AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Seule ... ou presque . [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Seule ... ou presque . [Libre]   Mar 22 Fév 2011 - 12:40

Long, le temps était long sans ma soeur, celle-ci était partie rôder quelque part sans me prévenir et je n'avais pas put l'accompagner . Sûrement en avait-elle marre de mes plans foireux mais Kanae n'était pas comme ça. Seul notre père adoptif Lòmion avait été au courant que ma soeur s'en était allée, et je l'avais entendu chuchoter à Nala de la surveiller . J'avais été un peu rassurée, au moins le familier de ma soeur saurait la protégé et même si je ne doutais pas de ses capacités, j'avais toujours un peu peur que son caractère trop gentil ne reprenne le dessus .

Je soupirai et m’asseyais sur mon lit tandis que Simba venait s'installer sur mes genoux . J'avais la folle envie de rejoindre ma soeur mais vu que je ne savais pas où elle était allée, je ne pouvais pas le faire et ce n'était pas Lòmion qui allait me renseigner .


* Je le vois venir d'ici ; " mais laisses donc ta soeur un peu tranquille, et va faire un tour de ton côté également ." puis il allait me sourire et m'ébouriffer les cheveux comme quand on s'adresse à une gamine de cinq ans . Il n'a toujours pas compris que nous avions grandis . *

Malgré que mes pensées étaient un peu sèches, je vouai une véritable admiration à mon père adoptif puisqu'il avait eu le courage de nous élevées pas comme mon ordure de paternel . Je m'étais jurée que si je le retrouvais, ce qui allait arrivé un jour, il n'en sortirait pas vivant et il pouvait en être certain . J'étais sûre à quatre-vingt dix-neuf pourcent qu'il était encore à Moonlight-City mais ça faisait trois ans que je le cherchais, trois ans que je n'avais trouvé aucune trace . Il était vrai que je commençais à désespéré un peu mais la haine et l'envie de le tuer comblaient tout ceci .

J'entendis Simba grogner et j'en fis de même, je m'étirai un peu et vit Lòmion au pas de ma porte . Il me demanda une nouvelle fois si je ne voulais pas sortir et cette fois-ci je répondis positivement. L'elfe qui m'avait adopté moi et ma soeur me conseilla d'aller aux sources prétextant qu'il n'y avait personne . J'hochai la tête et sortir de la maison puis du village d'elfe où nous habitions tous les trois . Simba me suivit jusqu'au source , une fois arrivés, nous nous installâmes au bord du point d'eau et j'enlevai mes ballerines et mes grandes chaussettes pour plonger mes pieds dans l'eau . J'étais si bien ainsi que je n'avais pas entendu les bruits de pas qui se rapprochaient . Simba se mit à grogner et je posai mon regard doré sur lui .


* - Qu'est-ce que t'as ?

- Y'a quelqu'un...
- Mais non ça doit être des animaux, t'en fait pas .*

Mon familier ne sembla pas rassuré pour autant puisqu'il continua de regarder dans la direction d'où provenait les bruits, grognant. Je savais qu'il était près à sauter si une personne venait à arriver .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seule ... ou presque . [Libre]   Ven 4 Mar 2011 - 18:19

« Comme à son habitude, Alice ne supportait pas de rester enfermée. Elle était donc sortie dans la forêt car le calme de cet environnement était parfaitement adapté à ses besoins. Elle marchait depuis un bon moment sans but d'un air rêveur, trébuchant à chaque pas tout en poussant d'énormes jurons en anglais etu bout d'un certain temps, son Familier en eut assez qu'elle manque de l'écraser chaque fois qu'elle ne regardait pas sa route et décida donc de se poser sur son épaule. Bien décidée à ne penser à rien, elle ne faisait pas attention à l'endroit vers lequel elle se dirigeait et ce fut la voix du petit lapin blanc qui la sortit de ses songes.

    * — Rassure moi Alice, tu ne t'es pas encore perdue ?
    — Pas la peine de t'inquiéter mon petit, je ne suis pas du tout perdue !
    — J'en suis pas très convaincu...
    — Je me suis juste hum... égarée ? *


Il leva alors ses grands yeux couleur rubis vers elle d'un air horrifié, et elle n'eut pas d'autre choix que de lui sourire bêtement. Même si elle s'était perdue, elle retrouverait bien son chemin un jour où l'autre, alors il n'y avait pas de quoi s'inquiéter...
L'esprit optimiste d'Alice avait toujours étonné son Familier mais il ne broncha pas, se disant que Alice reprendrait la situation en main lorsqu'elle se rendrait compte qu'il faudrait commencer à s'inquiéter. Il se blottit donc dans les bras de sa compagne d'âme et continua d'admirer le paysage en sa compagnie.

Soudain, alors qu'elle rêvassait, elle trébucha contre une des racines d'un arbre qui dépassait du sol, se rattrapa sur une plante qui était en fait un buisson d'orties, sursauta tellement violemment que sa tête heurta une branche qui n'était pas aussi haute qu'elle ne l'avait pensé et tomba finalement sur les fesses. Key avait réussi à bondir juste au moment où elle avait attrapé les orties et revenait maintenant vers elle d'un pas actif. Il la regardait avec un expression à la fois surprise et énervée. Alice avait les larmes aux yeux et se tenait la tête avec ses deux mains, lançant des regards chargés de reproches au lapin albinos.

    — Tu aurais pu me prévenir que les feuilles de ce buisson étaient des orties ! lui dit-elle d'une voix tremblotante. Ça fait super mal !
    — Comment voulais-tu que je le sache, qu'il y avait des orties ? lui répondit-il simplement. Ça t'apprendra à t'aventurer seule dans la forêt... Viens, j'ai repéré une source d'eau pas très loin d'ici.


Malgré le fait que la tête d'Alice commençait à tourner un peu, elle réussit quand même à se lever et suivit le Key qui s'enfonçait déjà dans les profondeurs de la forêt. Elle vérifia à chaque fois que le buisson qu'elle traversait n'était pas un fouillis d'orties et au bout d'une dizaine de minutes de marche, ils arrivèrent devant une étrange source claire, et Alice ne put qu'admirer le joli paysage qui s'offrait à ses yeux. Elle resta un moment sans voix et lorsqu'elle sentit que son lapin lui mordillait les mollets, elle baissa les yeux vers lui et s'excusa de son inattention, avant de s'approcher de l'eau. Elle était vraiment claire et pure, ce qui lui permit de frotter sa main endolorie par le poison que contenaient les orties, bien qu'elle commençait déjà à reprendre une taille normale.

Après quelques instants, elle leva la tête et aperçut non loin d'elle une chevelure argentée, puis un visage. La sorcière se demandait que pouvait bien faire une jeune fille -car c'en était une, visiblement- seule dans la forêt, au bord d'une source d'eau... avant de se rendre compte qu'elle faisait exactement pareil. Son seule réflexe fut de sourire gentiment, avant de déclarer:

    — Euh... bonjour !


Pour aborder les gens, Alice n'avait jamais été très douée.... »


Dernière édition par Alice Vickers le Sam 12 Nov 2011 - 22:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seule ... ou presque . [Libre]   Jeu 5 Mai 2011 - 20:21

Alors que je continuai de regarder l'immense étendue d'eau devant moi, Simba me répéta une nouvelle fois qu'une personne se trouvait avec nous, ou tout du moins dans les parages. Je levai mes yeux dorés et vit une jeune fille, qui ne semblait pas plus vieille que moi. Elle possédait de longs cheveux noirs et de grands yeux bleus, je feintai de ne pas l'avoir vu, ne voulant pas du tout parler avec quelqu'un d'autre que j'allais forcément rembarré à coup sûr. Malheureusement pour moi, la jeune fille ne semblait pas de cet avis puisqu'elle m'adressa un "bonjour" . J'arquais un sourcil, et haussa les épaules.

- On t'a jamais dis qu'il ne fallait pas parler aux inconnus?

En sentant l'aura de cette fille, je pouvais facilement devinée qu'elle était une sorcière et je ne l'avais jamais vu à Moonlight avant, ce qui m'étonna. Mon regard baissa pour se poser sur le lapin qui accompagnait la fille, celui-ci était blanc et je me laissai penser qu'il s'agissait de son familier. Mon lionceau vint d'ailleurs se positionner juste devant moi comme à chaque fois qu'on croisait quelqu'un qu'on ne connaissait pas. J'avais souvent pensé que c'était mon père adoptif qui avait dit à Simba et Nala de me protéger moi et ma soeur coûte que coûte, mais puisque c'était déjà le rôle des familiers il n'y avait pas grand chose à faire en plus. En pensant à ma soeur je me demandais où celle-ci était aller et j'irai voir en ville dès que je me serais débarasser de cette fille qui allait sûrement me taper la discution pour je ne sais quoi. Je me levai et tournai la tête vers la personne devant moi.

- Bon moi j'y vais ! dis-je avec un faux sourire.

Souvent les personnes de la ville qui s'aventurait dans la forêt de Moonlight se retrouvait perdus et c'était sûrement le cas de la jeune fille. Un sourire en coin s'afficha sur mon visage puisque je n'avais bien sûr pas la moindre envie de lui indiquer le chemin à suivre, et encore moins de l'accompagner. Je sentis Simba secouer négativement la tête, me répétant à mainte reprise que c'était une mauvaise idée qui germait dans ma tête.


* Mais Simba, un peu de marche ne lui fera pas de mal je peux te l'assurer *

Mon familier grogna de mécontentement, il n'était jamais très d'accord quand il s'agissait de faire une mauvaise blague, et je ne comprenais pas pourquoi. Bien que je détestais plus que tout au monde mon père, je devais avoir hérité de son caractère puisque j'avais toujours apprécier blesser les autres moralement mais aussi physiquement bien que je m'étais calmée depuis mon enfance, mon père m'avait menacée de me mettre en pensionnat pour me séparée de Kanae. Je n'avais bien sûr pas voulut laisser ma soeur sans protection et je me devais de la protéger, c'était à près tout mon devoir de grande soeur non?

* Et d'ailleurs quand je vais la retrouvée elle va passer un sale quart d'heure, non mais quelle idée de partir comme ça sans me dire où elle va? *

Peut-être en faisais-je un peu trop mais ma jumelle était tout ce qui me restait comme famille et je ne pense pas que je supporterais de la perdre. Mon regard se posa ensuite sur la source d'eau chaude se trouvant à moins de deux mètres de moi, je me mise à la contempler un petit moment puis je me retournai vers la jeune fille tout en lui faisant un sourire un peu hypocrite .

- Je supposes que tu veux rejoindre la ville de Moonlight non? Alors tu devrais aller par là, tu retrouveras ton chemin à coup sur, lui avouais-je en lui montrant la direction.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seule ... ou presque . [Libre]   Jeu 22 Sep 2011 - 22:55

    — On t'a jamais dis qu'il ne fallait pas parler aux inconnus ? déclara sèchement la jeune fille aux cheveux blancs.
    — Hum... à vrai dire, pas vraiment, lui répondit innocemment Alice.


« Key, le regard rivé sur le lionceau qui s'était placé au devant de la jeune fille aux yeux dorés, tremblottait de tous ses membres, et Alice finit par l'inviter à se nicher dans ses bras en sentant sa détresse. Le lapin avait toujours été de nature très peureuse, et apercevoir un prédateur n'était pas vraiment rassurant, aussi jeune soit-il. Le regard azur de la sorcière se baladait partout autour d'elle, admirant avec joie le paysage qui s'offrait à elle. Elle ne remarqua pas vraiment le faux sourire que lui fit la demi-démone, mais entendit simplement cette dernière annoncer qu'elle s'en allait. En premier temps, elle ne tilta pas, à moitié ailleurs. Cette source d'eau était vraiment agréable à regarder, et même si Alice n'y était jamais allée, elle lui inspirait une sensation de déjà-vu. Elle ne resta pas bien longtemps a admirer les alentours car la voix de l'autre fille la fit sursauter.

    — Je supposes que tu veux rejoindre la ville de Moonlight non? Alors tu devrais aller par là, tu retrouveras ton chemin à coup sur,
    — Ah oui ? Merci beaucoup ! fit Alice en souriant.


Un jour, la naïveté d'Alice allait finir par la perdre. Il était vrai qu'elle était de bonne compagnie lorsqu'on avait besoin de parler, puisqu'elle était toujours à l'écoute de son interlocuteur, quelque soit la relation qu'elle entretenait avec; mais lorsqu'on avait besoin de rester un peu seul, elle devenait vite assez lourde. C'était sans doute ce que devait penser Hizae à ce moment, mais Alice n'en était certainement pas consciente, évidemment. Garder une telle joie de vivre alors qu'on ne lui voulait pas que du bien était une particularité propre à Alice Vickers, qu'on ne lui retirerait pas de si tôt. D'ailleurs, ce qu'il se passait dans sa tête n'était pas forcément facile à comprendre, puisque sa principale expression était un sourire niais. Elle ramena les mèches qui lui tombaient sur les yeux à l'arriere de son crâne et prit innocemment la direction que lui pointait la jeune fille. La sorcière, après une dizaine de pas, fit brusquement volte-face et regarda la demi-fée sans vraiment de sentiments dans les yeux -encore une petite particularité du visage d'Alice.

    — Je m'appelle Alice, et toi ? fit-elle machinalement.


Bien entendu, Alice avait toujours aimé la compagnie des autres personnes, qui avaient un effet assez positif sur elle, peu importe la nature de cette personne. Elle n'avait jamais fait la différence entre les anges et les démons, et ça n'allait pas changer de si tôt. D'ailleurs, elle n'avait jamais vraiment porté de jugement négatif sur ses interlocuteurs, et cette vision plutôt rose du monde était aussi troublante qu'agaçante, aux yeux de Key qui voyait du danger partout. Cet étrange duo que formaient le lapin albinos et la sorcière était des plus étranges, mais puisqu'ils arrivaient à se compléter, tout allait vraiment pour le mieux. Leur arrivée dans cette ville tout à fait différente de toutes celles qu'ils avaient côtoyé jusque maintenant avait attisé leur curiosité commune à leur maximum et avaient réussi à les faire entendre sur un point: Moonlight City regorgeait de secrets. Ensuite, c'était plus compliqué, car Alice voulait à tout prix visiter tous les recoins de la ville, tandis que Key était plutôt effrayé à l'idée que Moonlight City n'était pas le havre de paix auquel il avait rêvé durant toute son existence. Son devoir était de surveiller Alice et la protéger... il se devait donc de la suivre partout où elle allait, mais lorsqu'elle prenait la fuite en pleine nuit, c'était bien plus compliqué. De là où il était, il se sentait plutôt en sécurité, et parvenait à garder son sang-froid, car même si Alice n'était pas bien grande, ses bras étaient assez haut pour lui permettre de se sentir... en hauteur. Depuis qu'ils étaient arrivés, le lapin blanc n'avait pas lâché un seul mot, et Alice finit par lui demander mentalement ce qui n'allait pas... et entendre la voix de Key -même dans sa tête- la soulagea. Il avait affirmé ne pas avoir tellement confiance en ce la direction que leur avait indiquée la jeune fille aux cheveux blancs, mais Alice tenta de le rassurer que même s'ils ne retrouvaient pas leur chemin ce soir, ils finiraient  par atteindre la ville dans les jours qui allaient suivre. Sans cesse en train de positiver, Alice ne changerait pas, même si parfois ses dires n'étaient pas aussi rassurants qu'elle ne l'aurait voulu. Maintenant, par exemple. Elle redirigea son regard vers la cascade d'eau chaude et finit par y retourner, préférant rester encore un moment avant de prendre la direction de la ville magique. Pas qu'elle n'aie pas vraiment envie de rentrer, mais c'était seulement qu'elle appréciait particulièrement ce genre d'endroits, où tout n'était pas aussi silencieux qu'elle ne le pensait. Le bruit de l'eau, accompagné de la brise légère qui soufflait et mêlé au chant des oiseaux était tout simplement magique.

    — C'est joli, comme endroit ! s'exclama Alice. Tu viens souvent ici ?


La petite sorcière était du genre bavarde, et toujours là, à parler pour ne rien dire. Une facette encore un peu lourde du caractère de la petite brune. Lorsqu'on n'aimait pas la compagnie, Alice n'était pas vraiment la personne qu'il fallait rencontrer. Elle était gentille, certes, mais sa naïveté et son caractère relativement juvénile poussait parfois le bouchon un peu loin. Elle avait besoin d'attention, comme beaucoup d'enfants, et on se demandait parfois si elle avait vraiment quinze ans. La sorcière s'assit au bord de l'eau et passa sa main dans la source d'eau, qui était agréablement chaude. Faisant des allers-retours causant des vibrations irrégulières dans l'eau déjà en mouvement, elle vit son reflet se troubler de nombreuses fois, avant de revenir à la normale lorsqu'elle releva la main. L'eau était un élément vraiment fascinant, finalement. 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seule ... ou presque . [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Seule ... ou presque . [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ayaka, toute seule Ô_o[Libre]
» Se balade seule |Abdel et libre
» Nouvelle vie...ou presque [Libre]
» Une journée comme les autres ou presque [libre]
» Seul sous les projecteurs, ou presque... [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ~ Archives ~ :: Archives :: Les abords de la ville :: La source d'eau chaude-
Sauter vers: