AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rien de mieux pour rire ... ou pleurer [PV : Kagamine Twins ! =3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Rien de mieux pour rire ... ou pleurer [PV : Kagamine Twins ! =3]   Sam 25 Fév 2012 - 14:46

    « Seila aimait beaucoup de chose. Entre autres ; prendre des photos. Elle immortalisait les moments les plus importants de sa vie sur une pellicule, qu'elle développait de temps en temps. Ensuite la jeune fille mettait le tout dans des cadres, soigneusement dispatchers dans tout son appartement.
    Dans le salon il y en avait trois ; Elle, sa mère et son père.
    À la cuisine elle gardait une photo au dessus de l'évier, elle représentait ses deux parents, l'avant-veille de leur départ. Ils souriaient pour l'objectif, mais cette image dégageait une incompréhensible tristesse, comme si il se préparaient déjà à laisser leur fille seule.
    Le couple avait prit la pose au devant d'une magnifique et gigantesque cascade, qui les avait éclaboussé, un peu, tant sa chute était violente. Seila aimait cet endroit, elle s'y rendait depuis toutes les semaines, et se mettait devant cette même cascade. Elle avait l'impression qu'ils étaient encore devant l'objectif, même si elle savait que c'était juste un souvenir. Elle les voyaient rire à ce moment, quand la cascade les avait éclaboussé, la quantité d'eau était énorme, ils étaient partis en courant, elle avait pris une photo de ce moment, où pour la première fois, ils se tenaient la main.


    « L'endroit où l'on trouvait l'embarras du choix au niveau photo, c'était bien sa chambre. Elle y entreposait pas moins de vingt-quatre photos.
    Cinq d'entre elles représentaient ses parents. Elle était sur quelques unes de ces photos, mais préférait la poste de photographe. Cinq autres avait été prises un jour de pluie, on le voyait sur quelques clichés car l'on pouvait y distinguer la fenêtre. Les Kagamine était venu à son appartement, lorsque ses parents et le couple avait décidé de partir. La première photo englobait non seulement ses parents, mais aussi toute la famille Kagamine. Seila n'était pas présente sur cette photo, car elle était derrière l'objectif.
    Les autres représentaient aussi les Kagamine, mais c'était seulement les jumeaux. Elle les avaient pris en photo, individuellement parfois, pendant son séjour chez eux. Ils étaient rapidement devenus amis, un peu comme si ils s'étaient toujours fréquentés. L'une des photo, elle l'avait elle même prise, mais était tout de même dessus. On pouvait y voir Len, avec elle, tout deux riaient, elle ne savait plus pourquoi. Ils étaient au salon, sur le tapis, assis en tailleur, ils avaient sans doutes au départ pris l'initiative de faire une photo « sérieuse ». Elle se souvenait que Rin était à ce moment sur le canapé, d'ailleurs en regardant la photo de plus près on pouvait y voir une de ses chaussures dépasser en haut à gauche du cadre.
    Toutes les autres photos représentaient la ville de Moonlight, qu'elle aimait tant. Elle y était née, elle y avait grandi, et y passerait sans doute toute sa vie. À quoi ressemblait le reste du monde ? Elle n'en savait rien. La Terre, elle ne l'avait jamais vu. Seila était tout de même curieuse, alors elle se documentait beaucoup. Le problème étant qu'aucune information sur la Terre n'était divulguée à Moonlight, pour la simple et bonne raison que ce qui y partait n'en revenait jamais.


    « Autre chose que Seila aimait ; le dessin. Elle avait dans sa chambre la plus grande collection de crayon de couleurs, de craie grasse, de peinture, de tout Moonlight. Deux commodes entières y étaient consacrées, dont un tiroir rempli de feuille et de toile. Appuyé contre le mur, un chevalet de bois clair, qu'elle s'était acheté avec le reste de ses économies, demeurait ici depuis deux mois.
    Elle avait récemment trouvé de l'inspiration pour une nouvelle peinture, en regardant par la fenêtre. Moonlight. Elle allait peindre les rues de la ville, dans lesquelles se pressaient les passants. Avant toute chose, cependant, elle allait devoir sortir acheter un pinceau fin, car celui dont elle avait fait acquisition avait ... disparu.


    « Seila poussa les draps au bout du lit, il était précisément huit heures treize. Elle passa une main dans ses longs cheveux puis mit ses chaussons. Elle enfila un jean et un t-shirt blanc simple, un peu large. Encore à moitié endormie, elle patina sur le plancher avec ses chaussons jusqu'à la cuisine où elle mangea un biscuit, et but un verre de jus d'orange. S'en suivit un rapide passage à la salle de bain, le temps de prendre une douche et de se coiffer. Elle alla ensuite dans sa chambre récupérer sa bague, qu'elle fit glissait autour de son annulaire gauche. Le programme de la journée avait été établi la veille.
    D'abord, elle irait acheter ce qu'il lui manquait de nourriture, elle engouffrerait rapidement le tout dans son sac et se rendrait à sa boutique préférée dont elle était une habituée. La vendeuse savait qu'elle passait tout les lundi pour renouveler son stock de peinture et de toile, quelques fois le mercredi pour lui acheter des palettes. Elle n'achetait jamais de tableaux, mais s'arrêtait pour les contempler dans le rayon où ils étaient exposés dix bonnes minutes. Puis elle faisait ses achats.
    Cette fois-ci ne fit pas exception. Elle entra dans la boutique, salua la vendeuse, et fit ce qu'elle devait faire. Seila fit l'acquisition de deux pinceaux fins taille six, paya et sortit. Les rues étaient, comme toujours, bien pleines. À force de voir les gens se pressaient dans les allées, elle n'y faisait même plus attention. Depuis un an que ses parents avaient quittés Moonlight, elle était aux abonnés absent. Elle ne voyait plus personne, passait ses journées dans son appartement et ne sortait que si elle y était obligée. Elle n'avait pas pour projet de changer ses habitudes.
    Seila n'avait pas pour projet de changer ses habitudes ... mais le destin en avait décidé autrement. Elle marchait, tranquillement, sans ses soucier de quoi que ce soit. Parfois, elle jetait un coup d'oeil aux fenêtres que les volets ouverts laissés apparentes. Des gens, toujours plus de gens. Partout. Une fenêtre en particulier attira son attention. Elle se dessinait sur une façade blanche, qu'elle avait mille fois regardé, sans vraiment y faire attention. Mais cette fois, elle s'attacha un peu plus à ce que laissait voir la transparence du verre. D'abord, elle ne vit rien d'autre que ce qu'elle pouvait associer à un salon. Seila était sur le point de délaisser son observation, quand elle vit une silhouette. Une jeune fille venait accrocher ses volets. Ses cheveux blonds mi-long allait de paire avec ses yeux d'un bleu déconcertant. Ce regard rempli de malice et de curiosité, elle le connaissait bien.


      * En espérant qu'il soit là, lui aussi. *


    « Elle se souvenait du jour où elle avait décidé d'encrer son nom dans sa peau. C'était symbolique. Elle avait choisi son doigt, car elle pourrait dissimuler le tatouage sous un anneau. Elle y tenait beaucoup, c'était très important.
    Sans plus réfléchir elle marcha rapidement jusqu'à avoir complètement fait le tour de la maison. Elle se trouva face à la porte, à ce moment, elle hésita, saisie par le doute. Pouvait-elle vraiment rentrer, comme si une année passée ce n'était rien ? Elle avait quitté la maison. Elle était partie comme une voleuse, en ne laissant rien, sans explications, et n'avait pas cherché à prendre de leurs nouvelles, même si ils étaient sa seconde famille.
    Elle avait finit par faire pression sur la poignet, dans un cliquetis sonore elle fit un pas à l'intérieur. Elle se souvenait de cet endroit, comme si elle y habitait encore. Seila avait l'impression de revenir d'une de ces fréquentes ballade. Elle avait le sentiment qu'elle allait les trouver dans le salon, en train de l'attendre. Elle rentrait toujours en fin d'après-midi, partie tôt le matin.
    La jeune fille avança dans le couloir de l'entrée, ôta son manteau et le pris sur le bras. Sans s'en rendre compte, elle culpabilisait. La jeune fille se préparait à faire marche arrière, quand elle entendit des pas, pas très éloingnés. Elle se ravisa et continua son exploration, jusqu'à poser ses pieds en plein dans le salon où la discussion entre Rin et Len battait son plein. Il du lui passer en tête à ce moment un millier de moyen pour sortir d'ici sans se faire remarquer. Elle choisi d'assumer, après tout elle avait elle-même choisi de venir ici.


      - Salut. Elle su à la seconde où elle eu terminé de prononcer le mot qu'elle s'était dûment faite remarquer. Elle sourit puis reprit, à moitié rassurée ; Je suis désolé si je vous dérange, mais il fallait absolument que je prenne de vos nouvelles. Cela fait plus d'un an après tout que je suis partie, et je suis partie si vite d'ailleurs, si secrètement, je m'excuse.


    «Elle ignorait la réaction qu'ils allaient avoir, sans doute lui dirait-elle que c'était trop tard pour les excuse, qu'elle pourrait prendre le chemin du retour. Ils avaient grandis, depuis la dernière fois qu'elle les avaient vus. Elle ne savait pourquoi, elle notait plus de changement sur Len. En effet, elle avait l'impression que quelque chose ... clochait. Il n'avait plus l'air enfantin qu'elle lui connaissait. Ses traits montraient un changement moral important. Un peu nerveuse, elle joua un instant avec sa bague qu'elle ôtait et remettait à son doigt, c'était sa manière de se rassurer, de se dire que tant qu'il était là, tout allait bien.


Dernière édition par Seila Filens le Mer 15 Aoû 2012 - 19:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rin Kagamine
Apprenti attentif
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 37
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 21
Localisation : Avec Len =3
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Race: Ange
Age: 18 ans
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Rien de mieux pour rire ... ou pleurer [PV : Kagamine Twins ! =3]   Jeu 8 Mar 2012 - 23:38

Quand on se sent mise à l'écart.

Cela faisait quelques semaines que la jeune ange aux cheveux blonds ne se sentait pas bien intérieurement, et pour cause : son frère sortait de plus en plus souvent, la laissant toute seule à la maison alors qu'il savait très bien qu'elle était effrayée par le monde extérieur, et ce depuis qu'une vampire s'en était prise à lui. Mais le pire, c'était qu'elle ne savait pas ce qu'il faisait à l'extérieur. Et quand elle se retrouvait sans lui, elle imaginait les pires des scénarios : qu'il aille retrouver une autre fille, qu'il ait trouvé un travail illégal ou dégradant, qu'il soit tombé dans la délinquance ... Et tout ça l'effrayait au plus haut point, parce que quand il rentrait, il ne lui disait absolument rien. C'était pour cette raison qu'elle avait décidé de lui faire un cadeau, pour lui montrer à quel point elle tenait à lui et pour lui rapeler à quel point ils étaient censés être et rester proches tous les deux. Depuis la veille, ils portaient donc tous les deux leurs pendentifs dorés, elle une clé de Sol et lui une clé de Fa. La jeune fille qui avait vendu ses pendentif à Rin lui avait bien fait comprendre qu'ils n'étaient pas de simples objets et qu'elle devait les chérir ; elle en avait bien l'intention.

La jeune fille encore allongée dans son lit se tourna doucement vers son semblable, encore endormi. Elle ne pu s'empêcher de sourire en voyant son beau visage et caressa doucement sa joue avant de se lever. Encore dans son pyjama composé d'un ensemble tee-shirt/short bleu et blanc à carreaux, elle alla ouvrir les volets fermés de la chambre pour laisser entrer un peu de lumière dans la pièce et pour aider son frère à se réveiller doucement. Elle resta quelques secondes accoudée à la fenêtre à regarder dehors la ville se réveiller, les commerçants au loin déjà en place et un petit nombre de personne marchant en direction du centre plus actif, tout près du lottissement. Elle, tout ce qu'elle avait envie de faire aujourd'hui, c'était de rester avec son frère. Elle avait décidé de ne pas le laisser s'éloigner de la journée et s'avoir une sérieuse discussion avec lui. Elle jouait l'ignorance depuis trop longtemps, il fallait qu'elle fasse tomber les masques.

Elle descendit alors pour aller dans ma cuisine et préparer le petit déjeuner. D'habitude, c'était Len qui s'en occupait, mais comme il dormait encore, elle avait envie de le faire. Puis, ce geste ferait peut-être plaisir à son frère, et s'il était heureux, elle le serait tout autant. Elle s'attela donc à son petit travail, mettant tout ce qu'il fallait sur la table de la cuisine. Après quelques minutes, elle entendit des pas descendre les escaliers et alla à la rencontre de son frère en lui souriant. Il s'étira et bailla avant de la saluer doucement d'un mouvement de la tête. La jeune fille ne voulait aps s'en contenter et alla l'embrasser sur les lèvres puis attrappa sa main dans la sienne et l'entraina jusqu'à la table pour qu'il s'assoit. Elle s'installa près de lui, il ne posa aucune question et tous les deux mangèrent en silence. L'esprit de Len semblait encore embrumé mais Rin se disait qu'il avait dû avoir une nuit agitée et préféra se taire pour le laisser se réveiller tout seul.

Elle finit de manger avant lui et débarassa son bol tandis que son frère buvait encore lentement son lait. Il était aussi resté en pyjama : une veste bordeau sur un débardeur jaune et un simple pantalon noir et semblait vraiment être ailleurs. Rin commença sa vaisselle et son frère vint lui porter son bol puis l'aida à terminer sans un mot. Ceci terminé, elle lui sourit, lui prit une nouvelle fois la main et l'entraina dans le salon. Là bas, elle s'assit sur la canapé, entraina son frère à en faire de même à ses côtés et entama la concersation, prétextant avoir à lui parler de quelque chose d'importante. Elle n'eût pas même le temps de continuer que la porte d'entrée s'ouvrit. Prise d'une soudaine frayeur, elle se colla à son frère, cachant son visage contre son torse tandis qu'il l'entourait doucement de ses bras, puis quand la personne les salua, ils s'exprimèrent ensemble d'une seule et même voix :


- Dites moi que je rêve ...
- Dites moi que je rêve ...


Leurs tons n'avaient pas vraiment été les mêmes, puisque pour Rin c'était une fatalité, alors que pour Len, un espoir. La jeune fille aux cheveux blonds s'écarta de son semblable et regarda dans la direction de la personne qui venait d'entrer : une jeune fille aux longs cheveux roses et au regard de la même couleur. Seila ... Elle était partie il y a de celà un an sans prévenir et voilà qu'elle revenait, comme une fleur, qu'elle entrait ici comme si elle était chez elle. Rin l'avait laissée faire par le passé, mais là, ce n'était plus la même chose. Ils avaient tous les trois grandit, et la rancoeur que Rin éprouvait à l'égard de Seila également. Elle l'avait oublié, mais voilà qu'elle refaisait surface. La jeune ange remarque le sourire sur le visage de la nouvelle arrivante, et cette dernière s'excusa de les déranger, mais elle voulait de leurs nouvelles, et elle s'excusa une nouvelle fois d'être partie si vite. La jeune ange lui tourna simplement le dos dans une expression boudeuse et renfrognée.

- Un an sans rien nous dire et tu reviens comme ça sans même frapper à la porter, quelle politesse.

Mais lorsque la jeune fille regarda devant elle, son expression de colère se changea en tristesse, puisque son frère fixait Seila avec une expression qu'elle ne lui avait plus vu depuis longtemps. Il ne souriait pas, mais elle pouvait lire dans ses yeux brillant de larmes refoulées qu'il était vraiment heureux de voir leur amie d'enfance. Il se leva d'ailleurs du canapé et courru jusqu'à la jeune fille aux longs cheveux pour la prendre dans ses bras et l'enlacer fort, appuyant doucement sa tête contre la sienne sur le côté, retenant difficilement des larmes de joie. Seila, sa confidente, sa meilleure amie, celle pour qui il aurait été capable de donner sa vie au même titre de sa soeur, elle lui avait tellement manqué durant cette année ...

- Ne pars plus comme ça, c'était trop dur ... lui murmura-t-il, provoquant les sanglots silencieux de sa soeur qui leur tournait le dos mais qui l'avait entendu.

~~~~~~~~~~~~
¤ RPs en cours : Quand la tristesse t'envahit ... ~ Need of a savior



My brother ... My essential ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rien de mieux pour rire ... ou pleurer [PV : Kagamine Twins ! =3]   Mer 4 Avr 2012 - 18:05

    « Quand on se sent coupable, il est difficile de se défaire de ce sentiment. Ils avaient plus de raisons de lui en vouloir qu'il n'y avaient d'étoile dans le ciel, elle était certaine qu'elle n'aurait jamais du venir. Cette certitude prit de l'ampleur quand elle vit celle qu'elle avait toujours considéré comme sa soeur lui tournait ostensiblement le dos, après lui avoir lancé une réplique cinglante. Seila faillit repartir immédiatement, sans jamais plus donner suite, car il était innutile qu'elle formule encore des excuses. Non qu'elle se soit déjà assez expliqué, mais que rien ne ferait changer la jeune fille d'avis. Rin avait fait une croix, sans doute, sur les années qu'ils avaient vécu ensemble. Avec un éclat d'espoir, le regard de la jeune ange se tourna vers Len.

    « Ce qu'elle perçu dans ses yeux couleur ciel lui redonna un peu de chaud au coeur. Il était heureux, heureux de la voir revenir. La seconde suivante, elle l'acceuillait contre elle, se lovant dans ses bras. Elle ne pu retenir un sanglot en le serrant plus fort. Plus question de partir maintenant, plus jamais elle ne les laisseraient. Les larmes qui coulaient silencieusement sur son visage était empreinte de joie et de tristesse. Ne pouvant renoncer aux bras de Len autour d'elle, et ne voulant plus défaire les siens, elle déposa un baiser sur sa joue, sourit, le visage encore ruisselant de larmes.

      - Plus jamais, lui murmura-t-elle, en se blotissant en creux de ses bras, je te le promet.


    « Seila se tourna ensuite vers Rin. Son indifférence lui faisait de la peine, elle qui était si heureuse de les retrouver tout les deux. D'un geste délicat elle se détacha de Len et se dirigea vers sa soeur. Arrivée devant elle, Seila s'accroupit, un léger sourire triste aux lèvres. Elle prit le visage de Rin entre ses mains et ébouriffa ses cheveux.

      - Tu m'a beaucoup manqué petite soeur. Ça m'a déchiré le coeur de partir, je n'aurai jamais du ... J'ai fait beaucoup d'erreurs dans ma vie, et celle-ci est celle que je regrette le plus.


    « Les jumeaux Kagamine avaient toujours été une famille pour elle. Rin était sa petite soeur, c'était ainsi qu'elle l'appelait, même si elles avaient le même âge. Elle avait toujours trouvé Len plus mature que sa jumelle, plus apte à prendre des décision, et surtout à la sortir des ennuis dans lesquelles elle se fourrait fréquemment. Pour sa part, Seila avait toujours participé à la vie quotidienne de la maisonnée, elle avait acquérit comme Len, l'assurance et la maturité qu'on reçoit à l'adolescence. Elle avait vécu seule durant les premiers temps de la disparition de ses parents, cela explique sans doute qu'elle soit plus « forte » aujourd'hui. La jeune fille savait que Rin n'avait jamais très bien accueillit la disparition de ses parents, elle avait gardé une part d'enfance en elle, qui ne la quitterait sans doute jamais.

    « Seila espéra quelques infimes secondes que Rin se détournerait, qu'elle lui concéderait cet écart. Un de plus. La jeune fille ne se défaisait jamais de l'impression que dans sa vie elle avait fait beaucoup d'erreurs, que jamais plus elle ne voudrait faire. La première était, d'après elle, le fait de ne pas avoir su déceler quelque chose d'annormal dans l'attitude de ses parents, afin d'espérer pouvoir prévoir leur départ. Elle mettait ceci sur le compte de son âge – quoiqu'elle n'ai pas beaucoup grandit depuis – et sur celui de la naïveté, aussi. La seconde était celle qui lui faisait le plus mal. La jeune ange regrettait d'être partit d'ici, si vite, si seule, et sans prévenir. Comme une voleuse. Elle ne cessait jamais de se le répéter. Comme si elle avait dérober une partie de la vie des jumeaux et que, détenant son butin, elle était partit pour en profiter plus que de raison, pour avoir avec elle ce souvenir si tendre, si agréable et pourtant si fragile, qu'était les jours les plus heureux qu'elle ai passé. Il fallait qu'elle se ressaisissent, oui, elle était là, maintenant. Seila avait à ses côtés ses frères, ce qu'elle aimait plus que tout, plus même qu'elle avait pu, si c'était le cas, aimer ses parents. Aucun doutes, si elle devait choisir entre sa vie et la leurs, si seulement sa vie les valaient, elle se sacrifierait, il n'y avait aucun doutes là dessus ...

    « Elle finit par étirer un sourire sur ses lèvres, et se pencha vers Rin. Elle s'était prise d'amitié pour cette jeune blonde, débrouillarde et attachante, dont les sautes d'humeur pouvaient faire trembler tout un monde. Elle avait l'impression de se voir à travers elle, pesant le pour et le contre de décisions concernant un plan farfelus mais amusant, des bêtises, oui, mais que celui qui n'en n'a jamais fait le prouve. Ils étaient tous passé par là, Seila savait que, étant enfant, elle avait toujours était une bonne petite gamine disposée à aider ses parents, mais dès qu'ils avaient le dos tournés, elle s'imaginait volontiers survolant le monde sur un cheval ailé, traversant les océans sur un bateau volant, ou combattant en digne justicière les ennemis de ses propres lois. Oui, elle avait aussi imaginé déjà que son chevalier, imaginaire bien entendu, la prenait sur le dos d'un magnifique cheval blanc, qu'elle était une princesse, vivant dans un château, habitant un monde de magie et de rêve.

    « La jeune ange prit sa petite soeur dans ses bras, la serrant fort et lui chuchottant beaucoup de choses. Rien de compréhensible. Seila se sentait déjà mieux, l'étau qui enserrait son coeur s'était relâché, ne laissant rien derrière lui d'autre que cette vive impression de revenir à la surface, après trop longtemps passé dans les profondeurs de l'eau. Elle laissa échapper une respiration, sa vie reprenait un cours normal. Elle espérait juste que rien ne puisse la pousser encore une fois vers le fond. Que rien ne serrerait encore l'étau qui se tenait toujours à guetter près de son coeur, comme un chien se préparant à mordre. Le froid effleura sa peau, et elle serra sa veste autour de son corps à l'aide de ses bras. Elle n'était pas certaine que ce soit tant la température que l'indifférence de Rin qui provoque cette sensation.

    « Retenant son attention sur Len, la jeune fille ne pu s'empêcher de raviver en elle l'impression qu'elle avait eu en entrant dans le salon lorsqu'elle l'avait vu. Certes, il avait un peu changé, grandit peut-être. Mais autre chose s'insinuait dans son regard, plus proche de l'ombre que de la lumière qu'elle voyait d'ordinaire au fond de ses prunelles bleutées. Quelque chose avait changé. Quelque chose avait changé. Était-il possible que ... Seila se mordit les doigt en réalisant quelle sombre pensées se frayaient un chemin dans son esprit. Len pouvait-il être un autre ? Un autre que le garçon que celui avec lequel elle partageait tout ? D'aucun il n'avait eu l'air triste en la voyant pourtant. Il s'était précipité dans ses bras ! Elle se promit qu'elle tirerait ceci au clair le moment venu. Seul importait maintenant qu'elle était de nouveau avec eux. Et puis, elle ne voulait pas que sa petite soeur se sente isolée, car elle ne pourrait parler à Len de sa condition que seule avec lui. Elle connaissait assez le garçon pour savoir qu'il ne voudrait pas en dire un mot à sa soeur. Accepterait-il alors de lui parler à elle ?

    « Avec un gigantesque effort de volonté, Seila réintalla sur ses lèvres un sourire tranquil. Seulement l'apparente peur qui avait vrillé son regard un peu plus tôt ne pouvait pas être passé inaperçue. Le temps de se rendre compte qu'elle n'avait pas prononcé un mot depuis plus de dix minutes, et qu'elle restait là, comme si elle voulait prendre racine, la jeune ange décida de mettre de côté la réflexion qui l'avait opposé à une vision tout autre du monde. De son monde ? Ce pouvait il qu'il ai changé ? Cette question, sans qu'elle ne puisse rien y faire, continuait à tourner dans son esprit, et la réponse qu'elle y trouvait lui fendait le coeur. Oui, n'importe qui pouvait changer. Mais il n'en était pas « mauvais » pour autant. Elle se mordit les lèvres, puis décida de prendre la situation en main. Elle comptait bien mettre les choses au clair avec l'ange, et rapidement.

      - Je pense qu'on pourrait sortir, non ? On a des tas de choses à se raconter, et se serait l'occasion de se retrouver tout en profitant du soleil. Partant ?, aucune once d'espoir dans sa voix, aussi limpide que du cristal, elle ne laissait rien entrevoir de ses récentes réflexions.Et puis, il y a ce parc, pas loin ... je me rappelle qu'on y allait souvent, on pourrait y faire un tour ?


    « Les souvenirs que Seila gardait de ce parc étaient tous heureux, et elle en gardait de nombreuses photos. Ils allaient quelques fois y pique-niquer, avant, et elle avait hâte de revoir ce bout de terrain, où elle conservait une partie de son enfance. Même ses parents l'emmenaient là bas. Elle chassa cette pensée d'un revers de la main, une larme brillante mais peu visible naissait sur le bord de ses yeux. La jeune ange s'était promit de ne plus penser à eux, alors pourquoi le faisait-elle encore ? Ce dont elle était sure, toutefois, c'est de ce qu'elle ferait, une fois au parc.


Dernière édition par Seila Filens le Mer 15 Aoû 2012 - 19:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Len Kagamine
Apprenti attentif
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 42
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 21
Localisation : Without you but in your mind
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Race: Ange
Age: 18 ans
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Rien de mieux pour rire ... ou pleurer [PV : Kagamine Twins ! =3]   Ven 20 Avr 2012 - 15:39

Le manque de ta présence.

Len se sentait soudainement et étrangement bien, comme s'il revivait. Seila, la seule et unique personne à qui il avait pu confier ses secrets et ses pensées les plus enfouies, était enfin revenue vers lui. A son départ, il avait beaucoup souffert, parce qu'il n'avait pas compris pourquoi elle était partie ainsi, du jour au lendemain, sans même lui en parler. Ils étaient si proches pourtant ... Mais il ne lui en voulait pas du tout. La belle ange avait sûrement de très bonnes raisons pour avoir agit de la sorte par le passé, et il était persuadé qu'elle lui en parlerait d'ici peu. Lui ne l'avait jamais oubliée et avait souvent pensé à elle durant cette année, à chaque fois qu'il se sentait seul et perdu. La serrant fort dans ses bras comme pour l'empêcher de se sauver, il la pria de ne plus jamais repartir, son absence avait été bien trop difficile à supporter, et la jeune fille aux longs cheveux roses lui assura, lui promit même dans un murmure qu'elle ne repartirait plus jamais.

Le jeune ange dû ensuite relâcher son emprise sur Seila car cette dernière se dirigea vers Rin, qui était toujours assise sur le canapé, leur tournant le dos, de fines larmes coulant en silence sur son visage. La jeune fille aux longs cheveux s'accroupît devant sa petite soeur de coeur et ebouriffa doucement ses cheveux tout en lui disant qu'elle lui avait beaucoup manqué et que son départ avait été la plus grosse erreur de sa vie. L'adolesente au regard azur la fixa quelques secondes avant d'essuyer ses larmes d'un revers de la main, en restant toujours muette. Cette dernière fut d'ailleurs surprise de sentir l'étreinte chaude et réconfortante de Seila fondre sur elle, et elle ne pût s'empêcher de se blottir un peu contre elle, comme si elle aussi l'avait attendue avaec impatience. Len ne pût que sourire devant cette scène aussi émouvante que surprenante à ses yeux, quand on connaissait la nature très jalouse de sa jumelle.

Le regard de la belle ange se reposa sur le seul garçon du petit groupe et ne le quitta plus. Rin se retira de ses bras sans être brusque mais parce qu'elle se sentait mal à l'aise. Malgré tout, sa rancoeur ne s'éteignait pas, elle n'y pouvait rien. C'est alors que Seila sembla retrouver ses esprits, après de longues minutes, elle sourit et proposa une sortie aux jumeaux, prétextant avoir beaucoup de choses à leur dire et qu'il serait dommage de rester enfermés par ce beau temps. Elle ajouta qu'ils pourraient se rendre au parc, à l'ednroit où ils s'amusaient étant plus jeunes. Rin abaissa un peu la tête à cette demande, tandis que Len le remarqua et hésita un instant :


- Moi je veux bien mais ...

Son regard bleuté se posa sur sa semblable, qui semblait se sentir mal. Il pouvait comprendre qu'elle en ait voulu à Seila, mais il ne comprenait pas pourquoi elle ne voulait pas le lui pardonner. Tout le monde faisait des erreur, c'était normal, et il fallait savoir pardonner aux personne que l'on aime. Ou alors, elle s'était forcée toutes ces années à "apprécier" cette jeune ange qui s'était immiscée dans leur vie et qui s'était prise d'affection pour eux. Un lueur de déception naquit dans les yeux de Len à cette pensées, et c'est alors que sa soeur s'exprima enfin :

- Allez-y, ça va. Ca ne changera pas beaucoup de d'habitude ...

A ces mots, elle remonta ses jambes et les replia sur elle même, les entourant de ses bras et posant sa tête dessus. Son frère afficha une expression lasse et retint un soupira, avant d'aller près d'elle et de se pencher vers son visage. Il posa une main sur sa tête pour la caresser tendrement et l'embrassa dans les cheveux. Il ne pouvait pas répondre à tous les caprices de Rin ni s'arrêter de vivre parce qu'elle n'était pas d'accord avec certaines de ses décisions. Elle allait devoir mûrir et apprendre à laisser un peu son frère faire ses choix, même si ça ne lui plaisait pas.

- On se voit plus tard ... lui murmura-t-il.

Il fit alors signe à Seila qu'il revenait et se dépêcha de monter à l'étage pour se préparer. Il prit une douche rapide, s'habilla simplement d'un tee-shirt noir et d'un jean, le pendentif doré en forme de clé de fa brillant à son cou, puis redescendit rejoindre la belle ange. Il adressa un au revoir et un signe de la main à sa jumelle et sortit avec la jeune fille aux longs cheveux roses. Il se dirigèrent ensuite vers le parc qui n'était pas très éloigné et qui serait un endroit parfait pour discuter tranquillement. Ils avaient énormément de choses à se dire, et il avait bien l'intention de ne rien vacher à Seila. Jusqur'à ce jour, il avait tout gardé au fond de lui de peur de blesser sa soeur et qu'elle ne se mêle à ses histoires, pour la plupart dangereuses. Mais aujourd'hui, ils avait que Seila l'écouterait, le comprendrait et le soutiendrait, peu importe ses choix. C'était surtout pour ça qu'il se sentait si proche d'elle ...


[Finalement je te laisse continuer au parc, gomen ;p]

~~~~~~~~~~~~
¤ RPs with : Haruka ~ Dante ~ Kanna




:: Love is not so easy ::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rien de mieux pour rire ... ou pleurer [PV : Kagamine Twins ! =3]   Ven 10 Aoû 2012 - 3:23

    [HRP : Oulah ! -_-" j'ai battu mon record de temps oO je m'excuse chère Alissa !
    J'espère ne pas avoir trop prit de libertés quant à leurs passé, au pire, tu me le dis, et je modif' sans soucis =p]


    « Seila avait toujours espéré, au fond d'elle, que quelque chose un jour la ramènerait vers les jumeaux avec qui elle avait passé quelques temps, jamais elle n'avait pu les oublier. Si un jour elle devait apprendre qu'elle avait rêvé cette période, elle en serait effondrée. Cela voudrait dire que de sa famille, que de ceux qui l'avait accepté, il ne resterai rien.
    Heureusement pour la jeune fille, les remords l'avait aujourd'hui dévoré, et elle était avec eux. Les deux anges qui n'avaient pas tellement changés. Toujours aussi blonde et malicieuse, Rin, bien qu'au départ réticente à lui pardonner – et comme elle la comprenait ... - avait finit par accepter. La joie de retrouver ces deux êtres si chers était immense, elle avait eu si peur, imaginé mille scénario, jusqu'à leur mort ... Peu importait les élucubrations, elle était bel et bien là aujourd'hui, et elle se tenait prés de la personne avec qui elle avait, de toute sa maigre vie, partageait le plus de choses. C'est sans doute car il connaissait ses craintes qu'il avait si facilement accepté. Son indifférence lui aurait brisé le coeur.
    La discussion avait emmené les trois anges à se séparer. En effet, en proposant le parc comme endroit d'échange de tout ce que leur coeur pouvait porté de lourd, la jeune ange ne pensait pas que celle qu'elle considérait comme sa soeur décide de ne pas les suivre, elle et Len. Elle conserva le silence autour d'elle, tandis qu'elle se retrouvait seule, dans la pièce avec Rin. La petite blonde était celle qui lui avait témoigné le moins de bienveillance, mais elle pouvait aisément comprendre sa décision, et la respectait, malgré la tristesse qu'elle emmené avec elle.


    « Len était monté enfiler de quoi sortir, et elle inspecta sa propre tenue avec sévérité. Elle trouvait son corps trop maigre depuis qu'elle vivait seule. Elle ne mangeait que par nécessité et sauter un repas plusieurs jours d'affilé ne la dérangeait pas du tout. L'idée de plaire la faisait rire, quand elle voyait la pâleur exagéré de son visage, et les sillons qui se dessinaient insidieusement, trace de plusieurs nuits blanches. Tandis qu'elle enchaînait mentalement ainsi plusieurs reproches sur elle même, ses habitudes et son apparence physique, elle vit que l'ange qu'elle attendait revenait. Même si, physiquement, il n'avait presque pas changer, la chose dans ses yeux était toujours présente, et la vérité disparaissait à mesure qu'elle dévorait une à une toute trace de malice dans ce regard qu'elle croyait pourtant connaître. Il était hors de question qu'elle laisse ses doutes sans explications.
    Elle adressa un signe de la main à Rin, ne sachant pas si cette dernière s'en souciait, suivit d'un sourire triste. Après ces modeste aurevoir, elle rejoignit Len à l'entrée, et ressortit au dehors.
    La route vers le parc restait gravé en souvenir dans sa mémoire comme si un jour elle serait emmenait à s'en souvenir. Rien ne devait avoir changé là-bas, ils paraîtraient étrangers à cet endroit, eux qui, en grandissant, ne pensaient plus à courir, fée et chevaliers, sur l'herbe humide pour échapper au mal. Si doux sont les souvenirs d'enfance ...


    « Juste âgé de 7 ans, enfermés dans la douceur de l'univers des enfants, la petite Seila et Len, était assis sur l'herbe verte. Ils y étaient déjà depuis un moment, comme figés, mais, ils n'était pas figés, leurs lèvres se mouvaient au rythme de leurs mots. Ils se connaissaient, et comprenaient le monde comme deux enfants de cet âge.
    Si la petite fille possédait une longue chevelure rose aussi étrange que fascinante et des yeux de cette même couleur exceptionnelle, elle trouvait encore plus beau que tout ce qu'elle pouvait posséder, le bleu ciel du regard de son ami. Et elle jalousait d'ailleurs silencieusement la soeur du gamin qu'elle avait toujours trouvé plus jolie qu'elle. Mais aujourd'hui, c'était à la petite blonde de lui envier sa place, car Seila était la jolie princesse que le beau prince allait secourir, et sauver de son sommeil éternel.


      - Et euh ... comment on réveille une princesse ? Si on la pince ça fera pas très romantique ...
      - Et ça fera sûrement un peu mal ... réfléchit la petite en souriant à l'ange en face d'elle.J'imagine qu'il faut lui donner un baiser ... rougit la petite fille en retombant allongée, yeux fermés, sur le tapis d'herbe.
      - Ah oui ...
      - Eh ben qu'est-ce que tu attend ? je vais finir par m'endormir pour de bon si tu bouge pas ... se plaignit-elle en ouvrant un oeil.


    « La seconde d'après il écrasait les lèvres de la petite fille de sa bouche et réveilla ainsi la princesse de son sommeil. Elle rouvrit les yeux en dévoilant leur couleur envoûtante et sourit. Si elle avait vraiment était une princesse, sans doute aurait-elle épousé le prince, et tout ce serait passé comme dans un conte de fée. Mais elle n'était pas une princesse. Malgré ses longs cheveux roses, ses grands yeux de la même couleur, la couronne de fleur qui ornait sa tête, et la robe blanche qu'elle avait enfilé, elle n'était qu'une petite fille sans parents. Seul savoir qu'elle pouvait trouver le réconfort avec son frère et sa soeur lui importait, le reste glissait sur les murs lisses de son enfance, pour lui, elle aurait bien voulu être n'importe qui. Une sorcière pour ensorceler son coeur, une fée pour redonner les couleurs de l'été à la pâleur de l'hiver venant, une princesse pour qu'il sache que l'amour pouvait durer toute une vie. N'importe qui, mais elle ne pouvait être que ce petit bout de femme, qui le regardait tendrement en pensant à plus tard. Que pouvait être le futur de deux être portés par l'innocence ?

      * Un futur aux allures de prison, sans doute. Pensa Seila en repoussant les souvenirs qui l'assaillait *


    « A quelques mètres du parc, elle marqua un temps d'arrêt, et regarda les lieux. Non, rien n'avait changé, sauf eux. Elle avait l'étrange impression que l'on les épiaient. La jeune ange ne se rendit compte qu'elle avait sa main dans celle de Len que l'orsqu'elle la serra sous le poids de ce sentiment. Elle ferma un instant les yeux pour ne plus y penser et desserra sa prise. Elle ignorait ce qui avait bien pu se passer, du temps qu'elle pensait à leur enfance, mais elle supposait que son regard c'était vidé, et qu'elle avait ralentit, comme possédé par quelque mal. Etrange.
    Néanmoins elle savait parfaitement ce pourquoi elle avait emmené Len ici, elle devait trouver l'origine de la chose dans ses yeux. Elle le tira alors, d'une façon presque coupable tant elle était soudaine. Une fois un banc trouvé, elle s'y assit et l'invita à faire de même, l'empressement nettement perceptible, devait paraitre suspect, et la trahir peut-être un peu. Elle verrait cela en temps et en heure, la jeune ange savait qu'elle ne devait pas trop en demander pour éviter d'éveiller les soupçons de celui qui l'accompagnait.
    En repensant à leur étreinte chez les Kagamine, et à son coeur réchauffé, une vague de bien-être tranperça la jeune fille de toutes part. Comme si la vie ne tenait qu'à un fil, que le garçon avait au bout des doigts. Ça allait plus loin que ça. Elle repensa à son image qu'elle avait détesté en la voyant tout à l'heure, ne pas le voir tout ce temps l'avait affecté, et le pire dans tout ça, est que c'était sa faute, elle souffrait d'une privation qu'elle avait elle-même décidait de s'interdire. Elle devait réparer son erreur.
    Une dernière fois, elle observa son corps, ses membres fins, son maigre corps. Pourtant, pour le petit garçon, elle était toujours belle.


      - Len ... tu m'a manqué. Beaucoup manqué. Je sais que je ne pourrais pas effacer le mal que j'ai laissé derrière moi, mais j'aimerai ... je voudrais que ... tout ... soit ... simplement ... comme avant. Sa voix s'était brisée dans un sanglots, elle cacha son visage de ses mains et l'essuya, honteuse de pleurer ainsi de ses erreurs. Comme avant mon départ. Mais pour ça, il faudrait que tout soit comme avant ... dis le moi, Len. Les yeux embués de larmes, elle venait de serrer sa prise sur sa main Tu ne peux rien me cacher, je ... dis moi tout comme avant, je peux comprendre ... Son autre main était venu se placer sur son coeur, d'un geste simple. Je peux comprendre que tu ai ... changé ... finit-elle par lâcher, en serrant la chemise du garçon entre ses doigt au l'endroit de son coeur.


    « Ce pouvait il qu'il ai changé ? Cette question, sans qu'elle ne puisse rien y faire, continuait à tourner dans son esprit, et la réponse qu'elle y trouvait lui fendait le coeur. Oui, n'importe qui pouvait changer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rien de mieux pour rire ... ou pleurer [PV : Kagamine Twins ! =3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rien de mieux pour rire ... ou pleurer [PV : Kagamine Twins ! =3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rien de mieux qu'un enfant pour rendre le sourire ... Part II [Nahla Maluka]
» Juste pour rire
» Ni rire, ni pleurer, il faut comprendre
» Ô mon amour c'est le jour parfait, pour ne rien faire ou pour crever.
» Le mot pour rire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ~ Archives ~ :: Archives :: Centre ville :: Grand lotissement-
Sauter vers: