AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fée perdue [PV Akkarin Sanalieeth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Fée perdue [PV Akkarin Sanalieeth]   Mer 4 Jan 2012 - 15:53

La petite fée bleue avait passé pas mal de temps à tergiverser avant de se décider à aller réellement vers Moonlight City. La ville lui faisait peur. Elle n'était pas un être de la nature pour rien. Comme la plupart des fées et des elfes elle préférait de loin le confort de ses forêts emplie d'air et de vert. Mais elle avait pris sa décision. Elle voulait voir l'étrange magasin de Sara, la vampire un peu toquée qu'elle avait rencontrée quelques semaines auparavant. Depuis leur rencontre, l'envie de voir de plus près les créations de la vampires la taraudait. Elle voulait voir. Et quand Blue avait une idée dans la tête, pour sûr qu'elle ne se trouvait pas ailleurs. La fée bleutée avait donc pris son courage à deux mais et avait pris le chemin de la ville. Ce à quoi elle n'avait pas réellement songé était le regard des gens. Ces regards parfois mesquins ou moqueurs. Tous lui déplaisaient, même les appréciateurs. C'était même ceux qui la terrifiait le plus. Elle avait l'impression que ces hommes de toute race confondue, allait lui sauter dessus. Oui, la fée était un peu craintive et un tantinet apeurée. Un tantinet … Doux euphémisme pour ne pas dire qu'elle était totalement tétanisée de peur. Cette dernière suintait par tous les pores de sa peau bleue. Finalement, elle n'aurait jamais du venir ici. Ce n'était pas une bonne idée. Ohhhh non, pas une bonne idée du tout. La forêt était bien plus accueillante. Et surtout plus vide de monde. La foule était trop compacte pour la petite fée. Elle aurait ben pris son envol si elle n'avait craint de provoquer un quelconque accident. Et, justement, de cela, elle n'était pas certaine. Elle avait vu que d'autres êtres volants circulaient et vu sa maîtrise de ses ailes … Il faudrait un jour qu'elle songe à ce délicat problème. Mais, pour l'instant, cette idée ne parvenait pas complètement jusqu'à son esprit engourdi. Peur, peur, peur. Ce mot se répétait à l'infini sous son crâne. Tel un morbide écho lui empêchant d'entendre quoique ce soit d'autres. La panique commençait à monter. Ce n'était plus seulement de la peur, c'était quelque chose de plus puissant. Quelque chose qui pourrait la pousser à commettre des choses auxquelles elle ne voulait pas penser. Elle sentait l'air autour d'elle s'échauffer. L'Eau sentait sa peur et n'attendait qu'un geste ou une parole de sa part pour obéir. Blue ne se mettait que très rarement dans de tels états. Et, en général, cela signifiait « Danger ». Mais la fée se contrôla, elle ne voulait pas avoir de morts sur la conscience. Ni faire de dégâts dans la ville. Elle ne souhaitait pas d'ennuis. Alors elle chercha une issue, un endroit où la foule serait moins dense. Où les gens cesseraient de la regarder ou de l'ignorer, la bousculant au passage sans même songer à s'excuser. La petite fée finie pourtant par trouver son bonheur. Elle se faufila dans une rue perpendiculaire à la grande avenue, il y avait nettement moins de monde. Toute à sa peur, Blue ne songea pas une seule seconde à prendre des points de repère quelconque. Elle ne songeait pas au retour. Simplement à sa fuite. Elle s'enfonçait à chaque pas plus profondément dans la ville. Elle croisait de moins en moins de monde mais n'y prêtait pas attention. Son cœur battait douloureusement dans sa poitrine. Son estomac était serré par l'appréhension.
Elle finit par reprendre un certain contact avec la réalité. Elle s'ordonna de se ressaisir mais ses membres étaient pris de terribles tremblements qu'elle ne pouvait contrôler. Elle se laissa glisser le long d'un mur de pierres froides. Elle regarda quelque secondes ses mains et ne fit pas ce qui lui semblait le plus judicieux, le plus normal. Elle fit simplement la chose qui lui parut le plus naturel dans une telle situation. Elle cacha son visage dans ses bras et fondit en larmes. L'air autour d'elle devint plus froid. L'Eau ressentait sa peine. Elle montrait sa tristesse à qui daignerait s'approcher. Le froid ne parvint pas vraiment à atteindre Blue malgré ses vêtements plus que légers. Elle était perdue, elle avait faim, elle avait peur. Elle voulait rentrer chez elle. Le reste importait peu. La petite fée bleue releva finalement la tête, les yeux gonflés et le nez rouge. On voyait à des kilomètres qu'un gros chagrin était passé par là mais son image était, et de loin, le cadet de ses soucis. Déjà qu'elle n'y prêtait pas vraiment attention en temps normal. Alors dans ces conditions ce n'était même pas la peine d'aborder le sujet. Elle vit plus qu'elle ne regarda les alentour. Elle prit conscience du noir qui régnait mais pas que cela était du à une haute voûte. Elle vit aussi les zones d'ombres disséminées par ci par là. Mais elle ne regarda pas assez longtemps pour voir qu'elle était observée.

[J'espère que cela te convient. Si c'est pas assez développé ou quoi passe moi un mp je modifierai Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fée perdue [PV Akkarin Sanalieeth]   Lun 23 Jan 2012 - 10:25

Akkarin était de bonne humeur. Il avait passé deux heures à se tailler un semblant de coutelas avec un morceau d'une tombe, et il n'était pas peu fier de ce petit objet, donc le "manche" était entouré d'une lanière de cuir. Certainement pas une arme efficace contre un humain ou tout autre être humanoïde résistant, mais pour égorger les rats, sa nourriture principale ses derniers temps, c'était suffisant. Il marchait depuis près de deux heures, errant dans les souterrains, sans autre but que l'exploration, Il avait stérilisé sa lame de roc à l'aide d'eau qu'il avait fait bouillir, et s'amusait désormais à tracer de petits traits sanguinolents le long de son bras. U sanglot attira son attention. Qu'est-ce qui venait chialer en plein milieu des souterrains, certainement à l'endroit le plus reculé de cette partie enfouie de Moonlight? Silencieusement, sa vipère à ses côtés, il s'approcha, dans l'ombre, et envoya Stalkine en éclaireur. Une petite fille à la peau légèrement bleutée se déchargeait de ses larmes, adossée à un mur. Une fée, à tous les coups. Stalkine, suivant les ordres de son Lié, rampa jusqu'aux jambes de la fée, et s’arrêta juste devant elle. Akkarin sortit de l'ombre, comprenant qu'il n'y avait -aparemment- aucun danger avec cette gamine, qui semblait aussi paumée qu'on peut l'être dans ce dédale souterrain. Les bottes ferrées du démon claquaient contre le sol, et sa voix grave résonna dans le tunnel, alors que sa bouche était cachée par le sempiternel foulard blanc qu'il tenait de sa première victime. Sa mère.

- On est perdue, petite? Faut pas chialer pour ça, c'est pas la mort d'être sous le centre ville...Tant que ça s'effondre pas. Stalkine, reviens ici, s'il te plait.
~Tout de suite, Akkarin.~

Le démon était de haute stature, son torse musculeux visible à cause de son haut entrouvert. Musclé, imposant, même, démoniaque, mais charismatique. Avec nonchalance, il tendit une main amicale à la petite fée, être fragiles et sensibles, mais certainement les seuls en ce monde avec les humains qu'Akkarin était capable de supporter à peu près. Et celle ci était particulièrement attendrissante, des petites larmes rondes coulant sur ses joues bleutées, sa petite bouille angélique et l'eau qui tentait de la consoler...Mais le démon n'avait rien à faire de l'esthétique, bien que lui même soit assez...sympathique à regarder.

-Bon, alors, tu te relèves ou je vais être obligé de t'amener à la sortie en te traînant? J'ai pas que ça à faire, et elle non plus.

Elle? Mais de qui parlait-il? La "personne" dont il parlait pointa le bout de ses écailles par dessus son épaule. La tête de la vipère collée au cou d'Akkarin semblait s'interroger sur la présence de la fée ici. Quatre crochets de belle taille se laissèrent entrevoir lorsque Stalkine ouvrit sa bouche écailleuse en sifflant. Akkarin posa ses lèvres sur la "bouche" de la vipère, qui se calma instantanément. Quel dieu pourrait dire à quel point la folie du démon était étendue? Aucun qu'Akkarin ne conaîsse. Certes, il n'était pas un démon très âgé, mais sa culture théologique s'étendait assez pour qu'il puisse lui même répondre à cette question. Lorsqu'il recula son visage, il retira sa langue de la bouche de la vipère, et tourna à nouveau la tête vers la petite fée.

- Si ta maman t'as dit de ne pas parler aux inconnus, j'm'apelle Akkarin Sanalieeth, mi démon, mi elfe noir, et j'ai pour l'instant qu'une seule intention, c'est de retourner à mon petit campement, et en outre, j'aimerais bien que l'accès à cet aménagement de fortune soit libre, d'où l'intéret de te ramener à la surface. Tu me suis?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fée perdue [PV Akkarin Sanalieeth]   Ven 27 Jan 2012 - 15:46

La petite fée vit arriver devant elle une petite vipère. Elle savait que ces animaux n'étaient pas dangereux du moment qu'on ne leur faisait pas de mal. Elle connaissait plutôt bien les habitants de sa forêt. Et les serpents en faisaient partie. Elle renifla tandis que quelques larmes continuaient de rouler sur ses joues. L'eau qui formait un léger brouillard autour d'elle oscilla légèrement. Elle craignait pour sa jeune amie qui semblait si faible. Elle la défendrait en quelques secondes si quelqu'un venait s'en prendre à elle. C'était ce qu'affirmait cette douce mouvance. Cependant, son observation de serpent cessa bientôt. Un bruit glaça le sang de Blue dans ses veines aussi sûrement que l'aurait fait le bruit de la voûte s'effondrant au dessus d'elle. Des bruits de pas. Ce bruit était quasi identique qu'elle se trouve dans sa forêt ou ici. Même si ici, où que soit ce ici d'ailleurs, le bruit se répercutait à l'infini contre les parois de pierre. Elle avait peur. Si peur. Elle en cessa même de pleurer même si elle haletait encore sous le coup de toutes ces émotions. Tout se déroulait trop vite pour elle. Elle ne savait plus où en donner de la tête. Pourquoi avait-il fallu qu'elle vienne jusqu'ici ? Elle en venait presque à regretter sa rencontre avec la fantasque vampire.
Un étrange jeune homme apparut, le bas du visage caché par un linge blanc. La fée bleutée remarqua les bottes ferrées qu'il portait au pied et en déduisit que c'était cela qui faisait tant de bruit. Elle ne manqua pas de remarquer aussi ses épaules muscleuses. Il avait un corps d'athlète taillé pour le combat et la violence. Elle avait peur qu'il ne lui saute dessus pour la tuer. Contre lui elle n'aurait aucune chance. A moins que l'Eau ne vienne à son aide. Ce qui était plus que probable. Elle la sentait, juste là, à la lisière de sa perception. Elle pouvait lui demander ce qu'elle voulait en cet instant : elle s'exécuterait. Elle avait pris conscience que l'instant était grave et elle protégerait sa Fille Fée. Blue se recroquevilla un peu plus contre le mur. Pourquoi fallait-il qu'elle tombe sur ce genre de personne et pas sur quelqu'un de gentil comme l'avait été Sara ?

- On est perdue, petite? Faut pas chialer pour ça, c'est pas la mort d'être sous le centre ville...Tant que ça s'effondre pas. Stalkine, reviens ici, s'il te plait.

Sous le centre ville ?! Elle était sous quelque chose ? Pas étonnant qu'elle se sente si oppressée et que le vent ne vienne pas caresser son visage. Blue vit la vipère se diriger vers l'étrange homme qui ne devait pas être humain. Ou peut-être que si … Elle n'aurait vraiment su le dire. Elle ne voyait jamais personne alors elle ne savait pas réellement discerner les êtres. Elle savait voir la différence entre un humain et un elfe et entre un humain et un ange, ces derniers étant bien plus séduisant. Mais, ses connaissances s'arrêtaient là. Et l'homme n'avait ni cette beauté si particulière, ni les oreilles pointues. Alors elle ne savait pas. Tout ce qu'elle avait appris c'est que la vipère était la sienne et semblait lui obéir. Elle ne risquait donc rien de ce côté là. Enfin, peut-être … Elle avait toujours peur de l'homme. Elle avait toujours eu un peu peur des hommes parce qu'elle n'en voyait jamais. Elle s'abstint donc de donner toute réponse et se contenta de tenter de calmer les battement affolés de son cœur.

-Bon, alors, tu te relèves ou je vais être obligé de t'amener à la sortie en te traînant? J'ai pas que ça à faire, et elle non plus.

Sa voix effrayait la fée bleutée. Elle n'avait aucune envie de le suivre. Il n'avait pas l'air gentil. Et puis, elle ne faisait pas confiance aux étrangers comme ça. Surtout lorsqu'ils avaient une drôle de dégaine. Encore, il aurait eu l'air à peu près normal, pourquoi pas. Mais là, non, vraiment, elle ne pouvait pas lui faire confiance. D'autant plus qu'il embrassa sa vipère à pleine bouche. Il était plus qu'étrange. La fée se demanda comment il pouvait entretenir une relation de ce genre avec un animal. Elle ne tenait ni à poser la question ni à recevoir de réponse alors elle continua de se murer dans son mutisme.

- Si ta maman t'as dit de ne pas parler aux inconnus, j'm'apelle Akkarin Sanalieeth, mi démon, mi elfe noir, et j'ai pour l'instant qu'une seule intention, c'est de retourner à mon petit campement, et en outre, j'aimerais bien que l'accès à cet aménagement de fortune soit libre, d'où l'intérêt de te ramener à la surface. Tu me suis?

Blue secoua vigoureusement la tête de droite à gauche. Non, elle n'irait nulle part avec lui. En plus qu'il avait du sang de démon. Et c'était bien connu, les démons c'était méchant. Elle ne voulait pas finir dans son estomac. Elle cherchait de l'aide pas à devenir un casse-croûte. C'était tout à fait différent.

- Ma maman me l'a jamais dit mais je suis pas bête. Je suis pas les gens que je connais pas parce que, petit un, je vois jamais personne. Et que, petit deux, je suis pas assez forte pour me défendre et qu'on sait jamais ce qui peut arriver.

La fée avait adoptée sa franchise habituelle. Sa voix tremblait encore de larmes et de sanglots contenus. Elle avait toujours aussi peur mais voulait vraiment s'en sortir sans finir en casse-croûte. Elle n'était pas certaine d'avoir choisi la bonne option mais elle ne pouvait plus faire marche arrière. Elle devait maintenant assumer ses actes.

- Ça se trouve tu veux juste m'amener ailleurs pour me tuer et prendre mes ailes. Il paraît que y'a des gens qui font ça pour les revendre sur Terre. Moi je veux continuer à voler.

D'autant plus que, lors de cette amputation, de nombreuses fées trouvaient la mort, ne supportant pas de perdre une partie si importante de leur être. Une fée sans ailes était un peu comme un poisson sans nageoires. Blue se recroquevillait contre le mur, comme si elle espérait se fondre dedans et fuir ainsi Akkarin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fée perdue [PV Akkarin Sanalieeth]   Sam 28 Jan 2012 - 9:52

La gamine commençait à le faire sérieusement...à l'ennuyer. Il s'entailla d'un coup le bras droit avec son couteau, s'arrachant lui même une grimace. Le liquide rouge goutta au sol, tandis qu'il prononçait deux mots incompréhensibles, plongeant son regard dans celui de la petite fée. L'oniromancie. Influencer ses pensées. Il savait faire cela mieux que personne, contre un tribut de sang. Ses prunelles dorées plongées dans celles, bleues, de la petite fée, donnaient à son regard une intensité toute particulière. Il reprit la parole. Cette fois-ci, la demoiselle pouvait entendre une voix grave, monocorde, mais surtout apaisante et douce. Il donnait la meilleure image possible de lui. Si il attaquait en force, elle le sentirait, et elle saurait qu'elle était manipulée sans pouvoir rien y faire...Et c'en serait fini de son secret. Il se contentait de se rendre fascinant aux yeux de ce petit être, et de donner une importance croissante à ses propos.

- Allons, couper des ailes pour les revendre? Quelle idée tordue! Déjà parce que je ne connais pas ce "Terre" dont tu parles, ensuite parce que l'argent n'est pas mon intérêt. Et puis...Faire du mal à une fée serait un crime répugnant auquel meme un vrai démon ne s'adonnerait pas!

Stalkine s'enroula comme une écharpe autour de son cou, fixant ,d'un regard aussi hypnotique que celui de son lié, la jeune fée. Akkarin et Stalkine étaient un duo, ou plutot un couple, très particulier et mystérieux, entre le mi-démon/mi-elfe capable d'influencer pensées et rêves, d'occasionner la douleur et de tuer d'une simple pensée et d'un tribut de sang, et une vipère au venin mortel capable de comprendre ce que disait et ce que pensait Akkarin...Ce fut la vipère qui s'adressa mentalement à la petite fée, d'une voix féminine cristalline, presque elfique, empreinte d'une véritable compassion. Pour la simple et bonne raison que si Akkarin s'énervait, la pauvre petite fée n'aurait plus qu'a penser que sa vie n'avait été faite que de bons événements, avant de s'éteindre dans des souffrances inimaginables.

~ Je vais te dire la vérité, petite fille. Si Ak' avait voulu te tuer, il l'aurait fait avant même que tu n'aperçoives le bout de ma queue. Si il voulait te faire souffrir, tu te tordrais de douleur sur le sol sans qu'il ne te touche. Je sais ce qu'il pense. Et il est précisément en train de tenter de te virer d'ici sans dommage...Mais on dirait qu'il a un peu d'affection pour toi, ce grand dadais. D'ailleurs, malgré sa carrure solide, tu pourrais lui briser un os en le faisant simplement trébucher et il serait incapable de te porter un coup sans se faire mal lui même...C'est une force de dissuasion comme une autre. Au fait, je ne me suis pas présentée! *rire* Je suis Stalkine, la demoiselle qui sert de collier à ce chenapan. Penses simplement ce que tu veux me dire. Penses le très fort et je l'entendrai, petite fée.~

Akkarin savait que les demoiselles parlaient entre elles, mais ne savaient pas du tout ce que disait sa vipère. Il la laissait parler, ne cherchant pas à aller plus loin: il ne voulait pas s'aliéner sa seule compagnie depuis près de vingt ans...Outre ses victimes. Il pressa sur la plaie tandis que la fée ne regardait pas son bras, mais plutot sa vipère, faisant jaillir assez de sang pour englober aussi Stalkine dans son sort de fascination,puis il essuya ses doigts ensanglantés contre son pantalon. Il lui restait un dilemne qui se posait. Il vivait ici reclus,mais si cette gamine allait révéler à tout le monde qu'un demi-démon et demi-elfe noir se logeait comme il le pouvait sous la ville, il allait avoir de sérieux ennuis...Oh, et puis, en sacrifiant assez de sang, il devrait pouvoir lui faire oublier cette rencontre, et lui faire croire qu'une vipère l'a menée jusqu'à la sortie. Après tout, Stalkine adorait être mise en valeur. Et il préférait rester dans l'ombre.

- Si je vis reclus, c'est pour ne plus avoir de contacts avec le monde extérieur, et pour retrouver quelque chose mais c'est une autre affaire. Mais aller faire du commerce...Ce serait comme si un appétissant petit poisson venait s'agiter devant les pêcheurs spécialement pour se faire prendre dans les filets de ces derniers...

Une petite phrase enfantine, pour une mise en confiance de la jeune fée, et il en revenait à son plan -dans sa tête, pas à haute voix, bien sur- .Il demanderait au dernier moment l'avis de sa vipère, Il sortit de sa poche une petite flute de bois brut, apparemment fabriquée à l'aide d'un objet au tranchant médiocre et par un amateur, mais dont un son doux et agréable à entendre sortit quand il la porta a sa bouche, jouant doucement le refrain d'une vieille contine entendue lorsqu'il était enfant. Après tout, il n'avait rien de mieux à faire que de s'attirer la confiance de la fée, et comptait bien y réussir.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fée perdue [PV Akkarin Sanalieeth]   Ven 3 Fév 2012 - 17:12

Blue regarda avec horreur Akkarin se couper l'avant bras. Quelques gouttes de sang perlèrent. La fée qui ne savait déjà pas si elle pouvait réellement lui faire confiance se demanda soudain si elle n'était pas tombée sur un fou. Un fou relativement dangereux qui s'infligeait lui même des souffrances. Parce qu'il avait eu mal si elle en croyait la grimace qui avait momentanément déformé son visage. Lorsque sa voix s'éleva la fée la trouve changée. Comme si elle n'appartenait plus vraiment au demi démon. Ses paroles n'étaient pas particulièrement apaisantes mais elles avaient le mérite de ne pas être non plus trop agressives.

''- Allons, couper des ailes pour les revendre? Quelle idée tordue! Déjà parce que je ne connais pas ce "Terre" dont tu parles, ensuite parce que l'argent n'est pas mon intérêt.''

Blue ouvrit de grands yeux étonnés. Comment ça il ne connaissait pas la Terre ? Même elle qui vivait pourtant relativement recluse dans sa forêt en avait entendu parler. Alors lui qui vivait dans la ville, ou tout du moins dessous … Elle pensait qu'il aurait du être au courant. Mais apparemment, ils n'avaient pas la même logique. Ou alors il passait trop de temps sous la ville et pas assez dans la ville. Que l'argent ne soit pas son but la rassurait un tant soir peu. D'autant que le trafique d'ailes semblait lui aussi lui être un concept inconnu. En même temps, il était vrai que ce n'était pas non plus quelque chose de trop répendu.

''- Et puis...Faire du mal à une fée serait un crime répugnant auquel même un vrai démon ne s'adonnerait pas!''

Ah il trouvait ça répugnant … Il n'allait donc pas le faire n'est-ce pas ? Même s'il faisait trois têtes de plus qu'elle et qu'il pouvait la tuer rien qu'en attrapant son cou dans une main ? En tout cas, Blue espérait bien que non. Elle ne voulait en aucun cas mourir maintenant.

~ ''Mais on dirait qu'il a un peu d'affection pour toi, ce grand dadais. D'ailleurs, malgré sa carrure solide, tu pourrais lui briser un os en le faisant simplement trébucher et il serait incapable de te porter un coup sans se faire mal lui même...C'est une force de dissuasion comme une autre. Au fait, je ne me suis pas présentée!''~

Blue se concentra plus sur la fin du message que sur son début. Parce que le début l'effrayait. Elle ne voulait pas mourir. Elle était encore jeune. Et puis, le mi elfe noir lui faisait déjà bien assez peur sans qu'elle ne se concentre d'avantage sur ce qu'il était censé être capable de faire. En plus que l'Eau ne semblait pas pouvoir lui venir en aide. Elle se tortillait, mal à l'aise autour d'elle. Enfin, tant soit peu qu'elle puisse éprouve ce genre de sentiment. La fée bleutée n'était jamais certaine de ce que l'entité pouvait comprendre ou pas. Ce qu'elle retenait cependant, c'est que même s'il avait l'air fort. Akkarin n'avait que l'air. Elle ne comprenait pas vraiment le sens de ces paroles. D'autant plus que celle qui lui parlait ne s'était pas étendue sur le sujet. Le son cristallin du rire lui donna raison quand à l'utilisation du « elle ».

~''Je suis Stalkine, la demoiselle qui sert de collier à ce chenapan. Penses simplement ce que tu veux me dire. Penses le très fort et je l'entendrai, petite fée.''~

Blue sourit toute seule, consciente que Ak', comme disait la petite vipère, la voyait. Mais elle n'avait pas pu s'en empêcher. Comme quand elle discutait avec l'eau. Il était impossible pour elle de faire autrement que de laisser apparaitre ses émotions sur son visage. Elle n'eut aucune difficulté à n'articuler aucun mot. Elle le faisait souvent avec l'Eau.

- Enchantée Stalkine. Moi je suis Blue, Blue Ellyeus fée pour te servir. Je veux pas être indiscrète et je me doute que tu ne voudras pas trahir ton ami mais comment cela se fait-il qu'il puisse se blesser si facilement ? Je vois mal comment je pourrai être une menace pour lui.

Elle laissa ses mots dériver vers la conscience de la vipère. Elle avait tout de même pris garde à ne pas penser trop fort de peur que cela n'équivaille à un cris mental pour elle. Parfois l'Eau ne dosait pas bien se puissance et elle entendait le bruit des vagues dans sa tête pendant des heures. Blue savait donc à quel point parler mentalement trop fort était pénible. Ce fut en suite l'ami, elle préférait dire ami que maître c'était plus respectueux pour Stalkine, qui reprit la parole. Comme s'il n'avait pas eu vent de la discution entre les deux filles. Peut-être même que c'était le cas. Mais la fée bleutée voyait mal comment. Ils semblaient très liés.

''- Si je vis reclus, c'est pour ne plus avoir de contacts avec le monde extérieur, et pour retrouver quelque chose mais c'est une autre affaire. Mais aller faire du commerce...Ce serait comme si un appétissant petit poisson venait s'agiter devant les pêcheurs spécialement pour se faire prendre dans les filets de ces derniers...''

Blue pencha la tête de côté et regarda plus attentivement le demi démon. Non, vraiment, elle ne voyait pas comment il pourrait être faible. Ce n'était pas possible. Il semblait bien trop fort. D'autant plus que, apparemment, il avait commis des actes répressibles. Tout du moins c'était ce qu'elle avait cru comprendre du message sibyllin qu'il venait de lui adresser. La fée commença à penser sa réponse avant de se rendre compte que le demi démon n'était pas sa vipère et que, là, elle devait ouvrir la bouche pour parler. Ce qu'elle pouvait être tête en l'air … Même dans de telles situations. C'était impensable.

- Peut-être mais il n'empêche qu'on peut pas savoir à l'avance si on peut faire confiance aux autres ou pas. Et puis, je me méfie parce qu'on me frappe souvent pour rien.

Elle passa sous silence le fait que cela était souvent du à sa peau bleue ou alors à son air constamment rêveur lorsqu'elle communiquait avec son amie. Akkarin n'avait pas besoin de savoir tout ça. Ça ne le regardait pas.

- Et puis, c'est pas ma faute si je me suis perdue. C'est la première fois que je viens à Moonlight City. J'ai eu peur et j'ai atterri ici. Heureusement que je vous ai croisé en fait, vous et Stalkine.

Blue s'était laissée emporter par son enthousiasme d'avoir découvert que la vipère était bien plus accueillante que le demi démon. La fée doutait qu'elle puisse la protéger si Akkarin venait à décider de la tuer mais ce n'était pas son problème du moment. Pour l'instant elle voulait tenter de comprendre u peu mieux à qui elle avait à faire. Elle avait perdu un peu de son attitude apeurée. Elle était toujours assise à même le sol mais n'était plus sur le point de s'incruster dans le mur comme elle l'avait fait plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fée perdue [PV Akkarin Sanalieeth]   Ven 3 Fév 2012 - 23:50

~ Si il vit à l'écart c'est parce qu'il a du sang d'elfe et du sang de démon...C'est mal vu,les mélanges par ici. Quand à la réponse à ta question, Blue, c'est simplement que mon compagnon n'a de cesse que d'entrainer ses muscles pour l'apparence, et n'a clairement aucun équilibre. Il suffirait que je fasse cent grammes de plus et il tomberait en arrière. Il est un peu bourru et niais, mais il a bon fond. Ça ne plait pas aux démons d'ailleurs *rire* Enfin, il a beau avoir l'air d'une brute épaisse, mais si il ne tenait pas tant à ce que personne ne le trouve, il t'aurait invité à manger, j'en suis certain. Il est tombé amoureux d'une fée une fois. Les elfes noirs l'ont tuée pour atteindre Ak'. Ça a marché. Mais il ne s'en est toujours pas remis, et il ne violente jamais les filles de l'eau et des forets. En souvenir pour elle.~

L'explication de Stalkine était plutôt longue, et l'histoire que contait la vipère était réelle,.La belle fée dont était amoureux Akkarin avait été lapidée par les démons des années...voire même des siècles plus tôt. Le reptile avait étendu son champ de communication au démon, qui cessa de jouer de son instrument, rougissant d'un coup comme un enfant pris en flagrant délit. Mais il ne dit rien. Elle avait raison. Elle avait toujours raison, sa belle Stalkine. Elle ne mentait jamais, et n'hésitait pas a révéler les secrets de son ami, qui était incroyablement asocial et invivable si elle ne rattrapait pas ses bourdes à répétition. Akkarin s'assit. Il baissait la tête. Stalkine descendit de son cou, pour se placer face à lui. La discussion qu'elle avait avec lui était audible par la petite fée, elle n'avait rien à cacher. Lui non plus.

~Je sais bien que tu n'aimes pas que je révèle tes secrets, mais tu sais comme moi qu'en parler ne fera que faire refleurir une avalanche de souvenirs, qui sauront transformer ton cœur 'de pierre' en cœur d'artichaut. Ça arrive à tout le monde de tomber amoureux. Regarde, même moi, je suis amoureuse d'un abruti plein de muscles dont il ne sait pas se servir!~

~ Je sais bien, oui, que tu n'es pas en couple avec l'être le plus fin de cette terre...Mais ça me fait mal de reparler d'elle après tant d'années...Ou d'entendre a nouveau parler d'elle...C'était la seule humanoïde qui me comprenait...~

~ J'me demande bien comment elle faisait, parce qu'après vingt ans à tes côtés, j'ai toujours pas réussi à te comprendre. Mais si tu racontais l'histoire toi même à Blue...si elle veut l'entendre, bien sûr. Qu'en dis-tu, ma jolie? Tu voudrais savoir pourquoi tu vis encore? Ou tu préfères que l'on te conduise tout droit vers la sortie? Enfin, si monsieur "noisette à la place du cerveau" se souvient de la sortie...~

La vipère semblait...sourire? En se tournant vers Blue, elle vint jusqu'à s'enhardir a essayer de lui grimper dessus. L'eau lui barra la route. N'étant pas d'un sang froid exemplaire, le reptile siffla d'agacement, et tourna autour de la fée, toujours bloquée par le liquide qui se déplaçait au même rythme qu'elle. Elle n'était pas une vipère de marais, ni d'eau, alors passer à travers un voile aqueux...Ce serait du suicide. Ce fut Akkarin, qui cette fois ci prit la parole pour sa vipère. Lui qui était pourtant mal à l'aise avec les mots et en présence de quelqu'un d'autre, il devenait tout de suite plus sociable envers quelqu'un quand Stalkine abordait cette personne. Akkarin souriait doucement, amicalement, et les gouttes de sang continuaient à couler le long de son bras, perpétuant le charme de charisme qui l'englobait dans l'esprit de la petite fée. Il ôta son bandeau pour que sa voix soit plus audible, dévoilant une bouche fine aux lèvres apparemment douces -et qui l'étaient réellement d'ailleurs-, qu'il ouvrit pour s'adresser à la petite fée.

- Je crois qu'elle a envie de voir le panorama sur tes épaules, mais l'eau l'en empêche. N'ai pas peur, Blue, elle ne va pas te mordre...Moi non plus, d'ailleurs.


[HRP = Au cas ou tu voudrais mettre fin au RP, refuse qu'il te raconte une histoire ennuyeuse Very Happy c'est juste pour étoffer un peu son background, mais y aura d'autres occasions - j'espère - . En tout cas, excuse-moi, ce n'est pas bien long, mais je commence à fatiguer et j'ai trop à faire demain pour faire deux ou trois posts dans journée...]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fée perdue [PV Akkarin Sanalieeth]   Ven 10 Fév 2012 - 22:58

~ Quand à la réponse à ta question, Blue, c'est simplement que mon compagnon n'a de cesse que d'entrainer ses muscles pour l'apparence, et n'a clairement aucun équilibre. Il suffirait que je fasse cent grammes de plus et il tomberait en arrière. Il est un peu bourru et niais, mais il a bon fond. Ça ne plait pas aux démons d'ailleurs.~

La fée bleutée laissa un petit rire s'échapper à la remarque de la vipère. D'autant plus que son rire cristallin était communicatif. Enfin, empli de bonne humeur et d'un petit quelque chose que Blue n'arrivait pas bien à déterminer. Elle laissa son rire s'éteindre doucement tandis que le mi démon mi elfe jouait toujours de son instrument. Qui était tout ce qu'il y avait de plus artisanal. La petite fée aurait pu se faire le même en se promenant simplement dans la forêt. Tout du moins, si elle était capable d'utiliser un couteau sans être presque certaine de se couper. Ce qui n'était pas le cas pour l'instant. La vipère cessa elle aussi de rire pour continuer de lui communiquer des informations.

~Enfin, il a beau avoir l'air d'une brute épaisse, mais si il ne tenait pas tant à ce que personne ne le trouve, il t'aurait invité à manger, j'en suis certain. Il est tombé amoureux d'une fée une fois. Les elfes noirs l'ont tuée pour atteindre Ak'. Ça a marché. Mais il ne s'en est toujours pas remis, et il ne violente jamais les filles de l'eau et des forets. En souvenir pour elle.~

Akkarin cessa de jouer et rougit jusqu'au oreilles. Il devait maintenant pouvoir les entendre sinon il n'aurait pas fait cette tête. Cette fois ci, la fée ne rit pas. Elle se contenta de le regarder, une lueur un peu triste au fond du regard. Il était donc devenu aussi solitaire à cause de la violence de ceux qui étaient presque les siens. Blue ne savait pas si elle même aurait pu s'accommoder d'une telle douleur. En même temps, elle n'était jamais tombée amoureuse donc c'était sûr qu'elle ne pouvait pas savoir. Pour elle, les sentiments étaient encore quelque chose qu'elle avait un peu du mal à interpréter. Qu'il s'agisse des siens ou de ceux des autres. Peut-être était-ce un peu à cause de ses longues et nombreuses discution avec l'Eau qui, elle, n'éprouvait pas ce genre de choses. C'était bien trop abstrait.

~ Vous n'êtes pas obligés de me faire ces confidences vous savez ...~

Elle avait de nouveau pensé ses paroles. Si Akkarin pouvait aussi les entendre, pourquoi s'en priver ? La petite fée trouvait le silence bien agréable à ses oreilles après sa crise de larmes et le bruit de la surface. Les bruits régnant dans les rues de Moonlight City. Elle en frissonna malgré elle. Vraiment, venir ici seule, sur un coup de tête, avait été stupide. Heureusement que le demi démon était moins méchant qu'il n'en avait l'air. Et que Stalkine était là. Parce que, elle, était vraiment gentille. De l'avis de Blue tout du moins.
La fée assista ensuite avec amusement au dialogue entre les deux êtres. Les deux amoureux même apparemment. Elle ne comprenait pas très bien comment deux êtres aussi différents pouvaient s'aimer mais, après tout, le cœur à ses raisons que la raison ignore comme on dit. Elle n'avait pas de préjugés et les trouvais juste trop mignons. Une petite querelle, quoique, même pas. Ils ne se fâchaient pas, ils se taquinaient doucement. Et apparemment, cette conversation n'avait pas pour but d'être privée vu que Blue pouvait toujours les entendre distinctement. Et si elle le pouvait encore, elle était certaine que c'était par la volonté seule de la jolie vipère qui était maintenant sur le sol. Cette dernière vint en rampant vers elle. La fée admira ses lents mouvements sinueux. Elle aimait bien les serpents et faisait juste attention à ne pas brusquer ceux qui pouvaient se montrer de mauvaise humeur. Cependant, elle ne savait pas encore si elle pouvait totalement leur faire confiance. Il fallait dire qu'Akkarin avait toujours l'air un peu louche avec son bras ensanglanté. Ni une ni deux, l'Eau réagit. Celle présente naturellement dans l'air se liquéfia et forma un mur entre Blue et la vipère. Cette dernière commença à tourner autour du rempart d'eau. La petite fée sentait dans sa tête l'inquiétude de l'Eau. Elle ne savait pas si elle pourrait la protéger contre le mi démon. Il était puissant lui soufflait-elle. Et elle lui faisait confiance. Parce que l'Eau ne comprenait peut-être rien aux sentiments mais elle sentait la puissance. La fée bleutée n'avait jamais su comment mais elle savait. C'est justement cet être puissant qu'elle craignait tant qui prononça les paroles qui allaient décider Blue à laisser passer Stalkine.

''- Je crois qu'elle a envie de voir le panorama sur tes épaules, mais l'eau l'en empêche. N'ai pas peur, Blue, elle ne va pas te mordre...Moi non plus, d'ailleurs.''

La fée hocha brièvement la tête. Elle ne pouvait pas les craindre éternellement de toute manière. Elle serait bien forcée d'abaisser ses défenses à un moment ou à un autre. Elle demanda à l'Eau de laisser passer la vipère. Cette dernière créa, de mauvaise grâce, une brèche dans son mur. Blue lui envoya des images réconfortantes et rassurantes. Elle ne craignait rien. Elle sentit Stalkine monter jusqu'à son épaule. Son corps était étrangement chaud et muscleux. La fée sentait tous les muscles de son long corps se contracter les uns après les autres afin qu'elle puisse grimper. L'Eau, méfiante, restait sur le qui vive. Blue sourit, franchement cette fois-ci, à Akkarin. Il finissait par lui devenir sympathique.

- Je suis désolée si elle ne s'en va pas complètement mais elle a eu très peur quand on s'est perdu. Et puis, elle me protège tout le temps.

Elle pouvait difficilement s'exprimer de manière plus claire et intelligible. L'Eau était bien trop complexe pour être expliquée simplement en quelques mots. Elle montrait simplement ici qu'elles entretenaient une relation privilégiée. Elle s'adressa ensuite mentalement tant à la vipère qu'à son amant :

~ Si vous le souhaitez toujours, je suis prête à entendre votre histoire. Dame Stalkine, que vous souhaitiez descendre ou rester ne vous dérangez pas pour moi. Ni pour l'Eau, elle finira par se calmer lorsqu'elle aura compris que je ne crains rien.~

Elle avait donné ce nom à la vipère parce qu'elle parlait vraiment comme une grande Dame. Et puis, elle avait eu envie. C'était bien là la meilleure des raisons. Elle se demanda fugitivement si cela n'allait pas dérager Akkarin mais elle ne pensait pas. Ce n'était pas comme si cela avait été désobligeant. C'était même plutôt l'inverse. On ne devait pas souvent s'adresser de manière aussi respectueuse à la vipère. Pour beaucoup elle ne devait être qu'un animal, rien de plus.

[Comme je te l'ai déjà dit c'est bien assez long et moi je t'ai encore filé un pavé x) Ce Rp m'inspire bien ^^ et désolée pour le retard mais moi aussi j'ai masse de boulot au lycée :/]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fée perdue [PV Akkarin Sanalieeth]   Mar 8 Mai 2012 - 14:11

[hrp: le 3 eme souvenir contient une allusion érotique, soyez prevenus]


Akkarin souriait doucement. Il etait rare que Stalkine soit aussi sympathique avec les gens qu'elle croisait pour la premiere fois. L'eau s'abaissa. Le demi demon se demandait si la fee communiquait avec l'eau comme lui avec sa belle vipere...il regettait les premieres annees de sa vie, ou il pouvait etudier tout et n'importe quoi...maintenant, il n'avait plus d'armes, plus de livres, plus de laboratoire... son plus grand reve etait de devenir un erudit, mais il ne se faisait plus d'illusions. Stalkine ne savait que ce qu'il savait, quand aux autres...qui voudrait d'un sang-melé? Enfin, abandonnant ses reveries, il se concentra a nouveau sur ce qui l'entourait. Stalkine, confortablement lovée sur Blue, le regardait tranquillement. Un rictus particulierement sadique deforma son visage. Un instant plus tard, un couinement, faible, mais audible, se fit entendre, alors qu'il bandait ses muscles, faisant couler plus de sang de sa plaie. Un craquement suivit le couinement, et Akkarin se decontracta

- Si tu te mefies des etrangers, alors tu devrais aussi te mefier de ces trucs. Son venin abat un boeuf en moins d'une minute. Je te laisse imaginer ton esperance de survie.

En effet, a coté de la jolie petite fée se trouvait un joli specimen de scorpion noir, qui avait lui meme detruit sa coquille a coups de dard. L'exosquelette dorsal de l'insecte etait enfoncé et brisé, laissant jaillir un flot discontinu de sang jaunatre, spectacle macabre resultant du sadisme morbide d'Akkarin, qui avait interféré avec les pensées du scorpion pour lui donner l'impression qu'un predateur etait sur son dos. Le mi-demon recentra son attention sur Blue, bien qu'interieurement il soit en pleine discussion privée avec sa vipere, qui avait volontairement coupé le lien mental entretenu avec Blue pour le temps de la discussion avec son amant. Il soutenait que certaines parties du recit a venir devaient rester secretes, elle insistait pour qu'il donne les moindres details a Blue. Akkarin céda finalement.

-Les mots ne suffiront pas a exprimer toutes les facettes de cette histoire, Blue, ie vais donc t'offrir mes souvenirs. Tu verra par mes yeux, tu parlera par ma bouche, mais surtout, tu comprendra mes sentiments . Certains moment vont te paraitre rudes, voire choquants, mais il faudra faire la morale a Stalkine, c'est son choix que de te montrer les details. Tu es prete?

Sans attendre de reponse, Akkarin incanta. Une incantation longue aux sonorités cassantes, qui ne s'acheva qu'une demi minute plus tard. Les yeux d'Akkarin avaient pris une teint améthyste, et ses souvenirs fondirent sur la fée comme des oiseaux de proie sur un lapereau égaré. Par les yeux d'Akkarin, on voyait un serpent noir, une longue vipere. Le demi-demon s amusait a la torturer, a coté du cadavre d'un chien de chasse. Il y mettait toute sa haine: le serpent avait abattu son seul moyen de trouver de la nourriture correcte...il n'en pougait plus de manger que des végétaux, il lui fallait de la viande. Un bruit détourna son attention, et le serpent cessa de se tortiller pour foncer vers l'origine du bruit. Akkarin frappa une branch pointue du plat de la main...elle ressortit de l'autre coté. Le sang coulait a flot, et un mot aux sonorités semblables a celles de plusieurs dans la formule employée par le démon dans le présent. Le serpent s'immobilisa' raide mort. Et Akkarin s'effondra, la main empalée sur la branche d'aubépine. Il voyait danser des etincelles rouges devant ses yeux, sentait son sang battre à sa tempe douloureusement, ne pouvait plus esquisser un mouvement. Le tribut de la nécromancie était incroyablement élevé, et il en decouvrait les effets pour la premiere fois. Il sentait qu'on decrochait sa main sanguinolante de son pal de bois puis ce fut le noir total. Il se reveilla au même endroit, sa plaieentierement guérie, ses levres a nouveau humides, son coeur battant tranquillement, seulement...il cogna sa tempe: restait dans l'air comje un bourdonnement. "Tu es reveillé? Ca va mieux?" Ak' se redresse et pivota sur lui même une petite fille a la peau bleue volait derrière lui. Ses cheveux roux coiffés en une queue de cheval plutot longue, ses yeux en amande violet amethyste, sa petite bouche rose...elle n'avait guère plus de dix ans, c'etait une jolie petite fée. Akkarin ouvrit des yeux étonnés. Des gens qui volent? Il doit encore rêver...non, elle vient, lui inspecte la main, et passe sa petite langue sur les levres d'Akkarin, qui commençaient réellement a se dessecher a nouveau. Elle ne semblait pas gênée le moins du monde. "Euh...oui, ça va..." " tu as jamais vu de fées, pas vrai?" "Non..." un rire cristallin se fait entendre, tandis que la petite fée cache sa bouche d'une petite main bleutée. Sa robe verte lui allait impeccablement, et volait au gré du vent. "Si tu m'avais pas sauvée, je serais pas venue...merci" "c'est rien...dis , tu veux bien qu'on soit amis?" Elle lui tend une main gracieuse, qu'il serre sans hésiter "moi, c'est Daliah" "Akkarin, pour te servir, Daliah" elle rit encore une fois tandis qu'il fait une courbette polie, le sourire aux levres...


Le souvenir se brouille et un autre apparait. Un fugitif instant, la realité du présent se laisse voir. Akkarin sent une larme couler sur sa joue, mais ne quitte pas des yeux la petite fée, espérant ardemment qu'il a reussi son transfert de souvenir, sous peine de passer pour un imbécile. A nouveau par les yeux d'Akkarin est visible une riviere, il se baigne dans l'eau froide quand l'eau elle même semble le tirer vers le fond, puis le relache à l'instant même ou sa tete passe sous l'eau. Il monte a la surface, pour se retrouver nez a nez avec Daliah, souriante, aussi nue que lui, ses dheveux roux trempés, riant aux eclats. Il rit à son tour. Akkarin est plus âgé, mais reste un jeune d'une quinzaine d'années, et Dahlia, toujours aussi belle reste le seul objet de ses convoitises, sa poitrine luisant des dizaines de gouttelettes d'eau qui y sont restées...elle vole au dessus de l'eau, Akkarin saute et l'attrappe, l'entourant de ses bras, serrant le corps bleuté a la peau veloutée contre le sien, couturé de cicatrices. "Arree, Ak', on va couler!" Elle rit a nouveau. C'est bien la le but du demi-démon, et ils coulent effectivement jusqu'a ce qu'il remonte, la serrant toujours contre lui. Ils reorennent leur souffle et vont sur la berge. Akkarin se couche surl'herbe...et Daliah sur Akkarin "eh, Ak', tu voudras des enfants plus tard?" "..." sa mine devient sombre, il sait ce qui attend les sang-mêlés. Comme a leur premiere rencontre, elle passe sa petite langue sur les levres d'Akkarin et appuie sa tete contre le torse du demi-démon, doucement, avant de fermer les yeux.

A nouveau, le souvenir se brouille. Akkarin est assis sur un tronc d'arbre abattu. Daliah arrive, la mine grave. En l'apercevant ainsi, Akkarin saute au bas du tonc et vient la prendre dans ses bras. Elle l'embrasse tendrement, il n'hésite oas a lui rendre un baiser passionné. Res dizaines de souvenirs se superposent, souvenirs de baisers, meme plusieurs d'ebats sexuels entre le sang-melé et la fée. Ak' semble avoir vingt cinq ans. Lorsqu'elle met fin au baiser, il lui adresse la parole. "Daliah...ca va aller?" "J'en ai marre...marre de cette couleur bleue..." Akkarin sait quels genre d'ennuis cela lui apporte. Apres tout, il a les memes a cause de son sang mêlé...elle se déshabille et lui ordonne de faire de même. Il s'execute immediatement, elle l'envoie au sol d'une bourrade et se couche sur lui. " fais moi un enfant, Akkarin..." il sourit tendrement et entre en elle. Au meme rythme, leurs coeurs battaient, leurs poumons se soulevaient...au meme rythme, ils jouissaient du plaisir de s'aimer, et de celui d'etre ainsi l'un en l'autre...Akkarin finit par relacher ses muscles pelviens et sa semence s'épandit en sa compagne. Ils jouirent en meme temps, et haletèrent longtemps au meme rythme. " il sera aussi beau que sa mere" Elle sourit, et se leve doucement, en meme temps que lui. Akkarin comprend en sentant l'approche de trois fées. Les amants se rhabillent, et s'enfuient apres un dernier baiser...

Akkarin est drogué. Il voit, entend, mais ne peut rien faire un demon cornu se leve dans la salle. Un theatre.de la tribune, il demande le silence. "Pour avoir frayé avec une fée, Akkarin, tu mérites la mort! Mais en tant que demi démon, tu n'es pas entierement soumis a nos lois. C'est pourquoi la sentence s'appliquera a ta compagne!" De memoire d'homme, jamais une telle accusation n'avait porté qui que ce soit en justice, encore moins a une telle sentence. Le theatre etait empli d'elfes et de demons. Trois fées étaient enchainées au centre du theatre.Dahlia, sa mere, et sa soeur. Les elfes noirs entrerent par des portes dérobées, et se placerent a coté des tas de pierres. Daliah pleurait, appelait son amant au secours... la drogue le faisait paraitre impassible, il bouillait de rage interieuement. La drogue etait mentale, il ne pouvait rien faire...la lapidation commenca. Les huit bourreaux jetaient des pierres lourdes, anguleuses...Akkarin sentait leur douleur. Le regard larmoyant que lui lança sa belle le fit vomir. Il recracha la drogue ingurgitée de force... et bondit au milieu de l'arene. Il attrappa une pierre au vol, et s'ouvrit le bras si profondément zue l'os en subit meme les consequences. Il incanta une fois, les huit bourreaux tomberent. Deux fois, les occupants de la loge churent. Trois fois, le theatre entier a l'exception d'Akkarin et des fées ne se releverait jamais. Il se tourna. Quand sa rage serait annihilée, il mourrait probablement du contrecoup...Daliah lui lanca un regard désolé et posa ses levres sur celles d'akkarin, avant de tomber a son tour. Son ventre arrondi par sa grossesse avit été transpercé de part en part par un rocher. Il tentactout pour sauver son esprit...la mere de Daliah tomba a son tour, foudroyée par la tristesse, et la soeur de sa belle mourut au meme instant de la perde de sang...puisant dans tout le sang versé, Akkarin put recupérer l'ame de sa belle, la projetant vers l'être vivant le plus proche, et s'effondra de douleur...


-Stalkine...aide-moi...

Au bord de l'evanouissement, Akkarin avait laissé retomber sa tete et s'etait agenouillé tant la douleur de ce souvenir l'envahissait.son corps agité de spasmes s'ecrasa au sol. La douleur etait trop forte. La vipere vint a son coté et mordit sa chair. Akkarin se calma et ferma las yeux. Stalkine se tourna vers Blue

~Ne le lui dit jamais. J'etais l'etre vivant le plus proche quand il a projeté mon Ame...tu peux m'appeler Daliah, si tu veux.~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fée perdue [PV Akkarin Sanalieeth]   Dim 13 Mai 2012 - 21:36

Blue débattait avec l’Eau et ne faisait donc pas vraiment attention à ce qu’il se passait autour d’elle. Son amie lui envoyait une image d’elle même attrapant Stalkine et la jetant au loin. La fée n’était pas du même avis et tentait de lui expliquer. Mais l’Eau était une entité têtue qu’elle ne maîtrisait absolument pas. Les gens avaient souvent du mal à comprendre qu’elle pouvait discourir avec l’élément liquide mais qu’elle ne le maîtrisait absolument pas. Elle ne pouvait lui imposer sa volonté. Elles n’étaient pas souvent en désaccord. C’était cela qui donnait une impression de maîtrise de la part de la fée bleutée. Elle ne prit conscience qu’il se passait quelques chose d’anormal que lorsque le demi-démon s’adressa à elle. Le sang gouttait de son bras, répandant sur le sol le fluide vital. Cette vision fit monter un haut le cœur à Blue. Elle n’aimait pas le sang.

- Si tu te mefies des etrangers, alors tu devrais aussi te mefier de ces trucs. Son venin abat un boeuf en moins d'une minute. Je te laisse imaginer ton esperance de survie.

La fée pâlit, enfin, on le supposait. Le bleu de sa peau s’était estompé la faisant ressembler étrangement à un cadavre. Là elle crut vraiment qu’elle allait vomir. Elle n’était pas un être violent. Voir ainsi le scorpion, carapace explosée et sa vie s’enfuyant, lui était insoutenable. Elle détourna les yeux avec une extrême lenteur vers celui qui avait transformé cette petite bête en cadavre. L’Eau tournoyait autour d’elle, lui envoyant des images d’Akkarin transformé en monstre sanguinaire. La fée ne parvenait pas à lui donner tort. La peur lui tordait de nouveau les entrailles. Elle aussi il pouvait la tuer en une pensée, en quelques mots. Une terreur sans nom s’insinuait en elle, fumée malsaine embrumant petit à petit son cerveau. Elle vit les lèvres d’Akkarin bouger. Peut-être lui parlait-il. Peut-être. Mais elle n’entendait pas. Elle n’entendait plus. La peur avait planté ses crocs dans sa tête sans vouloir lâcher prise. Elle retrouva l’ouïe aussi vite qu’elle l’avait perdue. Le silence des souterrains n’en était plus un pour elle. Le moindre bruit était amplifié par sa terreur. Elle aurait voulu hurler en entendant de nouveau des mots prononcés d'une voix gutturale. Les yeux du demi-démon se tintèrent entièrement de vert. Elle laissa échapper le cri qu'elle retenait. Elle n'était plus elle. Blue n'existait plus. Elle ne faisait plus qu'un avec Akkarin. Elle voyait pas ses yeux. Ses oreilles étaient les siennes. Son cœur n'avait plus le moindre secret pour la fée. Elle était le demi démon. Mais un demi-démon infiniment plus jeune que celui qu'elle connaissait.

Elle ressentait sa rage comme si c'était à elle que l'on arrachait son compagnon. Elle ressentit une vive douleur à la main.
Elle aurait voulu porter la sienne au niveau de ses yeux pour vérifier qu'elle était toujours indemne, toujours aussi bleue et non pas carmin. Mais son corps n'était pas en état de lui répondre. Sa conscience fut de nouveau totalement happée par ces souvenirs qui n'étaient pas les siens.
Elle avait mal à la tête, elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Qui et pourquoi l'avait-on sauvé ? Elle vit une humaine à la peau étrangement bleue et aux grandes ailes de papillon. Ils échangèrent quelques mots. C'était donc une fée ... Elle avait un rire cristallin qui flottait doucement dans l'air. Elle était belle.

Blue perdit le fil des souvenirs du demi-démon. Elle ne comprenait pas vraiment ce qu'il avait bien pu se passer entre les premiers souvenirs et celui qu'elle vivait maintenant.

Bleu put ressentir l'Eau comme n'importe qui n'ayant aucun lien particulier avec l'immense entité. C'était froid et doux mais cela n'avait pas la même intensité que pour elle. Elle se sentit couler. Cette peur de se noyer, sous-jacente, qu'elle même n'avait connue lui sauta au visage. Mais tout disparu bien vite lorsque par les yeux d'Akkarin elle vit la fée à la même peau bleutée qu'elle. Elle était si belle et faisait battre si fort son cœur dans sa poitrine. Son corp était parfait et son sourire lumineux.

La fée se sentit de nouveau redevenir pleinement elle. Un amour si fort … Comment Akkarin pouvait il aimer ainsi, avec tant d'intensité et de sérénité et être aussi cruel ? Qu'avait-il bien pu se produire pour qu'il change à ce point ? Elle n'était pas vraiment certaine de vouloir le savoir. Des épreuves changeant à ce point un homme ne pouvaient pas être plaisantes. Elle aurait voulu tout arrêter, ne plus s’immiscer ainsi dans le passer du demi-démon. Mais la machine était en route et elle ne pouvait rien faire pour l'arrêter. Elle sombra de nouveau.

De nouveau elle se trouvait à la place du demi-démon. Ses sens et son cœur de nouveau grands ouverts rien que pour elle. Elle revécut avec eux leurs ébats. Les images étaient crues mais d'une beauté charnelle. Elle pouvait sentir le goût de sa bouche, la texture de sa peau sous ses doigts. La chaleur de son corps tandis qu'il pénétrait en elle. Enivrant plaisir que Blue n'avait encore jamais ressenti. Elle ressentait le plaisir d'Akkarin comme s'il était le sien. Ressentant le doux souffle de son aimée sur sa peau, la pression de ses doigts sur ses épaules, son plaisir se mêlant au sien, leurs cris ne faisant qu'un.

Les souvenirs de leur nuit d'amour s'estompèrent. Laissant la jeune fée rougissante, presque choquée. Elle qui n'avait jamais connu d'homme ne pouvait avoir ne serait-ce qu'imaginé ce genre de scènes. Son cœur battait la chamade. Elle avait ressenti ce bonheur qui les avait inondés. Elle sentait que le dénouement était proche. Qu'elle allait percer tout les secrets de ce qui avait entaché un bonheur si parfait. Elle se perdit de vue une fois de plus. Elle changea de corps, elle allait comprendre.

La rage et la colère. Elle n'était que haine profonde et rage contenue contre son grès. Douleur. Elle nourrissait sa haine. Elle voyait son aimée enchaînée à deux autres fées. Elle savait pertinemment qui elles étaient. Elle sentait la pression que la drogue exerçait sur son esprit et sur son corps. La sentence tomba. La peur, la douleur et l'horreur. Tout se mêlait. Ils vomirent. Blue et Akkarin ne faisaient plus qu'un. Ils virent les pierres voler, une à une. Ils les virent frapper les trois corps, l'une après l'autre. Ils sentirent la drogue lâcher prise. Ils sautèrent au centre de la pièce et incantèrent. Ils étaient l'incarnation même de la fureur. Tous moururent. Leur corps était à bout de force. Ils incantèrent tout de même. Les plaies étaient béantes. La mère et la sœur de leur amour succombèrent à leurs blessures. Ils incantèrent encore. Ils en payeraient le prix. Ils le savaient mais cela n'avait aucune importance. Elle seule avait de l'importance. Elle seule méritait d'être sauvée. Explosion de douleur. L'impression qu'on leur arrache le cœur quand son âme commence à s'envoler. Ils incantèrent une dernière fois puis s'évanouirent.

Le voile s'éleva des yeux de Blue. Ses yeux qui étaient inondés de larmes. Comment une telle chose était-elle possible ? Comment pouvait-on être si cruel ? Elle pleurait à chaudes larmes maintenant. Elle avait pris la douleur du demi-démon et se l'était appropriée. Sa douleur était devenue la sienne à travers ces souvenirs qu'il avait partagé. Elle avait vécu les évènements avec la même intensité qu'Akkarin à l'époque. Ses sentiments pour Daliah avaient été si forts … Comment aurait-elle pu ne pas être marquée par quelque chose dépassant tant le simple amour d'adolescent ? Elle n'aurait pu rester de marbre devant sa souffrance, devant son insondable désespoir.

~Ne le lui dit jamais. J'étais l'être vivant le plus proche quand il a projeté mon Ame...tu peux m'appeler Daliah, si tu veux.~

La vipère n'en était pas une. Cette fée était maintenant sans ailes/ Mes larmes ne cessaient plus de dévaler le long de ses joues bleutés. Blue était si pâle en cet instant. Elle serrait ses genoux contre elle en une position de défense manifeste. Elle était trop sensible, elle le savait. Elle n'aurait pas du ainsi s'approprier la douleur d'autrui mais elle ne pouvait faire autrement. Elle regarda Stalkine. La vipère n'était plus la même à ses yeux. Derrière les écailles elle pouvait maintenant voir le visage rieur d'une fée accablée de la même tare qu'elle. La fée ne cessait toujours pas de sangloter. Elle ne parvenait pas à s'arrêter. Le corps inerte du mi-démon était presque aussi effrayant que sa fureur. L'Eau avait remis toutes ses barrières en place une fois la vipère partie. Le mur d'eau était bien plus épais qu'avant et des bulles flottaient à l'intérieur, signe de sa température élevée. La fée ne se sentait pas le courage de tenter de raisonner son amie. C'était sa réponse à elle au déferlement d'émotions subies par sa compagne. Depuis sa bulle d'eau bouillonnante Blue s'adressa à Stalkine …. à Daliah.

~Excuse nos réactions … Elle ne comprend pas les sentiments. Elle sait juste que ça a été violent pour moi, pas que ce n'est pas de la peur. Ou tout du moins, que ce n'était pas vraiment ma peur. Et en ce qui me concerne …. Je suis trop sensible je crois.~

La fée bleutée était contente de pouvoir communiquer ainsi, par simple pensée. Elle savait pertinemment que, dans son état actuel, rien d'articulé ne pourrait sortir de sa bouche. Elle savait qu'elle n'émettrait rien d'autre que de pitoyables hoquets inarticulés. Elle aurait voulu être capable de lui expliquer mieux ce qu'elle ressentait. De lui dire pourquoi les larmes refusaient de se tarir. De longues minutes passèrent. Elle se calma petit à petit. Au fur et à mesure l'Eau calqua sa colère sur le nouveau calme de son amie. La fée bleutée finit par essuyer ses yeux rougis avec le dos de sa main. Elle reniflait encore un peu mais ne pleurait plus. Son souffle avait repris un rythme à peu près normal. Elle demanda à l'Eau de la laisser parler à la vipère sans qu'elle ne s'oppose entre elles. Comme pour narguer cette qu'elle considérait comme une ennemie, l'Eau forma un serpent avec son corps liquide et s'enroula autour des épaules de Blue. Cette dernière leva les yeux au ciel en souriant légèrement. Les souvenirs du demi-démon étaient encore trop bien ancrés en elle pour qu'elle puisse avoir son grand sourire habituel.

~ Pourquoi est-ce qu'il ne doit pas savoir que tu es toujours prêt de lui ? Cela le consolerait peut-être un peu … ~

Elle n'était pas du tout sûre de ce qu'elle avançait. Peut-être que ce savoir aurait exactement l'effet inverse. De la savoir si proche et si lointaine à la fois serait probablement la pire des tortures. La vipère, non la fée, était bien plus clairvoyante qu'elle. Plus âgée aussi. Mais, surtout, elle avait vécu bien plus de choses douloureuses que Blue. Elle ne put réprimer un frisson en repensant aux cicatrices qui avaient couturées son corps.

~ Encore une fois, excuse la, dit-elle en passant sa main sur son collier liquide. Elle n'est pas méchante. Je ne sais pas comment je ferai sans elle. Elle laissa passer un instant de silence avant de se lancer. Pourquoi moi ? Pourquoi est-ce que tu as décidé de me faire partager votre histoire ? C'est à cause de la couleur de ma peau ? D'ailleurs, je ne savais pas qu'il existait d'autres fées comme moi.~

Il y avait au moins une bonne nouvelle au milieu de ces macabres souvenirs. Elle n'était pas seule. Tout du moins, elle n'avait pas été seule même si elle l'était dorénavant. Seule parmi les fées mais pas seule au monde, songea-t-elle. Elle envoya des images emplies de tendresse à l'Eau qui ondula de plaisir autour de son cou. Non, elle ne serait jamais seule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fée perdue [PV Akkarin Sanalieeth]   Lun 14 Mai 2012 - 19:11

~je vais repondre a tes questions une par une. Il ne doit pas le savoir, paece que...meme si j'etais la fée qu'il aimait...je ne suis qu'un serpent, maintenant. Imagine son desespoir si je lui disais que sa fee qu'il avait sauvée d'un serpent, en etait devenu un elle meme...j'ai toujours eu peur des serpents...regarde moi ce massacre. Je n'ai plus d'ailes, j'ai des ecailles...c'est moche, les ecailles.~

Akkarin ne bougeait plus. Le venin inoculé par Stalkine (car tel etait son nom en l'etat actuel des choses) était faible, il était dans une sorte de transe reparatrice. Maintenant, elle parlait comme quand elle etait une fée. Pas de fioritures, pas de paroles mielleuses. Juste une innocence et parfois un certain manque de tact qui avait fait son charme autrefois. Elle se remémora Akkarin, éprouvé par la vie, mais en totale acceptation de son sort. Elle lui demandait souvent ''dis, Ak'...comment tu fais pour ne pas te rebeller avec ta différence?'' Les réponses variaient selon l'humeur du demi demon. Parfois, il répondait qu'il n'avait que faire du regard des autres, sauf du magnifique regard de sa fée. Elle en riait, et il y gagnait souvent un long baiser. D'autres fois, il disait qu'il n'avait pas de différences avec les autres, que c'était les autres qui étaient differents. La vipère/fée secoua la tete pour se remettre les idées en place. Elle ignorait tout simplement l'eau, qui était passée en mode ''pas contente du tout''.

~Si ta peau n'avait pas été de la meme teinte que la mienne...autrefois, tu n'aurais rien su de cette histoire, en effet. Seulement...je vais te décevoir, petite soeur (tu permets que je t'apelle ''petite soeur''?), mais...nous n'etions que nous trois a etre bleues comme toi...peut etre sommes nous de la meme famille, qui sait. Enfin, j'ai une derniere chose a te dire. J'ai lu en toi pendant que nous parlions. C'est vrai, c'esr pas birn du tout, et je te laisserais me mettre une tape sur la main si j'en avais eu une. Mais dis-toi qu'on a toujours le choix. Ak' a subi des sevices dont tu n'as pas idée...il aurait pu etre un bon demon...le seul...mais il a choisi de se rebeller. Et meme si ses crimes a ce moment la n'etaient que pour sauver sa peau...il n'a pas cessé d'y prendre gout...ne fais pas d'erreurs dans tes choix. Quiconque te maltraite, défends toi si tu veux, mais fais attention...~

Daliah adorait titiller tout ceux qui l'ennuyaient, et l'eau était le seul adversaire a portée. C'est pourquoi elle prit un malin plaisir a se regarder dans le mur liquide, et a tenter des grimaces reptiliennes. Pour autant qu'un reptile puisse grimacer. Elle s'osa même a faire le tour de la muraille le plus tranquillement du monde, plusieurs fois, sans s'arreter dans ses longs mouvements sinueux, encore et encore...

~ et dire qu'elle ne sait meme pas reconnaitre que je suis une fée...pauvre element liquide.~

[Hrp:j'avais peu de temps, c'est court...je suis désolé =s je ne peux faire face a ta reoonse de l'apocalypse...chapeau bas, Blue, c'est magnifique!]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fée perdue [PV Akkarin Sanalieeth]   Jeu 7 Juin 2012 - 13:49

~Je vais répondre a tes questions une par une. Il ne doit pas le savoir, parce que ... même si j'étais la fée qu'il aimait ... Je ne suis qu'un serpent, maintenant. Imagine son désespoir si je lui disais que sa fée qu'il avait sauvée d'un serpent, en était devenu un elle même ... J'ai toujours eu peur des serpents...regarde moi ce massacre. Je n'ai plus d'ailes, j'ai des écailles ... c'est moche, les écailles.~

Blue hocha doucement la tête sans faire de commentaire. C'était bel et bien ce à quoi elle avait pensé avant. Voir un être aimé changer à ce point... Cela ne pouvait être autre chose qu'une terrible épreuve à vivre. Peut-être plus pénible encore que la perte d'un être cher. Un certain proverbe disait qu'on pouvait se relever de tout, survivre à tout. Mais à quel prix ... C'était à Akkarin qu'elle pensait lorsqu'elle se fit cette réflexion. Lui avait perdu une part de raison. Tout du moins, c'était ainsi qu'elle le voyait. Il semblait si changé entre ses souvenirs et celui que la fée pouvait contempler maintenant.

~Si ta peau n'avait pas été de la meme teinte que la mienne ... Autrefois, tu n'aurais rien su de cette histoire, en effet. Seulement...je vais te décevoir, petite soeur (tu permets que je t'apelle ''petite soeur''?), mais...nous n'etions que nous trois à être bleues comme toi... Peut etre sommes nous de la meme famille, qui sait. Enfin, j'ai une derniere chose à te dire. J'ai lu en toi pendant que nous parlions. C'est vrai, c'est pas bien du tout, et je te laisserais me mettre une tape sur la main si j'en avais eu une.~

La fée bleutée ne dit rien. Elle ressentit simplement une terrible tristesse l'envahir. Elle avait pensé se trouver une nouvelle famille. Des gens comme ailés. Ailés et aimant mais surtout bleus. Elle sentit quelques larmes perler de nouveau à ses paupières. Elle tenta de les refouler. Une simple perle cristalline. Elle l'essuya du plat de la main. Elle ne devait pas se remettre à pleurer. Sinon elle n'allait pas pouvoir s'arrêter. Cela lui avait déjà pris bien du temps de cesser de chouiner une première fois. Elle se fit attentive à ce que la vipère lui faisait parvenir. Si elle se concentrait sur cette petite voix lovée dans son esprit peut-être ne craquerait-elle pas.

~ Mais dis-toi qu'on a toujours le choix. Ak' a subi des sevices dont tu n'as pas idée... Il aurait pu être un bon démon ... le seul ... Mais il a choisi de se rebeller. Et même si ses crimes à ce moment là n'etaient que pour sauver sa peau ... Il n'a pas cessé d'y prendre goût ... ~

On sentait sans difficulté toute l'amertume qui était présente dans la voix mentale du serpent. La jeune Ellyeus ne fit pas de remarques. Elle n'avait pas de leçons à donner ni à la vipère ni au démon. Ils avaient vécus des choses qu'elle n'aurait pas même pu seulement imaginer. Les mots de Stalkine couraient en elle comme du velours. Comme si elle lui contait une histoire montée de toutes pièces et qu'elles étaient arrivées à la morale de l'histoire.

~ Ne fais pas d'erreurs dans tes choix. Quiconque te maltraite, défends toi si tu veux, mais fais attention ... ~

La fée fronça les sourcils tout en hochant la tête. Elle ouvrit la bouche pour parler mais finit par se raviser. Elle ne voulait pas risquer de laisser échapper des paroles qui auraient pu être mal interprétées par la vipère. Elle l'aimait bien et ne voulait pas la vexer ou quoi que ce soit d'autre. L'Eau, sentant son trouble quitta son apparence reptilienne pour l'entourer de nouveau. La fée bleutée poussa un petit soupir résigné. Elle n'avait plus envie de se battre avec son amie pour qu'elle cesse de se battre contre une personne qui n'était pas une ennemie. Cette attitude n'échappa bien sûr pas à Stalkine qui s'approcha doucement de l'élément liquide.

~Et dire qu'elle ne sait même pas reconnaitre que je suis une fée...pauvre élément liquide. ~

Blue fronça de nouveau les sourcils. Elle n'aimait pas qu'on parle ainsi de son amie. Mais bon, il fallait avouer que sa méfiance pouvait finir par agacer. D'autant plus que l'ancienne fée venait de lui raconter une période pénible de sa vie.

- Il y a beaucoup de choses qu'elle ignore. L'Eau a vraiment du mal à comprendre les choses telles que les souvenirs et les émotions. Elle fait comme elle peut pour m'aider sans toujours bien comprendre la situation. Elle est comme ma famille tu sais...

Le calme de Blue se transmis une nouvelle fois à sa compagne liquide qui reprit son allure de serpent autour de son cou. La forme était un peu approximative mais on parvenait bien à reconnaître ce qu'elle avait voulu représenter. La fée secoua doucement la tête, un léger sourire sur les lèvres. Vraiment, parfois elle avait du mal à comprendre son amie.

- Je crois qu'elle commence à comprendre que tu ne me veux pas de mal, dit-elle dans un sourire.Ak vas bien aller ? Tu le mords souvent comme ça ?

Blue avait totalement cessé de pleurer même si elle ressentait toujours la tristesse du demi démon. Elle était maintenant sienne et elle savait qu'elle n'oublierait jamais ce que ces deux là lui avaient montré.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fée perdue [PV Akkarin Sanalieeth]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fée perdue [PV Akkarin Sanalieeth]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "La Route Perdue"
» Perdue en Forêt (PV: Kairi)
» Cybèle, l'elfe perdue
» A la recherche de la bouteille perdue!
» NALA CANICHE ABRICOT F 13 ANS PERDUE DANS LE 34

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ~ Archives ~ :: Archives :: Les souterrains :: Les tunnels vers les souterrains-
Sauter vers: