19 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Don't tell me you are that monster's... mother?   Sam 21 Fév 2015 - 22:34

If you told me to die for you, I would.

Alors que le bel elfe essayait de rassurer sa fiancée, cette dernière sembla reprendre ses esprit et lui arracha sa fille des bras assez brusquement avant d'aller saisir une valise de sa main libre. Dagnir allait dire quelque chose mais il resta sonné devant cette attitude, complètement perdu. Pourquoi réagissait-elle aussi violemment tout à coup ? Il n'avait pourtant pas l'impression d'avoir fait quelque chose de mal ... Lorsqu'il reprit un peu ses esprits, le sol se mit à trembler, le déstabilisant plus qu'il ne l'aurait voulu puisque le faisant tomber et se retrouver assis. Le temps qu'il se relève, la jeune femme avait claqué la porte de la maison.


- Mais attend, tu es devenu folle ou quoi ?! s'écria-t-il afin qu'elle puisse l'entendre.

Dagnir se dépêcha de sortir, mais Elfée n'était déjà plus dans son champ de vision. Il se concentra alors sur son odeur et sur celle de Meril pour se lancer à leur poursuite. Mais bien vite, les sens de Dagnir ne lui permirent plus de s'orienter, trop déstabilisé et effrayé par ce qui lui arrivait. Sa magie était troublé tout autant que l'était son esprit, et il se posa un instant, s'adossant au tronc d'un arbre en soupirant. C'était à n'y rien comprendre ... Déjà, avant de donner naissance à leur petite fille, Elfée se comportait de manière étrange, mais Dagnir avait mis cela sur le compte de la grossesse. Sauf que rien ne s'était arrangé, même s'il en avait eut l'impression, juste pendant quelques jours. Son regard gris se perdit quelques secondes dans le vide devant lui. Il devait se calmer et retrouver sa clarté d'esprit habituel. Il prit donc une grande inspiration et souffla pour évacuer le trop-plein d'émotions qu'il avait ressenti, avant d'afficher cet air froid qui ne l'avait, auparavant, jamais quitté. Il se remit ensuite en marche, très concentré sur son objectif.

Sauf qu'il ne ressentait pas du tout les auras des deux filles. Elfée avait dû se cacher quelque part pour qu'il ne puisse pas les retrouver. Il tourna à travers toue la forêt pendant deux journées et deux nuits entières, sans rien ressentir. Il était vraiment effrayé, parce que si ça se trouvait, la jeune elfe avait pu faire une mauvaise rencontre, et ayant dissimulé son aura, il ne pouvait pas savoir si c'était volontaire ou si elle avait réellement disparu. Pourtant, tout à coup, au lever du troisième jour, un déclic se passa dans son esprit. A quelques dizaines de mètres devant lui était dressé une sorte de petite butte de terre, et à l'intérieur, il y avait deux auras qu'il aurait reconnues entre mille. Sauf qu'une nouvelle présence surgit et elle semblait se rapprocher à une vitesse folle. Le bel elfe se plaça alors devant la petite habitation, fit apparaître son épée, et alors qu'un homme fondait sur lui, canines en évidence, il le trancha proprement en deux, laissant son corps retomber sur le sol en deux endroits distincts. Il avait agit sans bruit et sans aucun sentiment, comme il l'avait toujours fait.


- Personne ne touche à ma famille sans subir ma colère.

Dagnir resta alors ainsi, debout de dos à la cabane, espérant que sa dulcinée l'ait entendu, car c'était là une preuve qu'il ne leur voulait aucun mal, même s'il ne comprenait pas pourquoi elle pouvait penser une seule seconde qu'il leur voulait quelque chose, alors qu'il n'avait toujours montré que de l'amour et un désir de protection envers elles.

~~~~~~~~~~~~
¤ RPs en cours : Quand le passé rattrappe le présent ... ~ Don't tell me you are ... Mother ?

~ Elfe de la lune ¤

Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me, like the moon in the sky ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfée Manuelle
Victime du paranormal
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 260
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 19
Localisation : Proche des arbres...
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Elfe
Age: 200 ans elfiques, 23 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Don't tell me you are that monster's... mother?   Lun 23 Fév 2015 - 21:46

Sans plus aucune considération pour la valise, j'attrapai ma fille d'un bras. On nous avait repéré. Il fallait maintenant s'enfuir de nouveau, mais maintenant, j'avais la force et le repos pour le faire correctement. Je fis rapidement pousser des lianes autour de moi et tressai un porte-bébé afin de mettre Meril dans mon dos, me libérant les mains pour pouvoir attaquer. Aprés quelques minutes, d'un coup de pied au sol, une bande de terre me fit monter jusqu'au niveau du sol, et d'un autre coup de pied, je pus ouvrir le trou afin de m'en éjecter, ma fille toujours dans mon dos. Comme je m'y attendais, c'est Dagnir qui se trouvait à l'entrée de mon abris, et lorsque je le vis, je portai mes mains devant moi, prête à me battre contre celui que j'avais pris pour l'amour de ma vie.

À cette constatation, une douleur me percuta le ventre. C'était une colère intense née d'un chagrin inimaginable face à ce que j'avais vu. L'adrénaline à elle seule me donnait le courage de rester debout à soutenir son regard gris. Autant de haine pour des yeux que j'avais aimer, je ne le comprenais pas. Finalement, mes sœurs avaient bien raison. Cet homme ne pouvait qu'être un meurtrier. Il m'avait fallut me rendre jusque là pour m'en rendre compte... Maintenant, le mieux que je pouvais faire était d'espérer que ma fille puisse gagner le manoir et de s'y réfugier. À deux, elles pourraient la défendre. J'attacherais un mot à son poignet à leur intension, ajoutant à quel point j'étais désolée, et que je les aimais. Je les aimais. Je pensais seulement qu'elles avaient tors, tout ce temps.

Les constatations qui s'empilaient ne rendait le paysage que de plus en plus triste. Il me fallait dire quelque chose. Ses plans de meurtre n'étaient sans doute pas clairs dans sa tête en ce moment mais il le deviendraient, et je ne comprenais pas pourquoi c'était ce qu'il désirait. Je ne pouvais pas penser à cela.


-Si tu veux quelqu'un, prend-moi. Mais ne prends pas ma fille. Je t'en supplie. Laisse-la partir.


Je me laissai tomber à genoux, prête à dégager ma taille des lianes pour laisser partir Meril, baissant la tête légèrement en signe de soumission. En effet, Dagnir courrait vite, et je ne pouvais lui échapper qu'en le blessant. L'amour que j'éprouvais pour lui n'était pas disparu, et le blesser était quelque chose que je ne pouvais me résoudre à faire.

-Laisse-moi la mettre en sureté et je ferai ce que tu veux, mais je t'en pris, laisse-la partir.

-Papa...

~~~~~~~~~~~~

Une nouvelle pouce de vie ~



Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me like stars in the sky...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagnir D'al Senir
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 247
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 21
Localisation : Errant à travers Moonlight ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Race: Elfe
Age: 150 ans elfiques, 19 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Don't tell me you are that monster's... mother?   Mar 24 Mar 2015 - 22:56

I just want to stay with you ...

Rapidement, Dagnir sentit du mouvement dans son dos, et lorsqu'il se retourna, il pu voir sa belle, en position de combat, en train de lui faire face. Il y avait dans ses yeux une lueur qu'il ne lui connaissait pas, comme si elle était possédée, comme si elle n'était pas elle-même. Et quand il le remarqua, son coeur se serra. Celle qu'il aimait, il avait l'impression qu'il ne la verrait plus jamais. Surtout lorsqu'elle le supplia de ne pas toucher à sa fille. Le bel elfe fit alors disparaître son épée et leva les bras devant lui comme pour se rendre, la tête légèrement baissée. Il ne pouvait pas faire mieux pour faire preuve de sa bonne foi devant celle qui lui était si chère.


- Quand comprendras-tu que je ne suis pas ton ennemi ? Je ne vous ferais jamais de mal, ni à toi ni à elle, et je ne comprends pas pourquoi tu as si peur de moi. J'ai besoin que tu m'expliques.

La jeune fille se laissa alors tomber à genoux et baissa la tête devant lui, comme prête à le laisser lui faire du mal. Dagnir déglutit et avança d'un pas, mais il se stoppa net en entendant une petite voix prononcer un mot, un seul mot qui le désignait comme un père, un mot qu'il entendait pour la première fois. Il avait mal, mais en même temps il était heureux. Même s'il ne comprenait pas tout, son coeur venait de s'emplir d'une chaleur nouvelle qu'il pensait avoir perdu. Sa véritable famille, elle était là, devant ses yeux. Sans attendre un instant de plus, il se jeta à genoux devant sa dulcinée et la prit dans ses bras avant de la serrer fort.

- Je ne te laisserai plus jamais partir sans aucune raison comme ça Elfée. Si tu me quittes, non.. Si vous me quittez, j'en mourrais de chagrin. Alors je t'en prie, épargne moi cette douleur, et rentrons à la maison, tous les trois ...

D'une main, il caressai doucement les longs cheveux blonds de la jolie elfe, et il posa son autre main avec délicatesse sur la tête de sa fille qui était très calme. Il sentit alors une unique larme rouler sur sa joue. Il n'avait plus pleuré depuis si longtemps ... Mais là, il faisait face à un trop-plein d'émotions contradictoires et il ne pouvait plus rien contrôler. La seule chose dont il était alors capable, c'était de serrer ses bras autour de ce corps frêle qu'il ne voudrait perdre pour rien au mondeµ.

~~~~~~~~~~~~
¤ RPs en cours : Quand le passé rattrappe le présent ... ~ Don't tell me you are ... Mother ?

~ Elfe de la lune ¤

Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me, like the moon in the sky ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfée Manuelle
Victime du paranormal
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 260
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 19
Localisation : Proche des arbres...
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Elfe
Age: 200 ans elfiques, 23 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Don't tell me you are that monster's... mother?   Jeu 26 Mar 2015 - 19:21

Je sentis tout mes muscles se contracter lorsque l'elfe s'approcha de moi pour m'enlacer. Il me demandait de comprendre qu'il n'était pas mon ennemi et qu'il ne me fallait que lui expliquer ce qui n'allait pas pour que j'aie peur de lui à ce point. Là était bien le problème. Il m'avait lui même dit qu'il n'était pas une créature complètement bénéfique et qu'il ne pouvait pas différencier le bien du mal. En effet, il y avait bien longtemps qu'il m'avait dit ça, mais est-ce que ça avait bel et bien changer comme il voulait me le laisser croire, ou bien si il n'avait pas changer tant que cela et ça expliquait pourquoi il partait encore chasser le soir et pourquoi j'avais eu cette vision? Les hommes étaient si compliqués parfois, ils étaient des bêtes si difficiles à comprendre, que mon cerveau fatigué ne savait plus dans quelle direction naviguer. Je l'aimais, et la preuve était accrochée dans mon dos, mais à quel prix?

Il m'assura alors qu'il ne me laisserait plus jamais partir comme ça et que si je le quittais encore, moi et Meril plutôt, il en mourrait de chagrin, et les larmes perlant à ses yeux et tombant dans mes cheveux en étaient bien la preuve. Tant de preuves contradictoires me faisaient bourdonner les oreilles de stress, ce qui était très inhabituel pour une elfe, il fallait bien l'admettre. Encore des réflexes d'humains. Il voulait rentrer à la maison avec moi et sa fille, mais je ne savais pas si j'étais prête à cela encore. Cette vision avait bel et bien briser quelque chose en moi, le sentiment de sécurité que j'avais depuis que j'avais quitter le manoir avec lui et la confiance aveugle que je lui portais.

-Depuis un certain temps, je.. Je peux voir l'avenir. En fait... C'est des visions très courtes qui m'assaillent parfois. Récemment je t'ai vu... Porter Meril au sang avec ton épéee. J'ai tellement eu peur.... Alors je ne sais pas si je suis prête encore... lui avouais-je dans un murmure.

Et bien que je n'avais pas d'autres solutions envisageable, il me semblait que c'était trop vite, trop tôt, et je voulais prendre le temps de soigner cette blessure et faire tout en mon pouvoir pour que ça n'arrive jamais. Je voulais élever ma fille en sécurité. Et il devait me prouver qu'il était encore digne de confiance, puisque je n'étais plus cette petite sotte qui se laisse facilement berner par des illusions de grandeur. Je ne pouvais plus me le permettre.
Il était peut-être aussi temps pour moi de retourner chez les Manuelle afin d'essayer de m'expliquer avec elles et de renouer, de rebâtir ce que nous avions détruit en nous chicanant comme quatre gamines. Il devait y avoir du changement dans ma vie. Ça où...

-Je ne vois qu'une chose qui serait assez puissante pour m'assurer de cette sécuritée. Marie-moi d'abbord...

C'était la seule preuve que je voyais irréfutable. Nous marier. Nous jurer par le sang que nous allions nous aimer et nous protéger pour le reste de notre vie. Le mariage étant très sacrer chez les elfes, je savais qu'en le violant, Dagnir allait en subir les conséquences et je ne voyais que cela capable de me redonner pleinement confiance en ce que nous avions. Je relevai la tête pour plonger mes yeux dans les siens afin de voir sa réaction et entendre sa réponse. C'était ma seule condition.

~~~~~~~~~~~~

Une nouvelle pouce de vie ~



Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me like stars in the sky...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagnir D'al Senir
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 247
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 21
Localisation : Errant à travers Moonlight ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Race: Elfe
Age: 150 ans elfiques, 19 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Don't tell me you are that monster's... mother?   Jeu 14 Mai 2015 - 0:41

Love is so complicated.

Dagnir pensait que si sa bien aimée lui expliquait le pourquoi du comment de son comportement, il se sentirait mieux. Pourtant, la révélation qu'elle lui fit eut l'effet inverse. Ainsi, elle avait des visions depuis quelques temps, et elle avait carrément vu l'elfe de la lune tuer sa propre fille. A ces mots, il la relâcha, ou plutôt, ses bras tombèrent tout seul, le long de son corps. Il était abasourdi, il fixait la jolie elfe blonde sans comprendre, ses yeux gris étaient perdus. Lui, tuer Meril, avec sa propre épée ? C'était tout bonnement impensable. Comment pouvait-elle même y croire une seule seconde ? Il se sentait infiniment blessé, au plus profond de son être. Et c'est alors qu'elle lui affirma que le seul moyen de changer la peur qu'elle éprouvait, c'était de l'épouser. Dagnir releva alors ses yeux sur elle, plus sérieux que jamais.


- Nous marier ne changera rien si tu as peur de moi Elfée.

S'il avait passé cet anneau au doigt de la jeune fille, c'était en effet qu'il voulait se marrier avec elle. Mais pas dans ces conditions, pas comme ça. Un mariage n'était pas une solution, c'était un choix, une preuve d'amour. Et pour le moment, cet amour était bel et bien remis en question, des deux côtés. Elle ne voulait plus qu'il l'approche, et il ne voyait plus en elle qu'une personne distante et froide. Il ne la reconnaissait plus, et si elle ne redevenait pas comme avant, il ignorait s'il pourrait continuer à l'aimer. Il ne voulait tout simplement pas perdre sa lumière.

- Je pensais pourtant que nous nous faisions confiance. J'ai tout fais pour devenir bon, pour toi. Ta vision.. Je ne vois même pas comment tu peux l'imaginer devenir réelle en me connaissant.

Dagnir se releva alors, mais il lui faisait toujours face. Ses poings se serrèrent, ses bras toujours le long de son corps. Il fixa la jeune fille et haussa la voix sans réellement le vouloir. Il était blessé, son coeur le faisait souffrir, comme si quelqu'un s'amusait à le serrer très fort entre ses mains. Dans sa tête, il se revoyait enfermé dans cette cellule, quand il n'était qu'un adolescent, à répondre aux désirs abjectes des ses tortionnaires.

- Je n'ai plus aucune famille Elfée, je n'ai que vous deux. Alors pourquoi.. Pourquoi est-ce que je voudrais vous détruire, tu veux bien me le dire ?!

~~~~~~~~~~~~
¤ RPs en cours : Quand le passé rattrappe le présent ... ~ Don't tell me you are ... Mother ?

~ Elfe de la lune ¤

Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me, like the moon in the sky ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfée Manuelle
Victime du paranormal
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 260
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 19
Localisation : Proche des arbres...
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Elfe
Age: 200 ans elfiques, 23 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Don't tell me you are that monster's... mother?   Jeu 14 Mai 2015 - 16:44

Son refus catégorique me laissa sans voix. Il m'avait lâcher et s'était légèrement détaché de moi et s'était relevé. J'étais à présent à ses pieds, n'étant capable de regarder que le sol. Il me cracha alors au visage qu'il pensait que nous nous faisions confiance et qu'il avait tout fait pour devenir bon, pour moi. Il se demandait comment je pouvais imaginer qu'elle devienne réelle, sachant à quel point il avait changer.
Sauf qu'elle était belle et bien venue s'incruster dans ma tête. Je ne savais pas exactement comment tout cela fonctionnait encore puisque je n'avais pas eu le temps de pratiquer ce pouvoir, mais j'avais prévu tellement de choses depuis un court laps de temps que je m'étais habituée à se pouvoir et j'avais sut le reconnaitre, assez pour savoir que cette vision était bel et bien une prémonition.

Sa voix, qui était montée d'un cran, me fit tressaillir lorsqu'il repris. Il me disais que j'étais sa seule famille, avec notre petite, et il me brusqua en me demandant comment je voulais qu'il ne pense seulement qu'à nous détruire. Mais je ne savais pas! Je ne savais rien. Ma tête était une gigantesque tornade et je me noyais dans cette mer d'incompréhension. De grosses larmes perlaient sur ma peau pâle tellement j'étais ébranlée par ce brusque excès de colère alors qu'il ne pouvait pas être fâché après moi; puisque n'avoir été que de moi, je serais tout de suite partie avec lui sans même me poser une seule question. J'avais confiance en lui, et ces contradictions me donnaient le tournis.


-Ne m'en veux pas... je t'en pris... je ne dois que trouver une explication à tout cela...

Puisque je ne cherchais qu'à protéger ce que j'aimais, et comme il faisait pareil, il devait comprendre. Je me relevai à mon tour, les jambes tremblantes mais le corps toujours aussi droit, comme les elfes en était capable.

-Je n'ai plus de famille non plus, je t'ai choisi à elles.

Si il y avait un moyen de s'entendre, de trouver une solution pour que ma vision ne se produise pas, je désirais ardemment retourner à ce qu'il y avait avant. Mais il faudrait travailler et ce serait difficile, puisque le futur survenait toujours alors qu'on s'y attendait le moins. Alors je lui proposai, dans un voix faible, presqu'inaudible:

-Si on travaille ensemble, on peut trouver un moyen...

~~~~~~~~~~~~

Une nouvelle pouce de vie ~



Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me like stars in the sky...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagnir D'al Senir
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 247
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 21
Localisation : Errant à travers Moonlight ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Race: Elfe
Age: 150 ans elfiques, 19 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Don't tell me you are that monster's... mother?   Ven 15 Mai 2015 - 0:10

Don't be afraid, my Love.

Dagnir ne pensait pas faire peur à sa fiancée, il voulait juste la secouer un peu pour qu'elle comprenne à quel point il se sentait mal vis à vis de toute cette histoire. Et apparemment, cela fonctionna, puisqu'elle lui demanda de ne pas lui en vouloir, parce qu'elle essayait aussi de comprendre cette vision. Il devina qu'elle était également perdue, et que même si elle ne voulait pas y croire, cette vision était bien ancrée dans sa mémoire, et elle la faisait souffrir. Lorsqu'elle se releva pour lui faire face, il prit doucement ses mains dans les siennes comme pour lui montrer qu'il ne la rejetait pas, quoi qu'il en soit. Elle lui assura d'ailleurs qu'il était également sa seule famille, puisqu'elle l'avait préféré à ses sœurs, ce qui le fit légèrement sourire, et lorsqu'elle ajouta qu'ils devaient travailler ensemble pour que tout s'arrange, il relâcha ses mains pour les poser doucement de part et d'autre de son visage, avant d'aller embrasser la jeune fille sur le front avec douceur. Il resta quelques secondes pour appuyer son baiser, puis il posa son front contre le sien et ferma les yeux.


- Je suis heureux de te l'entendre dire. Ne me fuis pas, Meleth, c'est tout ce que je te demande.

Il resta silencieux un petit moment et caressa doucement les joues de la jeune fille avec ses pouces sans la brusquer, puis il écarta légèrement son visage afin de capturer son regard du sien. Elle semblait encore un peu effrayé, et il vit du coin de l’œil que ses jambes tremblaient légèrement. Il avait vraiment mal. Mal de la voir se mettre dans cet état pour une vision sortie de nulle part. Mal parce qu'il ne pouvait rien faire pour calmer ses angoisses. Il était impuissant, et cette faiblesse lui rappelait son passé qu'il aurait tant voulu ne jamais voir resurgir. Lentement, il laissa glisser ses mains le long des bras de la jeune fille pour à nouveau prendre ses mains dans les siennes. Il les leva devant lui et déposa un petit baiser sur le dos de chacune, avant de lui sourire doucement.

- Si ça peut te rassurer, je ne resterai pas seul avec Meril. Comme ça tu pourras me surveiller. Au moins le temps que tes visions disparaissent.

Dagnir posa alors son regard gris sur la petite tête qui dépassait un peu dans le dos de la jeune elfe. La petite fille était restée calme pendant tout ce temps. Elle s'était certainement endormie. Cela ne lui plaisait pas vraiment de ne pas pouvoir faire ce qu'il voulait, parce que c'était aussi sa fille, mais il ne voyait que cette solution pour essayer d'arranger les choses.

~~~~~~~~~~~~
¤ RPs en cours : Quand le passé rattrappe le présent ... ~ Don't tell me you are ... Mother ?

~ Elfe de la lune ¤

Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me, like the moon in the sky ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Don't tell me you are that monster's... mother?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Don't tell me you are that monster's... mother?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monster Mercenary Card
» Monster truck en chariot de guerre
» Nos beau Accessoire du monster Combo
» Monster Hunter Orage
» Monster Combo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ~ In Moonlight City ~ :: Les abords de la ville :: La forêt-
Sauter vers: